Skip to Content

<

La Touraine...

A cache by marmotterando Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 10/30/2016
Difficulty:
2.5 out of 5
Terrain:
2.5 out of 5

Size: Size: other (other)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

Le "jardin de la France".
La Touraine est une région située au coeur de la France, dans le Val de Loire.
Au sud-ouest du Bassin parisien, c'est la plus vaste unité géologique Française. La région est surnommée "le jardin de la France" depuis la fin du XVe siècle.

Le bassin Parisien.
Il s'agit d'un bassin sédimentaire, constitué de couches empilées (jusqu'à 3000 m d'épaisseur en Brie), peu déformées, d'origines marine ou continentale et déposées de façon discontinue depuis environ 250 millions d'années (Ma) au cours des ères secondaire, tertiaire et quaternaire. Ces couches reposent sur des terrains anciens (du Précambrien et de l'ère Primaire) constituant le « socle » : schistes, grès, roches granitiques et métamorphiques, fortement déformés au cours de l'érection de chaînes de montagnes successives (orogenèse « cadomienne » de 600 à 500 Ma, et orogenèse « hercynienne » de 350 à 300 Ma, dont le Massif central et le Massif armoricain sont des reliques). Pendant l'ère secondaire, sur ces reliefs à la fois aplanis par l'érosion et en cours d'affaissement, la mer venant de l'est a envahi le Bassin parisien avant de se retirer (« cycle transgression-régression »), à trois reprises : au Trias, au Jurassique et au Crétacé. Ailleurs, sur les terres émergées, se développaient des processus continentaux : altération météorique des roches et pédogenèse, érosion, sédimentation fluviatile et lacustre ont façonné un relief peu différencié. Le Quaternaire n'a connu que des processus continentaux, alors que le climat est devenu instable : alternativement froid et tempéré, sec ou humide (cycles glaciaire-interglaciaire).
Un long...très long bouleversement géologique de plusieurs millions d'années (MA) a façonné notre belle région !!!
En Touraine, dans les limites du département d'Indre-et-Loire , le socle est recouvert, à l'est de Tours seulement, de graviers, sables et silts argileux continentaux et lagunaires du Trias marquant la limite occidentale du premier cycle marin de l'ère secondaire. Ces dépôts ont été observés en profondeur par forages, mais n'affleurent pas. Le second cycle (Jurassique) qui a inondé l'ensemble du Bassin parisien, a laissé des dépôts essentiellement calcaires et marneux. En Indre-et-Loire, les plus anciens terrains affleurant (représentés sur les cartes géologiques) sont jurassiques. Ce sont des calcaires durs à grain fin (« lithographiques ») en bancs alternant avec des marnes, appartenant à l'étage Oxfordien (Jurassique supérieur) : ils affleurent au fond du lit de la Loire à Chouzé-sur-Loire et à la faveur de légères déformations tectoniques à Richelieu et à Souvigné, en partie périphérique du département. Ils sont recouverts des sables et marnes souvent verdâtres du Cénomanien, qui marquent le début de la transgression du Crétacé supérieur et affleurent dans les régions d'Avoine, Ligueil, Richelieu, Souvigné et dans la vallée de la Creuse. Les couches manquantes de la fin du Jurassique supérieur (étages Kimméridgien et Portlandien) ont probablement été érodées pendant l'épisode continental du Crétacé inférieur lui même non représenté en stratigraphie. Le Cénomanien est recouvert par les craies et calcaires sableux blanchâtres à jaunâtres à silex du Turonien et du Sénonien (Coniacien à Campanien), souvent dénommés « tuffeaux » et correspondant au maximum d'extension marine. Ces formations affleurent largement, principalement dans les versants des vallées (Loire et ses affluents) et dans les zones ouest et sud de la Touraine, où elles ont été excavées (cavités troglodytiques) et exploitées (pierres de construction). Elles sont recouvertes par les formations argilo-siliceuses (dites « argiles à silex ») qui forment l'assise principale et ubiquiste des plateaux. Ces formations, souvent riches en silex mais non calcaires, correspondent, soit à des dépôts siliceux marins à lagunaires (de type spongolite), grossièrement stratifiés et déposés à la fin du cycle crétacé (Sénonien) comme dans le sud (Paulmy) et l'est du département, soit le plus souvent à un résidu de décarbonatation des craies et calcaires crétacés dans lesquels elles pénètrent en poches irrégulières, par altération météorique en contexte continental pendant les ères tertiaire et quaternaire.
Le socle sédimentaire de Touraine.
Après le Crétacé:
Excepté au Miocène, la paléogéographie en Indre-et-Loire fut essentiellement continentale et commandée par le soulèvement du Bassin parisien avec migration d'un pôle de subsidence du nord au sud puis d'est en ouest. Pendant la première partie de l'ère tertiaire (Paléocène, Eocène et Oligocène), le substrat de craies et calcaires crétacés a été profondément altéré et érodé dans un contexte climatique plus chaud qu'actuellement, avec des phases humides-sèches alternantes assez contrastées. Les « argiles à silex », meubles, ont été élaborées sur les plateaux (leur élaboration se poursuit aujourd'hui). Les carbonates issus de la dissolution des roches calcaires ont alors été partiellement précipités par des microorganismes dans les lacs temporaires occupant les zones déprimées du relief : ainsi s'est formé à la fin de l'Eocène (Ludien), le « calcaire lacustre de Touraine » qui peut atteindre 30 m d'épaisseur, contient des niveaux siliceux (meulière) et constitue l'assise principale des plateaux en Touraine centrale. Des calcaires lagunaires affleurant au nord du département pourraient appartenir à la partie méridionale d'un vaste bras de mer qui sillonnait le Bassin parisien au Stampien (Oligocène). A l'Eocène, des écoulements fluviatiles issus du Massif central ont déposé des galets, sables et silt argileux parfois ferrugineux, formant des placages résiduels peu épais (quelques mètres) présents un peu partout à la surface des plateaux. La silice dissoute par les processus d'altération a alimenté la meulière lacustre mais a aussi pu précipiter dans les zones basses émergées du relief, en cimentant les éléments des roches meubles en conglomérats, grès ou argilo-siltites. Ces roches très dures formaient des croûtes siliceuses (silcrètes) dont le démantèlement ultérieur a donné des blocs très durs, fréquents en surface, connus sous le nom de « perrons ».
********************
Pendant la seconde partie du Tertiaire:
Au début du Miocène (Aquitanien), le grand « lac de Beauce » débordait légèrement sur la partie nord-est du département : des calcaires et marnes à meulière s'y sont déposés. Puis, pendant le Miocène, un bras de mer a transgressé depuis l'océan atlantique en suivant approximativement les cours actuels de la Loire et de la Vienne aval, avant de régresser, laissant des argiles, marnes, et sables calcaires coquilliers, parfois consolidés, connus sous le nom de « falun », très riches en fossiles marins et continentaux, dont il reste des témoins aux environs de Savigné-sur-Lathan au nord et de Manthelan et Ferrière-Larçon en Touraine méridionale. Les cours d'eau venant du sud et de l'est (Sologne), qui se jetaient dans ces bras de mer ont laissé des dépôts détritiques (graviers, sables et silts argileux), avant, pendant et après l'épisode marin miocène, jusqu'à la fin du Pliocène.
********************
Au Quaternaire:
Bien qu'aucun glacier n'ait recouvert le Bassin parisien, le contexte froid « périglaciaire » a fortement marqué l'évolution paléogéographique de façon cyclique. L'abaissement du niveau marin, ainsi que le soulèvement et la déformation discrets de la surface continentale, ont induit le positionnement des cours d'eau et provoqué l'incision de leurs vallées.
La Loire, au début du Quaternaire et la Vienne qui paraît ne pas avoir changé de cours depuis le Miocène (15-20 Ma) ont développés des phases de dépôt alluviaux de courtes durées principalement pendant les périodes glaciaires, engendrant les terrasses alluviales qui jalonnent les vallées. Lors des phases froides et sèches, des lœss (souvent dénommés « limons des plateaux ») et des sables éoliens, peu épais mais ubiquistes, ont été déposés sur les plateaux. Ils ne sont pas représentés sur la carte. Leur minéralogie et leur polarité granulométrique montrent qu'ils ont été prélevés et transportés par des vents principalement d'ouest et sud-ouest à partir d'aires sableuses alors dénudées : sables cénomaniens (région de Richelieu et Ligueil) et plaines alluviales de la Loire et de ses grands affluents (Cher, Indre et Vienne). Le gel en contexte périglaciaire a favorisé la fragmentation et la déformation superficielles des roches et leur glissement sur les versants (dépôts de versants par « solifluxion »). Depuis 7500 ans, au cours de la seconde partie de l'Holocène, le déboisement par les humains et les façons agricoles ont favorisé l'érosion des sols et produit de fortes accumulations de colluvions sur les versants et d'alluvions dans les plaines alluviales.
RAPPEL: PAS DE BOITE A TROUVER SUR PLACE...
POUR VALIDER LE FOUND-IT: REPONDEZ AUX QUESTIONS SUIVANTES:
1) Combien de cycles marins a connu le bassin Parisien et à quelle ère ?
2) Profondeur du socle géologique de Touraine à l'ouest et à l'est?
3) Au quaternaire la Loire s'écoulait vers quelle mer, et son cours actuel date de quand (en MA) ?
4) Au WP: A vos pieds se trouve une vallée, quel est son nom et quel minéraux spécifiques y trouve-t-on?
5) Au meme WP: déterminer la composition de la roche du socle de la croix ?
6) Photo optionnelle ...
Loguez cette cache "Found it" et envoyez-moi vos propositions de réponses soit via mon profil, soit via la messagerie geocaching.com (Message Center), et je vous contacterai en cas de problème.
BONNE DECOUVERTE...
The "garden of France".
The Touraine is a region in the heart of France, in the Loire Valley.
Southwest of the Paris Basin is the largest French geological unit. The area is called "the garden of France" since the late fifteenth century.
The Paris basin.
This is a sedimentary basin, consisting of stacked layers (up to 3000 m thick in Brie ), slightly deformed, marine and continental origins and deposited intermittently for about? million years (Ma) during the eras?,? and?. These layers are based on ancient rocks (Precambrian and Primary era) constituting the "base": shale, sandstone, granite and metamorphic rocks, strongly deformed during the erection of successive chains of mountains (orogenesis "Cadomian" 600 to 500 Ma, and orogeny "Hercynian" 350 to 300 Ma, the Massif central and the Armorican Massif are relics). During the Mesozoic era, these reliefs on both leveled by erosion and subsidence under the sea from the east invaded the Paris Basin before retiring ( "cycle transgression-regression") to three times: the Triassic, Jurassic and Cretaceous. To?, The Paris basin has experienced? marine cycles of limited extension, inlets transgressing from the north or west. Elsewhere on Earth, grew continental processes: weathering of rocks and soil formation, erosion, fluvial and lacustrine sedimentation shaped somewhat differentiated terrain. The Quaternary is known as continental process, when the climate became unstable. Alternately cold and temperate, wet or dry (glacial-interglacial cycles)
A long ... very long geological upheaval of several million years (MA) has shaped our beautiful area !!!
In Touraine, within the department of Indre-et-Loire, the base is located in a variable depth? m (west) to? m (east). It is covered, east of Tours only, gravels, sands and silts and lagoon continental Triassic clay marking the western boundary of the first marine lower secondary age. These deposits were observed in depth by drilling, but do not flush. The second cycle (Jurassic) that flooded the entire Paris basin, left mostly limestone and marl deposits. In Indre-et-Loire, the oldest land flush (shown on geological maps) are Jurassic. These are hard limestone fine grain ( "lithographic") benches alternating with marl, belonging to the floor Oxfordian (Upper Jurassic): they are flush with the bottom of the Loire bed Chouzé-sur-Loire and in favor slight tectonic deformations in Richelieu and Souvigné in peripheral part of the department. They are covered with sand and often greenish marl of Cenomanian, which mark the beginning of transgression Upper Cretaceous outcrop and in Oat regions Ligueil Richelieu, Souvigné and the Creuse Valley. Missing layers from the late Jurassic (Kimmeridgian floors and Portlandian) have probably been eroded during the continental Lower Cretaceous episode itself is not shown in stratigraphy. The Cenomanian is covered by sandy limestone and chalk white flint yellowish Turonian and Senonian (Campanian to Coniacien), often called "tufa" and corresponding to the maximum marine extension. These formations outcrop extensively, mainly in river valleys (Loire and its tributaries) and in the western and southern areas of Touraine, where they were excavated (troglodytic cavities) and used (bricks). They are covered by clay-siliceous formations (called "flint clays") that form the main foundation and ubiquitous trays. These formations, often rich in flint but not limestone, correspond either to siliceous deposits sailors lagoon (of spongolite type), coarsely laminated and deposited at the end of the Cretaceous cycle (Senonian) as in the south (Paulmy) and of the department, is most often a residue decarbonization of limestone and chalk Cretaceous in which they enter in irregular pockets, by weathering in continental context during the tertiary and quaternary eras.
The sedimentary bedrock of Touraine.
After the Cretaceous:
Except the Miocene paleogeography in Indre-et-Loire was mainly continental and controlled by the uprising of the Paris basin with migration of subsidence pole from north to south and from east to west. During the first part of the Tertiary (Paleocene, Eocene and Oligocene), the chalk Cretaceous limestone substrate and has been deeply altered and eroded in a warmer climate context that currently, with wet-dry phases alternating rather mixed. The "clay with flints," furniture, have been developed on the plates (their development continues today). Carbonates from the dissolution of limestone were then partially precipitated by microorganisms in the temporary lakes occupying the depressed areas of the relief: thus was formed at the end of the Eocene (Ludian), the "lake limestone Touraine "which can reach 30 m thick, contains siliceous levels (millstone) and is the main seat trays in Central Touraine. limestone outcropping of the lagoon in the northern department might belong to the southern part of a vast sea that roamed the Paris Basin in Stampian (Oligocene). In the Eocene, stream flows from the Massif Central deposited pebbles, sand and sometimes ferruginous clayey silt, forming residual thin veneers (a few meters) present everywhere on the surface of the plates. Silica dissolved by weathering processes fueled millstone lake but also have precipitated in low areas emergent relief, cementing elements furniture rocks conglomerates, sandstone and clay-siltstones. These very hard rocks formed siliceous crusts (silcretes) whose subsequent dismantling gave very hard, frequent surface blocks, known under the name "stoops".
********************
During the second part of the Tertiary:
Early Miocene (Aquitanian), the great "Beauce Lake" overflowed slightly to the northeast part of the department: limestones and to grit marl deposited it. Then, during the Miocene, an arm of the sea transgressed from the Atlantic Ocean along approximately the current course of the Loire and Vienne downstream, before declining, leaving clay, marl, limestone and shelly sands, sometimes consolidated, known as the "gong", rich in marine and continental fossils, including remains of witnesses around Savigné-sur-Lathan and north of Manthelan and Ferrière-Larçon in southern Touraine. The rivers from the south and east (Sologne), throwing in these inlets have left detrital deposits (gravel, sand and silt clay), before, during and after the marine Miocene episode, until the end of the Pliocene.
********************
In the Quaternary:
Although no glacier has covered the Paris Basin, cold context "periglacial" has strongly influenced the evolution of how paléogéographique cyclic. The lowering of sea level, as well as lifting and discrete deformation of the land surface, induced positioning of rivers and caused the incision of valleys.
The Loire, which flowed towards? at the beginning of the Quaternary, has adopted its current course since about? Ma, while the Vienna seems not to have changed course since the Miocene (15-20 Ma). Short-term deposit of alluvial phases were developed primarily during glacial periods, causing the alluvial terraces that line the valleys. During cold and dry phases of loess (often referred to as "trays stringers") and aeolian sands, thin but ubiquitous, were placed on the trays. They are not represented on the map. Mineralogy and grain size polarity show that they were taken and transported by winds mainly from west and southwest from sandy areas so bare: Cenomanian sands (Richelieu region and Ligueil) and alluvial plains of the Loire and its major tributaries (Cher, Indre and Vienna). The gel periglacial environment fostered fragmentation and superficial rock deformation and sliding on the slopes (slopes of deposits "sloughing"). Since 7500 years, during the second part of the Holocene deforestation by humans and farming methods promoted soil erosion and produces heavy accumulations of colluvial deposits on the slopes and in alluvial floodplains.
TO CONFIRM THE CACHE, ANSWER THE FOLLOWING QUESTIONS:
1) How many cycles sailors experienced the Parisian basin and at what age?
2) Depth of the geological base Touraine west and east?
3) In the quaternary Loire flowed to what sea, and its current price date when (in MA)?
4) At WP: At your feet lies a valley, what is his name and what specific minerals are located are we?
5) At the same WP: determining the composition of the rock from the base of the cross?
6) Optional Photo ..
phones Sign the cache "Found it" and send me your answers proposals either via my profile or via email geocaching.com ( Message Center), and I will contact you in case of problems.
DISCOVERY GOOD ...

Additional Hints (Decrypt)

JC. 1)Onynqr nh cbvag phyzvanag qr yn pbzzhar nirp ha cnabenzn à 360°
*******************
JC1) Jnyx gb gur uvturfg cbvag bs gur gbja jvgu n 360 °

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



 

Find...

13 Logged Visits

Found it 10     Write note 2     Publish Listing 1     

View Logbook | View the Image Gallery of 21 images

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.