Skip to Content

<

[#077 CEL] Charbonnières

A cache by Johnny28 et Capat Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 04/23/2017
Difficulty:
2.5 out of 5
Terrain:
4.5 out of 5

Size: Size: micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Les communes d'Eure-et-Loir [CEL]

Cette cache fait partie de la série "401 communes en Eure-et-Loir [CEL]".

Il s'agit d'une idée assez simple : vous faire découvrir toutes les communes que compte notre département.

Pour relever ce défi, un groupe de géocacheurs s'est créé afin d'organiser au mieux la pose des caches. Ces dernières peuvent être de différents types et de différentes tailles.

Nom des habitants : Charbonniers, Charbonnières

Population : 257 (recensement de 2014)

Superficie : 2091 hectares

Densité : 12 hab./km²

Un peu d’histoire :

Le village de Charbonnières appartient au canton de Brou et à l'arrondissement de Nogent le Rotrou et est l’une des 19  Communes de la Communauté de communes du Perche. Il se situe à une altitude comprise entre 192 et 245 mètres.

Ce village est situé sur l’ancienne route Henry IV, à côté de la source de l’Ozanne, (dénomination révolutionnaire) appelée aussi à cet endroit St Suzanne.

Charbonnières vient de Carboneria, nom donné à cet endroit du Perche, qui était un lieu couvert de forêts où se trouvaient seulement quelques huttes d'hommes, cuiseurs de charbon de bois. L’origine est consacrée par le nom des Fourneaux que porte l'un de ses hameaux.

Au VIème siècle, Charbonnières obtient de la respectabilité par la présence de St Lubin qui vint s'y fixer en quittant son abbaye de Brou et qui fût évêque de Chartres de 544 à 577.

Au Moyen-Age on y construisit un château et manoir seigneurial clos et fermé de murs et de fossés remplis d'eau avec pont-levis.

C’est en 1250 que Charbonnières prend son nom actuel (Lefevre archiviste, archives départementale d’Eure et Loir)

Eustache Auguste LECLERC de LESSEVILLE, seigneur de Charbonnières, demanda l'érection de sa terre en comté, ce qui lui fut accordé en mars 1707 par le Roi Louis XIV.

Mais c'est au XIXème siècle que le village devient un pays prospère grâce au Comte Auguste de Chamoy.

Aujourd'hui, petit village rural Charbonnières est apprécié pour son calme, ses nombreux chemins de randonnée, ses magnifiques paysages vallonnés.

La commune compte plus de 100 hameaux et lieux-dits.

Une rue principale avec quelques ruelles attenantes, voilà en quoi consiste le bourg, et en haut de la rue une Mairie très cossue, datant de 1885.

L'église Saint Jean-Baptiste:

Le village a abrité en effet une église romane jusqu’au début du XIXème siècle, bâtiment flanqué d’un bas-côté Renaissance, mais l’ensemble était devenu bien vétuste et d’importantes réparations semblaient devoir s’imposer à plus ou moins brève échéance.

L’édification d’une étonnante demeure de style troubadour, qui trône encore derrière ses grilles massives, avait par ailleurs été entreprise en remplacement de l’ancien château.

Mais le vieux sanctuaire en dérangeait la perspective, et le propriétaire du lieu obtint de le faire démolir, à charge pour lui de fournir un nouvel emplacement et de prendre à ses frais la reconstruction intégrale d’une nouvelle église pour le village, laquelle fut achevée en 1837.

Les châtelains de Charbonnières étaient très attachés à leur église. On retrouve leurs armoiries dans les vitraux du chœur et des chapelles. Le comte Augustin de Chamoy a fait inscrire dans le dallage de la chapelle de gauche ses initiales « AC ».

Le château :

Charbonnières est aussi connu pour son Château, un château privé datant du XIIIème siècle.

En face de l'église, dissimulé derrière une haie haute, se dresse le château qui a été construit en 1736, par le Seigneur de Commargon, chevalier de Pré.

Ce château a été acquis par le Vicomte De Reviers de Mauny. Au fil des ans, cette famile a marqué de son empreinte la commune. Certains Vicomtes et membres de la famille deviendront Maire (Jean-François De Reviers De Mauny : de 1812 à 1815, et de 1821 à 1830, Richard Marie Alfred De Reviers De Mauny : de 1919 à 1920, Alain De Reviers De Mauny : de 1965 à 1995

Le château a constamment été remanié au fil des siècles.

De ses origines du XIIIème siècle, une forteresse à l'époque, il ne subsiste plus aujourd'hui qu'une grosse tour servant actuellement de cuisine.

En 1948, le château sera vendu aux sœurs franciscaines du Temple de Dorat, sœurs qui l'occuperont de 1950 à 1956.

A partir de 1960 le château deviendra un centre de séjour et de formation, et appartiendra successivement aux familles Schultz et Abt, puis Derachinois. 

Les anciennes écuries du château de Charbonnières,  abritaient, du temps du comte de Chamoy, l’un des plus beaux et des plus grands haras de France. 

Anectode :

Pendant la Seconde Guerre mondiale, l’armée allemande, qui occupait les lieux, y  a construit un escalier monumental pour installer une batterie sur le toit. Et après la guerre, les sœurs Franciscaines du Temple de Dorat y ont tenu une école de couture pour les jeunes filles.

Sources :
Wikipédia
Cercle de recherches généalogiques du Perche-Gouet
Site de l’OT de Brou
Site de la communauté de communes

Additional Hints (Decrypt)

Ibve fcbvyre
[Attention : il faut grimper à 10m]

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.