Skip to Content

<

Bienvenue au Contadour

A cache by YvesProvence Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 11/17/2016
Difficulty:
2 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size: small (small)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

 
reprise de la cache de thierry9076


LE CONTADOUR. SOURCE D'INSPIRATION ET HISTOIRE AVEC JEAN GIONO
 
LE CONTADOUR ET JEAN GIONO

FRENCH
Posé au milieu de majestueux paysages sauvages qui ont inspiré le grand écrivain Jean Giono - plateau vallonné à perte de vue, planté de pins, sapins et chênes verts - Le Contadour n’est plus aujourd’hui qu’une grappe de vieilles fermes et granges plus ou moins restaurées, en activité ralentie : une stère de bois qui attend l’hiver, un chien assoupi, un vieux qui cueille les pommes de son jardin, un camion abandonné qui rouille sous les sapins …

Si le plus grand charme de Redortiers le Contadour réside dans ses paysages, vous offrant de nombreuses possibilités de promenades, l’aspect culturel n’est pas absent avec la découverte du village primitif de Redortiers, qui était encore peuplé au 19ème siècle, par un chemin avec vue sur les Monts de Vaucluse et le Mont Ventoux (1909 m). Il y subsiste quelques ruines couronnées par un donjon d'époque romane (12ème siècle), qui a également conservé une belle porte.

En continuant la route de Redortiers jusqu'à "Tinette", vous atteignez le plateau des Fraches, où d'anciennes bergeries et cabanes en pierre sèches (bories) témoignent de l'ingéniosité et du savoir-faire des bergers. Redortiers était traditionnellement un lieu de rassemblement où l'on comptait les moutons avant la transhumance. Son immense territoire pastoral lui permet d'ailleurs de continuer l'élevage de moutons.

Silence, nature sauvage, air pur, on conçoit que Redortiers Le Contadour ait pu inspirer le grand Giono, qui y posséda longtemps une vieille bergerie(cf provenceweb)

En 1935, Jean Giono publie Que ma joie demeure. Dans ce livre, le héros, Bobi, transforme la communauté aigrie du plateau Grémone en leur apportant le bonheur simple. Ce roman trouve très vite un écho favorable auprès d'une partie de la jeunesse qui, parallèlement, se reconnaît rapidement dans les pensées de l'auteur : l'opposition entre la vie simple et pure à la campagne, l'artisanat, et la ville avec ses usines et ses machines-outils qui détruisent l'homme.
Afin de faire découvrir à un groupe d'amateurs les lieux qui l'ont inspiré, Jean Giono les emmène faire une randonnée sur la montagne de Lure. Il admire beaucoup cette région âpre qu'il a parcourue lorsqu'il était jeune employé de banque. Il connaît bien, également, la vie simple que l'on y mène, au contact de la nature.
Arrivé au lieu-dit Le Contadour, Jean Giono se blesse et le groupe est immobilisé. Ils choisissent d'un commun accord de rester au hameau. Pendant plusieurs jours, le groupe se ressource, « philosophe » aussi. Fascinés également par l'endroit, ils décident d'acheter un vieux moulin qu'ils vont retaper, pour pouvoir se retrouver à l'avenir et retrouver ce bonheur qu'ils viennent de connaître. Les Rencontres du Contadour sont nées. Les « Contadouriens » se retrouveront désormais chaque année, à Pâques et en septembre.
L'Utopie
Le Contadour, c'est le plateau Grémone de Que ma joie demeure. C'est « l'endroit où souffle l'esprit ».
Le Contadour devient un lieu de bien-être, on y vit en plein air, on y discute, on y lit (des poésies jusqu'aux ébauches des œuvres futures de Giono), on y écoute de la musique, on se promène sur les étendues désertiques du plateau en refaisant le monde.
Ce monde idéal, rêvé par tous, est enfin réel, au milieu des collines, des forêts de pins, de la lavande et des hautes herbes. Les quinze jours que durent ces réunions permettent de quitter la vie trépidante menée d'ordinaire par le groupe, composé principalement d'intellectuels parisiens.
Entre ces Rencontres, Jean Lescure en 1936 pour les premiers numéros puis Lucien Jacques, l'ami de toujours de Giono, publient les Cahiers du Contadour (on y trouvera ainsi les premiers paragraphes de Moby Dick entre autres). Ces publications de textes divers, poésies, dessins, sont le souvenir des réunions.
La désillusion
Le Contadour est aussi un lieu de réflexion. Jean Giono devient progressivement, sans l'avoir trop voulu, une sorte de maître à penser, entouré de disciples toujours prêts à l'écouter et à suivre ses conseils.
Cette époque est, pour Giono, celle du militantisme pacifiste. Dans ces Rencontres, « Le seul point sur lequel il est impossible de transiger, c'est l'amour de la Paix » (Pierre Citron , Giono, Le Seuil, 1995). Les menaces de guerre amènent à des réflexions sur la conduite à tenir si le conflit se déclenche. On pense à se retrancher sur les hauteurs bas-alpines, à vivre en autarcie, on souhaite des actions mais Jean Giono évite de donner des réponses toutes faites. Il ne veut pas être le directeur de conscience de ses amis, même s'il est profondément pacifiste. Son métier, c'est d'abord d'écrire…
En septembre 1939, la réunion se voit interrompue par la déclaration de guerre. Ce sera la dernière, avec au bout du compte un désenchantement et une forte désillusion.

A PROPOS DE LA CACHE , TRES FRAGILE A MANIER AVEC PRECAUTION ET DISCRETION MERCI DE BIEN RESPECTER SON AXE DE CACHE

Merci wikipedia
ENGLISH

Put in the middle of majestic wild landscapes which inspired the big writer Jean Giono - hilly tray(plateau) as far as the eye can see, planted by pines, fir trees and holm oaks - Contadour is not any more today than a cluster of old farms and barns more or less restored, in service slowed down: one stere of wood which waits for the winter, a calmed dog, an old man who picks the apples of his(her,its) garden, an abandoned(given up) truck which rusts under fir trees …

If the biggest charm of Redortiers Contadour lives(lies) in its landscapes, offering you of numerous possibilities of walks, the cultural aspect is not absent with the discovery of the primitive village of Redortiers, which was still populated in 19th century, by a road with a view of the Mounts of Vaucluse and the Mount Ventoux (on 1909 m). There are some ruins crowned by a donjon of Romanic time(period) (12th century) there, which also kept(preserved) a beautiful door

By continuing the road of Redortiers up to "Sanitary tube", you reach(affect) the tray(plateau) of Fraches, where former(ancient) sheepfolds and dry stone bories ) huts testify of the ingenuity and the know-how of the shepherds. Redortiers was traditionally a place of gathering where we counted sheeps(muttons) before the transhumance. His(her,its) immense pastoral territory allows him(her) moreover to continue the sheep farm(farming).

Silence, wild nature, pure air(sight), we conceive that Redortiers Le Contadour was able to inspire big Giono, who possessed for a long time an old sheepfold (cf provenceweb) there

In 1935, Jean Giono publishes That my enjoyment lives. In this book, the hero, Bobi, transforms the community embittered by the tray(plateau) Grémone by bringing them the simple happiness. This novel finds very fast a favorable echo with a part(party) of the youth which, at the same time, quickly recognizes in the thoughts of the author: the opposition enters the simple and pure life the campaign(countryside), the small business sector(crafts),

In 1935, Jean Giono publishes That my enjoyment lives. In this book, the hero, Bobi, transforms the community embittered by the tray(plateau) Grémone by bringing them the simple happiness. This novel finds very fast a favorable echo with a part(party) of the youth which, at the same time, quickly recognizes in the thoughts of the author: the opposition enters the simple and pure life the campaign(countryside), the small business sector(crafts), and the city with his(her) factories and its machine tools which destroy(annul) the man.
To make discover to a group of amateurs the places which inspired him(it), Jean Giono takes them to make a hike(ride) on the mountain of Lure. He(it) admires this bitter region a lot which he(it) crossed(went through) when he was young bank employee. He(it) knows well, also, the simple life which we lead it, in the contact of the nature.
Arrived at the locality Contadour, Jean Giono injures himself and the group is immobilized. They choose unanimously to stay in the hamlet. During several days, the group gets fresh ideas, "philosopher" also. Fascinated also by the place, they decide to buy an old mill that they are going to do up, to be able to meet in the future and find this happiness which they have just known. The Meetings of Contadour were born. "Contadouriens" will meet henceforth every year, in Easter and in September

Additional Hints (Decrypt)

PNPUR ZNTARGVDHR, 2 CVYVREF qnaf pryhv qr tnhpur dhnaq ba yvg yr cnaarnh

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



 

Find...

28 Logged Visits

Found it 24     Write note 3     Publish Listing 1     

View Logbook | View the Image Gallery of 3 images

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.