Skip to Content

<

MARGAUX

A cache by chouzyteam Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 05/01/2017
Difficulty:
5 out of 5
Terrain:
3.5 out of 5

Size: Size: micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


LES VINS DE FRANCE

Tout d'abord un petit calcul pour se mettre l"eau" à la bouche :

En faisant la cave d'un viticulteur, j'ai récupéré tout un tas de vielles bouteilles, la liste est ci dessous, mais combien de litre de savoureux nectar devrai je commander pour remplir tous ces formats ???

- 1 JEROBOAM

-1 MAGNUM

-1 CHOPINE

-2 MELCHIOR

-2 FILLETTE

-1 REHOBORAM

 


Vous pouvez valider votre solution d'énigme avec certitude.

1- VALLEE DE LA LOIRE

2- BORDELAIS

3- SUD-OUEST

4- LANGUEDOC -ROUSSILLON

5- PROVENCE ET CORSE

6- VALLEE DU RHONE

7- BEAUJOLAIS

8- SAVOIE ET BUGEY

9- COTE CHALONNAISE

10- JURA

11- BOURGOGNE

12- CHABLIS

13- ALSACE

14- CHAMPAGNE

 

UN PEU D'HISTOIRE

 

XVIème siècle

Naissance
du domaine

Difficile de résumer en quelques lignes l'histoire longue et passionnée du domaine; elle pourrait s'intituler : « Il était une fois Château Margaux ».

Connu dès le XIIème siècle, il s'appelle alors « la Mothe de Margaux » et ne possède pas encore de vignes. L'ancien nom du domaine n'est pas un hasard ; dans un pays plat comme le Médoc, la moindre « motte » se distingue aisément et les plus grands vins sont toujours produits sur les terres dont la pente assure un bon 1rainage.

En 1152, l'Aquitaine tombe sous la coupe de l'Angleterre jusqu'en 1453, et les vins de Bordeaux bénéficient alors de ce nouveau marché. Le bordeaux est adopté comme vin de table par Richard Cœur de Lion, le roi d'An4leterre au XIIème siècle.

Les propriétaires successifs de « la Mothe de Margau8 » sont bien sûr des seigneurs d'importance, mais il faudra attendre l'arrivée de la famille de Lestonnac pour engager la constitution du domaine tel que nous le connaissons aujourd'hui. Pierre de Lestonnac réussit en dix ans - de 1572 à 1582 - à restructurer complètement la propriété et le vignoble et anticipe ainsi l'évolution générale du Médoc qui commence à abandonner les cultures céréalières au profit de la vigne.

À la fin du XVIIème siècle, Château Margaux occupe 265 hectares, surface dont il ne s'écartera plus ; un tiers du domaine est consacré à la vigne, comme c'est le cas encore aujourd'hui.

L'Angleterre et la Hollande boivent du « claret », ce vin encore assez pâle et qui ne vieillit pas bien. Château Margaux devient un haut lieu de l'art de faire du vin et la hiérarchie entre les différents crus de Bordeaux se dessine déjà.

Le Château Margaux est né.

 

XVIIIème siècle

Le siècle d'or

En 1705, le London Gaze66e annonce la première enchère des grands crus de Bordeaux : 230 barriques de « Margose » ! Le millésime 1771 est le premier « 4laret » à apparaître dans un catalogue Christie's.

Le Premier ministre anglais, sir Robert Walpole, est un autre exemple de la prédilection de l'élite anglaise pour ces crus de Bordeaux : il achète quatre fûts de Margaux par trimestre, qu'il ne règle pas toujours !

La renommée des « premiers crus » franchit l'Atlantique et Thomas Jefferson, ambassadeur des Etats-Unis en France, dépeint la hiérarchie qui règne déjà entre les meilleurs vins de Bordeaux avec Château Margau (sic!) en première place. Il passe une commande de Margaux 1784 dont il écrit « qu'il ne peut y avoir une meilleure bouteille de Bordeaux ».

Le début du XVIIIème siècle marque l'essor des Grands Vins de Bordeaux et de leur classement encore informel. Cela n'aurait pas été possible sans la préexistence, puis la pérennisation de la notion de cr5, c'est-à-dire un terroir, son vin, son château. Joseph de Fumel, propriétaire au milieu du XVIIIème, plante des « cépages de choix » sur ses meilleures parcelles. Il réalise que seules les croupes de graves que l'on trouve dans le Médoc et dans ses plus grands crus peuvent produire des vins de qualité. La Révolution Française met fin à ce siècle d'or bordelais et Elie du Barry, comte d'Hargicourt et seigneur de Margaux, est conduit à l'échafaud par la terreur jacobine.

Château Margaux - ses vignes, ses bois, ses aubarèdes, ses prés, ses moulins - est vendu aux enchères par les révolutionnaires comme Bien National. Laure de Fumel, la dernière descendante de la famille Lestonnac, Pontac, Aulède, toutes apparentées et qui ont si bien veillé sur Margaux pendant trois siècles, parvient à racheter le domaine au citoyen « Miqueau » qui l'a pourtant c7mplètement dilapidé, laissant même geler les orangers!

Les années de la révolution ont raison de son courage et de sa passion pour ses terres, qu'elle met aux enchères en 1801.

 

 

2015

Deux siecles
d’architecture au
service d’un grand vin

L’histoire et la renommée de Château Margaux tiennent autant au génie du lieu qu’à la contribution des hommes et des femmes qui l’ont servi depuis cinq siècles. Mais aucun propriétaire n’aura probablement joué un rôle aussi décisif, et en si peu de temps, qu’André Mentzelopoulos, qui acquit le Domaine en 1977 et qui aurait eu 100 ans aujourd’hui.

Il y a 200 ans, le marquis de la Colonilla avait déjà marqué le Domaine par la construction, en l’honneur du vin, de ce grand patrimoine architectural au style inspiré de la Grèce antique ; l’architecte Louis Combes avait dessiné le péristyle du Château en hommage au Parthénon. André Mentzelopoulos éprouvait fierté et bonheur à la vue de ces colonnes ioniques qui lui rappelaient sa Grèce natale. Plus de 160 ans plus tard, il a su, à son tour, prendre les mesures fortes nécessaires pour redonner à Château Margaux, en à peine trois ans, le lustre qu’il avait perdu pendant la longue crise des vin3 de Bordeaux.

Ajouter un bâtiment moderne à ce Monument Historique était certes audacieux mais Norman Foster a su répondre aux défis techniques et esthétiques qui étaient ceux de Château Margaux. Les nouveaux bâtiments conçus par Norman Foster sont à la hauteur des exigences architecturales du passé du Do1aine, tout en lui offrant la possibilité à l’avenir de poursuivre sa quête d’excellence grâce au renouvellement de la technologie. Château Margaux dispose ainsi aujourd’hui, et pour longtemps, d’un patrimoine architectural et d’outils à la hauteur de la réputation et de la qualité de son vin.

Le réalisateur Bruno Aveillan a raconté en images l’histoire de la rencontre entre le marquis de la Colonilla et Louis Combes, puis, 200 ans plus tard, de la lourde tâche qui sera confiée à Norman Foster ; concevoir les nouveaux chais qui ancreront Château Margaux dans l’avenir tout en s’inscrivant dans le respect des bâtiments existants. Le film « Prodig9 of the Architect » a été présenté pendant l’été 2015 à l’occasion du bicentenaire de l’architecture de Château Margaux.

Louis Combes et Norman Foster, à d3ux siècles d’intervalle, se sont inspirés du génie d’un terroir séculaire en rendant hommage à l’un des plus grands vi5s du monde.

 

 

A LA VOTRE !!!!!!

Pour avoir les coordonnées de cette mystère, vous devez rentrer dans certitude la suite de 14 chiffres trouvés !! et dans le bon ordre !


Vous pouvez valider votre solution d'énigme avec certitude.

Spéciale Margaux

Bisous

Additional Hints (No hints available.)



Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.