Skip to Content

<

Les eaux sulfureuses de Saint-Martin

A cache by junkys Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 01/03/2017
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size: other (other)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

Dans le département des Alpes de Haute-Provence, sur la commune de Saint-Martin-les-Eaux, nous pouvons découvrir une source sulfureuse

In the department of Alpes de Haute-Provence, in the commune of Saint-Martin-les-Eaux, we can discover a sulphurous spring.


#### Pourquoi une source sulfureuse ici ? 
#### Why a sulphurous spring here ?

Nous sommes au coeur du massif du Luberon oriental. Celui-ci est formé par des roches déposées entre 23 et 34 millions d'années dans les grands lacs et lagunes qui couvraient alors la région. Il s'agit de l'époque géologique appelée Oligocène, troisième époque de l’ère Cénozoïque. 
En fonction des variations climatiques, de la quantité d'eau et d'autres facteurs, ces roches ont des natures différentes. 
Ce sont essentiellement des calcaires en très fines lamines mais aussi du lignite provenant des végétaux, du bitume naturel dérivant de la matière organique, du sel gemme (NaCl) en grande quantité et du gypse (sulfate de calcium hydraté CaSO4, 2H2o) qui expliquent la présence de la source sulfureuse. Ces calcaires appartiennent à la formation des calcaires de Montfuron (âge Oligocène moyen)

We are in the heart of the Eastern Luberon massif. It is formed by rocks deposited between 23 and 34 million years in the great lakes and lagoons that then covered the region. This is the geological period called Oligocene, third period of the Cenozoic era.
Depending on climatic variations, water quantity and other factors, these rocks have different natures.
They are mainly limestones in very fine laminates but also lignite from plants, natural bitumen derived from organic matter, rock salt (NaCl) in large quantities and gypsum (calcium sulfate hydrate CaSO4, 2H2o) which explain the Presence of the sulphurous source. These limestones belong to the formation of the limestones of Montfuron (Middle Oligocene age)


Le village de Saint-Martin-les-Eaux, bâti sur un promontoire, domine le vallon où se trouve l’exutoire d’une source sulfureuse. 
Le soufre provient de la dissolution des formations sédimentaires évaporitiques de la région de Manosque.

La petite galerie voûtée en pierre sèche en contrebas de la départementale a été bâtie en 1880. Elle protège la source qui s’écoule en aval où se trouve, quelques dizaines de mètres en aval, les vestiges du bâtiment des thermes. Le petit cours d’eau qui en naît se jette dans le ravin de Piférat, lui-même affluent du Largue à proximité d’une mine de lignite et de la gare toutes deux désaffectées.

The village of Saint-Martin-les-Eaux, built on a promontory, dominates the valley where is the outlet of a sulphurous spring.
Sulfur originates from the dissolution of the evaporite sedimentary formations of the Manosque area.

The small vaulted dry stone gallery below the departmental was built in 1880. It protects the spring which flows downstream where are located, a few tens of meters downstream, the vestiges of the building of the thermal baths. The small river that flows into it flows into the ravine of Piférat, itself a tributary of the Largue near a lignite mine and the station both disused.


#### Qu'est-ce que l'eau sulfureuse ? 
#### What is sulphurous water ? 

C'est une source dont l'eau contient des composés du soufre. Cette composante très caractéristique est généralement repérable à l'odeur "d'oeuf pourri" caractéristique de l'hydrogène sulfuré (H2S). 


Depuis la source, vous pouvez voir que l'eau a blanchit l'herbe. Observez ces nombreux filaments blanchâtres : il s'agit de voiles algaires, une sorte de croûte organique formée de micro-algues.  

L’eau s’écoule des calcaires et marnes bitumineuses du Sannoisien (Stampien inférieur), à cet endroit ces formations sont pratiquement verticales.
L’eau sulfurée présente de nombreuses algues blanchâtres enrobant les végétaux immergés. Il s’agit de sulfuraines contenant des micro-globules de soufre dont l’oxydation en milieu confiné peut prendre plusieurs semaines. L’hydrogène sulfuré contenu dans ces eaux est responsable de leur odeur parfois désagréables mais après quelques heures d’oxydation l’odeur disparaît.

L'eau de cette source est à la fois sulfatée (SO4) et sulfureuse (H2S). 

A proximité, dans le ravin, coule de l'eau ferrugineuse. Cette eau, reconnaissable à sa coloration rougeâtre, se charge en fer dans son trajet souterrain par lessivage de la pyrite (FeS2). 

En raison de sa composition, ces eaux furent utilisées dans le thermalisme notamment pour ses effets bénéfiques dans les maladies de la peau et des poumons. À faibles dosages, l'eau sulfureuse peut être employée comme eau minérale.

 

It is a spring whose water contains sulfur compounds. This very characteristic component is generally identifiable with the "rotten egg" odor characteristic of hydrogen sulphide (H2S).
From the spring, you can see that the water has whitened the grass. Observe these numerous whitish filaments: they are algal veils, a sort of organic crust formed of microalgae.

The water flows from the limestones and bituminous marls of the Sannoisian (Lower Stampian), at this place these formations are practically vertical.
Sulphidic water has many whitish algae encasing immersed plants. They are sulfurains containing micro-globules of sulfur whose oxidation in a confined environment can take several weeks. The hydrogen sulphide contained in these waters is responsible for their odor sometimes unpleasant but after a few hours of oxidation the odor disappears.


The water from this spring is both sulfated (SO4) and sulfurous (H2S).

Nearby, in the ravine, flows ferruginous water. This water, recognizable by its reddish color, is charged with iron in its underground path by leaching pyrite (FeS2).

Due to its composition, these waters were used in hydrotherapy especially for its beneficial effects in diseases of the skin and lungs. At low dosages, sulphurous water can be used as mineral water.



#### Le thermalisme de Saint-Martin-les-Eaux
#### The thermalism of Saint-Martin-les-Eaux

La présence de la source sulfureuse fut signalée dès 1784. 

Le lieu était réputé chez les curistes attirés par les qualités thérapeutiques de cette eau chargée en soufre.  
La source reconnue « sulfureuse, ferrugineuse et purgative » ainsi qu'indiqué sur le mur de l'établissement thermal a attiré pendant des siècles des buveurs et baigneurs qui venaient soigner maladies articulaires, maladies de peau et de l'appareil digestif. 

L'établissement thermal créé dans les années 1860 attirait des curistes venant de toute la Provence. 
L'autorisation d'exploitation par le Ministre du Commerce, le 30 décembre 1884, donna un certain essor à la région (aménagement du château en hôtel). Le bâtiment des bains construit en 1896 aurait comporté quatre baignoires en marbre.

La période de cure s’échelonnait de mai à septembre.

En 1903, cette source prend l’appelation «Renacas», puis de «Château» et enfin «d’Huguette» en 1933. Son débit est alors de 25 à 60 l/mn.

La concurrence des grandes stations du département (Digne, Gréoux les Bains) provoqua la fermeture définitive de la petite station de St Martin les Eaux, pendant la deuxième guerre mondiale le 6 mai 1942.

La source peut connaitre des périodes de sécheresse et se tarir. Ce fut le cas en 1967, 1968 et 1969. 

Depuis 2014, le site fait l'objet d'un aménagement, notamment la mise en valeur des thermes qui étaient en ruine, via la mise en place d'un parcours pédagogique. 


The presence of the sulphurous spring was reported as early as 1784.

The place was famous among curists attracted by the therapeutic qualities of this water charged with sulfur.
The recognized spring "sulphurous, ferruginous and purgative" as indicated on the wall of the spa attracted drinkers for centuries and swimmers who were treating joint diseases, skin diseases and digestive system.

The spa establishment created in the 1860s attracted curists from all over Provence.
The operating permit by the Minister of Trade, December 30, 1884, gave a boost to the region (castle hotel development). The Bath Building built in 1896 would have featured four marble bathtubs.

The cure period ranged from May to September.

In 1903, this spring took the name "Renacas", then "Château" and finally "d'Huguette" in 1933. Its flow is then from 25 to 60 l / min.

Competition from the major stations of the department (Digne, Gréoux les Bains) provoked the permanent closure of the small station of St Martin les Eaux, during World War II on May 6th, 1942.

The source may experience periods of dryness and dry up. This was the case in 1967, 1968 and 1969.

Since 2014, the site has undergone a development, notably the development of the baths that were in ruins, through the implementation of a pedagogical path.

 


Pour loguer cette cache : 
Pour valider votre visite sur le site, envoyez-moi vos réponses par mail ou centre de messagerie aux questions suivantes. Vous pouvez loguer "Found it" sans attendre mon accord, je vous contacterai si nécessaire. 

Rendez-vous à la source : 
1. Prenez la température de l'eau. Peut-on dire qu'il s'agit d'une eau "froide" (moins de 20°C) ou "hypothermal" (de 20° à 35°C) ? 

Grâce aux panneaux d'information présents sur le site des thermes : 
2. Comment appelle-t-on les voiles algaires (deux mots) ? 
3. Que contiennent les voiles algaires ? 
4. Quel est le seuil de toxicité de l'hydrogène sulfuré (exprimé en ppm) et à partir de combien de ppm sentons-nous cette odeur d'oeuf pourri ? 
5. Combien de sulfate par litre contient cette source ? Est-ce au dessus ou en dessous de la limite légale fixée par l'Union Européenne ?  
6. Des forages de recherche pétrolière ont mis à jour un énorme gisement de plus de 1000 mètres d'épaisseur. De quoi s'agit-il ? 

Via une recherche sur internet, 
7. citez les 4 principales étapes composant le cycle du soufre. 
8. Comment se nomme l'une des principales sources d'eau sulfureuse d'Islande ? 

optionnel mais apprécié, une photo de vous ou de votre GPS sur le site des thermes ou de la source :)

 


 

To log this cache:
To validate your visit on the site, send me your answers by mail or message center to the following questions. You can log in "Found it" without waiting for my agreement, I will contact you if necessary.

At the spring :
1. Take the water temperature. Can it be said to be "cold" (less than 20 ° C) or "hypothermal" (20 ° to 35 ° C)?

with the help of the information panels on the site of the thermal baths:
2. How do we call algary sails (two words) ?
3. What do algal sails contain ?
4. What is the toxicity threshold of hydrogen sulphide (expressed in ppm) and how many ppm do we smell this rotten egg odor?
5. How much sulphate per liter contains this source? Is it above or below the legal limit set by the European Union?
6. Oil exploration drilling has uncovered an enormous deposit over 1000 meters thick. What is it about ?

Internet search,
7. List the 4 main steps in the sulfur cycle.
8. What is the name of one of the main spring of sulphurous water in Iceland ?

optional, a photo of you or your GPS on the thermal site or spring.

 


Sources documentaires : 
Sécurisation et mise en valeur de la source des thermes
Lithothèque

 

Additional Hints (No hints available.)



Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.