Skip to content

<

Chapelles de Briec : St Venec

A cache by legouesfamily Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 04/29/2017
Difficulty:
2 out of 5
Terrain:
2 out of 5

Size: Size:   micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


La chapelle Saint-Venec date du XVIème siècle.

Saint Vénec, Guennec ou Guéthénoc était fils du seigneur Fragan et frère de saint Guénolé et de sainte Clervie. Saint-Vénec est, avec un autre de ses frères, saint Jagut, fondateur du monastère de Saint-Jacut, dans le diocèse d'Aleth (depuis Saint-Malo).

La chapelle est en forme de croix latine avec un arc diaphragme séparant la nef du transept et supportant un clocheton avec une flèche très élancée et avec une cloche de 1603. On y trouve une statue du XVème siècle, en pierre polychrome, représentant sainte Gwen Trimammis (Teirbron) avec ses trois fils : Guénolé, Jacut et Venec. Plusieurs autres statues sont visibles : saint Yves entre les plaideurs (1592), saint Sébastien, Notre-Dame de Tréguron et sainte Anne sous un haut dais Renaissance avec Couronnement de la sainte Vierge (le socle porte la date de 1592), saint Antoine ermite, Notre-Dame de Bonne-Nouvelle (XVème siècle), le Christ sortant triomphant du tombeau, sainte Marguerite et une statue de saint Venec ou Guéthénoc portant la date de 1578 ;

Elle a également un groupement de deux portes assez ornementées, percées dans le côté et le transept Sud, et séparées par le contrefort placé dans l'angle rentrant, avec une jolie niche abritant une petite statue en pierre de saint Jean-Baptiste.

Le saint patron qu'on y vénère est saint Vénec, le même que saint Guennec, Guézennec, Guéthénoc, fils de saint Fragan et sainte Guen, et frère de saint Guénolé et saint Jacut. M. Le Men, ancien archiviste du Finistère, lui a consacré une longue étude dans le Bulletin de la Société archéologique du Finistère, année 1875, page 104 et suivantes, et d'après lui saint Vénec pourrait être le même que saint Cadouan, patron de Poullan, saint Cadaouan, patron d'une ancienne chapelle ruinée en Brasparts, saint Cavan ou saint Cava qui a sa chapelle sur la côte Ouest de Plouguerneau. Mais d'après le Rév. Baring-Gould, d'accord avec Garaby, saint Cadouan serait né d'un premier mariage de sainte Guen avec AEneas Llydewig, tandis que Guethenoc, Guénolé et Jacut naquirent d'un second mariage avec Fragan.

A l'intérieur de l'édifice, sont des statues nombreuses :
1. — A l'angle du transept Nord, sur un grand cul-de-lampe en pierre et dans une grande niche en bois, est un saint Yves assis entre le riche et le pauvre. Ce groupe est en bois. Sur le cul-de-lampe est sculptée en relief, en caractères romains, l'inscription suivante donnant le commencement de l'oraison de saint Yves : DEVS . QVI . BEATVM . YVONEM . CONFESSOREM. — Y. MOEZ.
2. — De l'autre côté de la fenêtre, est un saint Sébastien.
3. — Au coin du maître-autel, côté de l'Evangile, un grand cul-de-lampe en pierre portant cette inscription en caractères romains : NOTRE. DAME. MERE. DV. REDEMPTEVR. 1592. Sur ce cul-de-lampe ; une niche en bois, dans le style de la fin de la période gothique, abrite deux statues : sainte Anne et la Sainte-Vierge, la première en bois, la seconde en pierre. La Sainte-Vierge allaite l'Enfant-Jésus, elle porte la couronne et tient une pomme de la main droite. Une inscription sur le socle la désigne sous le nom de N. D. DE. TREGVRON, ce qui d'après quelques-uns signifierait N.-D. des Trois-Couronnes ou du Rosaire. La Sainte-Vierge est vénérée sous le même vocable à la chapelle de N.-D. de Tréguron, en Gouézec, où elle est priée surtout par les mères et les nourrices qui ont besoin de lait pour leurs nourrissons. Le haut de la niche est orné de sculptures grossières représentant : l'Annonciation, Notre-Seigneur ressuscité apparaissant à sa Mère, et le couronnement de Notre-Dame.
4. — Au coin de l'Epitre, cul-de-lampe en pierre avec l'inscription : S. GVEZNOCE : 1578. Niche gothique en bois dont le dais a des découpures flamboyantes très fines. Dans cette niche, est la statue en pierre du saint patron, saint Vénec ou Guesnoc. Il est représenté en guerrier, casque en tête, revêtu de la cuirasse et du reste de l'armure de fer, et portant sur le tout un manteau qui le drape élégamment. De la main droite il tient une épée nue et de la gauche un livre ouvert. A ses pieds, et dans la même niche, sont deux petites statues en bois représentant ses deux frères, saint Guénolé et saint Jacut, vêtus en abbés, avec chape, mitre et crosse.
5. — Entre le maître-autel et la fenêtre du transept Sud, est la représentation la plus curieuse et la plus extraordinaire qui soit dans le pays : c'est la statue de la mère de saint Vénec, Santes Guen Teirbron, Sancta alba Trimammis, sainte Blanche aux trois mamelles, parce que d'après la légende populaire consignée dans le Cartulaire de Landévennec, Dieu lui donna une troisième mamelle à la naissance de son troisième fils. C'est un groupe en pierre peinte et dorée. La Sainte est représentée assise, couronne en tête, avec une chevelure abondante qui tombe sur ses épaules et est retenue par des rubans ou bandeaux. Elle porte sur ses genoux un petit enfant vêtu d'une robe dont le bas est orné d'une frange. Cet enfant tient de la main gauche le bout d'une banderole sur laquelle est inscrit en caractères gothiques du XVIème siècle : S. GVENOLAE. Aux côtés de la Sainte, sont deux autres enfants plus grands et debout, vêtus d'une robe courte ou casaque, les pieds chaussés et les jambes prises dans des bas-de-chausse. Celui de droite tient de la main droite une banderole avec l'inscription : S. GVESNEC. Celui de gauche tient de la gauche une banderole avec l'inscription : S. JACVT. La Sainte est vêtue d'une robe longue ; par dessus laquelle est un autre vêtement plus court dont le bas est orné d'une bordure de pierreries et d'une frange formée de glands triangulaires. Une particularité de cette statue, c'est qu'elle a le corsage ouvert et qu'on lui voit trois mamelles, deux petites mamelles inférieures et, au-dessus, au milieu, une plus grande sur laquelle elle pose sa main droite. Le petit saint Guénolé passe aussi sa main droite sur cette mamelle. Sainte Guen est aussi représentée, avec ses trois mamelles dans un tableau de sa chapelle de Lesven, en Plouguin, près de Ploudalmézeau.
6. — A l'angle du transept Sud, est la statue de sainte Marguerite.
7. — Notre-Dame de Bonne-Nouvelle.
8. — A l'autre angle du même transept, saint Antoine, ermite.
9. — Notre-Seigneur sortant du tombeau.

Quelques débris de vitraux attestent qu'autrefois les fenêtres étaient richement décorées. Dans ces restes, on reconnaît deux anges tenant des banderoles, puis la Sainte-Vierge et saint Sébastien. Calvaire.

A six pas de la façade Sud de la chapelle, est un calvaire remarquable, dont la base est formée de deux massifs triangulaires superposés l'un à l'autre et autour desquels sont rangés les douze Apôtres, avec leurs noms inscrits sur le socle, et un article du Credo, en belles lettres gothiques sur la banderole qu'ils tiennent de la main : S. PETRVS. — CREDO . IN . DEVM... S. JACOBVS . MAJOR. — S. JOANNES. — etc... Au pied de la croix, par devant, se trouve le groupe de Notre-Dame de Pitié entourée des Saintes-Femmes et tenant le corps de son divin Fils sur ses genoux. Plus haut, la Madeleine, les mains jointes, la tête baissée et pleurant, puis, de chaque côté, la Sainte-Vierge et saint Jean. Au sommet, Notre-Seigneur en croix, entouré de trois anges qui recueillent dans des calices son précieux sang. Deux croix latérales, plantées sur la base supérieure, portent les deux larrons qui se livrent à des contorsions où se peint la plus grande douleur. Toutes les statues qui entourent ce calvaire reposent sur des cariatides formées de bustes humains dont quelques-uns sont bizarrement contournés, et dont le style s'accorde assez bien avec la date de 1556, inscrite sur le dos de la croix principale. Fontaine.

A 25 ou 30 mètres de l'abside de la chapelle du côté Sud, est la fontaine monumentale de Saint-Vénec, un des plus jolis édicules du XVIème siècle qu'on trouve dans notre pays. Elle est accostée de deux élégantes pyramides gothiques portées sur des colonnettes à torsades et à losanges. Au fond, une petite niche renferme une petite statue en pierre de saint Vénec, armé en guerrier, revêtu d'un manteau, portant un casque sur sa chevelure opulente, tenant de la main droite une épée nue, et de la gauche un livre ouvert (M. Abgrall, 1904).


http://www.infobretagne.com/briec.htm

Additional Hints (Decrypt)

Ynhevre rg cvreer ... Nh cvrq

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)