Skip to Content

<

[#215 CEL] Maillebois

A cache by Bonny28 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 2/24/2017
Difficulty:
2 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size: micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

Les communes d'Eure-et-Loir [CEL]


Cette cache fait partie de la série "401 communes en Eure-et-Loir [CEL]".

Il s'agit d'une idée assez simple : vous faire découvrir toutes les communes que compte notre département.

Pour relever ce défi, un groupe de géocacheurs s'est créé afin d'organiser au mieux la pose des caches. Ces dernières peuvent être de différents types et de différentes tailles.

Si vous souhaitez rejoindre le projet [CEL], contactez l'un des propriétaires de cache de la série : il se fera un plaisir de vous indiquer les communes disponibles et la marche à suivre.

 

#215 - Maillebois

Nom des habitants : les Mailleboisiens 

Population : 945 (recensement de 2014)

Superficie : 41 km²

Densité : 23 hab./km² 

La commune de Maillebois, traversée par la Blaise se compose de 3 villages : Maillebois, Dampierre-sur-Blévy et Blévy.

 

Patrimoine

 La commune est la 8e d'Eure-et-Loir à compter le plus de monuments historiques :

Le château de Maillebois

 

Au corps principal du château s'ajoutent deux tours carrées formant un U, auxquelles viennent se flanquer deux grosses tours rondes. Des mâchicoulis soulignent la façade et les tours créant un ensemble harmonieux. Le château de Maillebois tel qu'il existe aujourd'hui est un mélange de plusieurs styles. Bâti en bois, puis en pierre de silex durant la seconde moitié du Moyen Âge, les murs d'origine atteignent par endroits plus de 2 mètres de large. Maillebois est à l'époque une vraie forteresse du Moyen Âge, avec un pont-levis, un donjon, quatre tours de garde et des murs à créneaux. Le château n'est doté d'un toit que pendant la Renaissance. Brûlé pendant la Révolution française, la moitié nord, détruite par les flammes, n'est jamais reconstruite, mais les fondations en pierre (aujourd'hui des murets à l’entrée du château) témoignent de sa taille d'origine. La façade sud est typique de la Renaissance, avec de grandes fenêtres, un perron en brique rouge, et des murs plus fins, un mélange de matières et de couleurs (briques rouge, silex).

 

L'église Saint-François de Maillebois

 

 

Cet édifice était primitivement la chapelle castrale. Il remonte au 15e siècle et se compose d'une nef couverte d'une voûte en charpente lambrissée avec poinçons et entraits moulurés, d'un chœur dans le prolongement de la nef et d'un sanctuaire polygonal avec voûtes à liernes et tiercerons. Sur le côté nord de la nef se trouve une chapelle seigneuriale du 15e siècle également voûtée sur croisée d'ogives avec liernes et tiercerons. L'accès se fait par une porte surmontée d'une accolade avec crochets, fleuron et pinacles d'encadrement sculptés. Au 17e siècle, un portail monumental combiné avec de la brique et du silex taillé, a été appliqué contre le pignon occidental de la chapelle. L'église conserve un tombeau en marbre du 17e siècle dont les gisants ont disparu, mais qui conserve un sarcophage avec emblèmes militaires et une plaque revêtue d'inscription.

 

L'église Saint-Pierre de Blévy

 

La Ferme du Rouvray à Maillebois

Le nom Rouvray provient de rouvre (robur), chêne rouvre en gaulois, autrefois très commun et aujourd’hui très rare. C’est sur cette espèce de chêne que l’on recueillait le gui sacré des druides.
D’après la conformation des fossés trapézoïdaux, il semblerait que ce soit une ancienne villa gallo-romaine.
Le Rouvray, vers l’an 960, était une véritable forteresse, dont l’enceinte encore existante, consiste en de larges fossés jadis revêtus de murailles et remplis d’eau. Cet ancien château fort est une place forte pendant la guerre de Cent Ans.
Les bâtiments actuels datent du xviie siècle. Une seule de ses anciennes tours subsiste et l’on voit les fondements des autres. Des mâchicoulis et des tourelles défendaient les portes d’entrée. Le chevet de la chapelle, dont le pignon et la croisée sont tout ce qui en est resté, présente de vastes dimensions, les croisillons sur les murs de la ferme devraient être postérieurs au xviie siècle.

La Forge de Dampierre-sur-Blévy à Maillebois

 

Cet ensemble industriel exceptionnel a participé à la production métallurgique utile à la défense du royaume, avec les forges de Moisdon (44) de 1668-1669, de Clavières (36) de 1668-1671, de Dampierre (28) de 1669-1673. La création des forges de Dampierre-sur-Blévy est liée à l'essor de la construction navale et de l'artillerie de guerre au 17e siècle. Certains éléments ont été remaniés au 19e siècle, en particulier les logements.


La Maison à pans de bois de Blévy à Maillebois

La façade nord de la maison est composée de pans de bois sur trois niveaux (rez-de-chaussée, premier étage et comble) , et s'organise autour du bloc de cheminées adossées contre le refend. L'accès au premier étage et au comble se faisait par une galerie. La section d'une ou deux travées de façade en direction de l'ouest, a probablement fait disparaître l'escalier hors oeuvre et sa cage en pans de bois. A l'intérieur, la salle ouest du premier étage se distingue par un décor peint formé de bandes alternativement ocres rouge et jaune. Ces peintures se répartissent sur les poutres, les solives et le manteau de la cheminée.

 

Source : Wikipédia 

 

 

 

Additional Hints (Decrypt)

Anab

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



 

Find...

26 Logged Visits

Found it 19     Didn't find it 5     Write note 1     Publish Listing 1     

View Logbook | View the Image Gallery of 7 images

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.