Skip to Content

<

Les îles de l'estuaire

A cache by MariVaLou Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 05/10/2017
Difficulty:
2.5 out of 5
Terrain:
1 out of 5

Size: Size: other (other)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


L’archipel de l’Estuaire, des îles en mouvement

 

 « Un jour ça émerge, et puis ça monte, la végétation s’accroche, les vases se fixent, l’île se met à respirer ; on lui donne un nom, on y débarque, on l’endigue, on la peuple, on la cultive, plus tard on la délaisse, on l’abandonne, on y revient »

Eric Audinet dans l’Estuaire, rivière de Gironde

 


Localisation

L’estuaire au sens strict, dans ses limites légales définies par le décret de 1857, s’étend de la limite de salure des eaux, c’est à dire du bec d’Ambès, jusqu’à une ligne pointe de Grave - pointe de Suzac. Au delà il s’agit de l’embouchure qui est du domaine maritime, et en amont du bec d’Ambès des “estuaires fluviaux” où la marée dynamique se fait encore sentir jusqu’à 80 km. Ainsi, de la pointe du Bec d’Ambès à celle du Verdon, l’estuaire de la Gironde s’étire sur plus de 70 km de longueur, s’évasant au fur et à mesure pour atteindre 10 km de large avant son embouchure. Ces dimensions monumentales en font le plus grand d’Europe, représentant plus de 600 km². Même si les rives qui le bordent déterminent en partie ses paysages, ses dimensions énormes, ses îles, ses activités spécifiques, en font un lieu en soi, emblématique du département et précieux en termes de milieux naturels.

Il y a 2 000 ans les marais se forment sur les deux rives de l'estuaire, puis des dunes et des conches apparaissent vers l'an 1000. Aujourd'hui, les marais ont été asséchés et l'estuaire évolue toujours : un espace soumis a des forces hydrauliques importantes, en perpétuelle évolution, où depuis des siècles, des îles émergent, se développent et finissent par disparaître... Formées des sédiments déposés, lors des crues, sur les hauts fonds sableux, les îles ont une vie mouvementée : on les retrouve rarement comme on les a laissées.

L’Archipel de l’Estuaire : un univers sans cesse en mouvement, combat entre terre et eaux 

 

  The estuary in the strict sense, within its legal limits defined by the decree of 1857, extends from the limit of salinity of the waters, that is to say of the bec d' Ambès, to a line point of Grave - pointe de Suzac. Beyond this is the mouth of the maritime domain, and upstream of the bec d' Ambès river estuaries where the dynamic tide is still felt up to 80 km. Thus, from the point of the Bec d'Ambès to that of the Verdon, the estuary of the Gironde stretches over more than 70 km in length, flaring gradually to reach 10 km before its mouth. These monumental dimensions make it the largest in Europe, representing more than 600 km². Even if the shores that border it partly determine its landscapes, its enormous dimensions, its islands, its specific activities, make it a place in itself, emblematic of the department and valuable in terms of natural environments.


Two thousand years ago marshes form on both banks of the estuary, then dunes and conches appear around the year 1000. Today, the marshes have been drained and the estuary is still evolving: 
a space Subjected to major hydraulic forces, in constant evolution, where for centuries, islands emerge, develop and end up disappearing ... Formed sediment deposited, during the floods, on the sandy shoals, the islands have an eventful life : They are rarely found as they were left behind.

The Archipelago of the Estuary: a universe constantly in motion, combat between land and waters

Formation et évolution naturelle des îles de l’Estuaire

  Nées du fleuve il y a quelques centaines d’années, les îles de l’archipel sont en perpétuel mouvement et se transforment au gré des courants : l’amont est rogné par l’érosion pendant que l’aval se sédimente et s’effile.

Entre le bec d’Ambès et l’embouchure, un archipel d’îles se déroule au fil de l’eau : les îles flottent sur l’estuaire mais d’où viennent-elles ?

 

  Born of the river a few hundred years ago, the islands of the archipelago are in perpetual movement and are transformed according to the currents: the upstream is trimmed by erosion while the downstream sediment and taper .

Between the bec d' Ambès and the mouth, an archipelago of islands unfolds along the water: the islands float on the estuary but where do they come from ? 

 

Comment naît une île ?

  Les fleuves Garonne et Dordogne apportent des tonnes d’alluvions fluviatiles (2 à 3 millions par an) : cette masse est la proie des marées qui y mêlent des sables marins (c’est le phénomène du bouchon vaseux).

Les courants montants entrainent beaucoup de sable : arrivés à l'étranglement du Bec-d'Ambès, ils rencontrent de très forts courants de jusant, qui bloquent le sable : se forment ainsi des bancs de sable mélangés à des résidus de micas, des sédiments, sur lesquelles se dépose la vase. Puis, ce banc devient marécage, s’étoffe, atteint un niveau suffisant pour être hors d’eau ; la végétation se développe, des alluvions et des  branchages s’accrochent. Une île nait.

Ainsi, très récemment, au début des années 2000, en face de Plassac, ce qui n'était qu'un banc de sable découvert uniquement à marée basse, se transforma peu à peu en îlot permanent colonisé par la végétation.

 

   The Garonne and Dordogne rivers bring tons of fluviatile alluvium (2 to 3 million a year): this mass is prey to the tides that mix in the sea sands (this is the phenomenon of the muddy cork).

The rising currents lead to a lot of sand: when they arrive at the Bec-d'Ambès strangling, they encounter very strong currents of water, which block the sand: sand banks are formed, mixed with residues of micas, sediments , On which the mud is deposited. Then the bench becomes swampy, grows, reaches a level sufficient to be out of water; The vegetation develops, alluvium and branches cling. An island is born.

Thus, very recently, in the early 2000s, in front of Plassac, which was only a bank of sand discovered only at low tide, gradually transformed into a permanent island colonized by vegetation

 

Comment évolue une île ?

   Les courants de la Gironde sont capricieux. Si, en quelques années, ils peuvent donner naissance à une île, ils peuvent tout aussi bien la faire disparaître ou la rattacher à la berge selon les courants et le déplacement des bancs de sable.

La première mention connue d’une île date du XIe siècle. Il s’agit de l’Île de Macau, apparue en 1027, rattachée de nos jours à la rive gauche de la Garonne. Il est vraisemblable qu’à l’époque le bec d’Ambès n’allait pas si loin au nord, et que l’Île de Macau était sur l’estuaire. L’Île Cazeau est signalée au XIV e siècle, puis les Îles Carmeil, du Nord et d’Argenton au XVI e siècle. L'île Verte apparaît enfin en 1792 ; l’île Nouvelle apparait sur les cartes pour la première fois en 1825 sous la forme de deux îles, Bouchaud et Sans-Pain.

L’évolution des îles est permanente. Nombreuses se sont rattachées à la rive (essentiellement la rive gauche) par “déplacement latéral”. En fait elles sont rongées par l’érosion du côté du lit principal, et le bras qui les sépare de la rive se comble peu à peu. Se sont rattachées ainsi à la rive : les Îles Macau, des Vaches, Vincent, Fumel, Sauterelle, Fumadel.

Au bec d’Ambès, une île, appelée Île du Bec est signalée à plusieurs reprises. Son rattachement a prolongé le bec d’Ambès vers le nord. Il s’est formé une nouvelle île, plus en aval, à qui l’on a donné le même nom.

Les îles s’accroissent à certains endroits, sont érodées à d’autres. C’est ainsi que l’Île Cazeau, qui avait une superficie d’une centaine d’hectares au XVIII e siècle, en a plus de 300 à la fin du XIXe. De même l’Île Bouchaud passe de 44 à 150 hectares dans le courant du XIXe siècle, l’Île Patiras de 379 ha en 1723 à 1500 ha en 1912. An contraire l’Île Paté se réduit dans le même temps de 20 à 13 ha.

Certaines ont totalement disparu comme l’Île d’Argenton ou l’Île Saint -Louis. Autrefois il existait deux îles devant la ville de Bourg, l'île d'Ambès et l'île de Croûte. Si la première existe toujours aujourd'hui, la seconde a été rayée de la carte lors de la tempête Martin en décembre 1999. Pendant quelques années un arbre a continué à dépasser des eaux, avant de lui même disparaître

D’autres se sont rétablies au bout de quelques décennies; c’est le cas de l’Île Cazeau.

Plus récemment encore, la tempête Klaus de janvier 2009 a fait, surgir une île la nouvelle île de Cordouan, près du phare, aux portes de l’estuaire, dont le nom fait écho à l’île Nouvelle et trahit la propension des îles à apparaître et disparaître.

 

 

  The currents of the Gironde are capricious. If, within a few years, they can give rise to an island, they can just as easily make it disappear or connect it to the bank according to the currents and the displacement of the sandbanks.

The first known mention of an island dates from the eleventh century. It is l'île de Macau, appeared in 1027, attached today to the left bank of the Garonne. It is probable that at the time the bec d' Ambès did not go so far to the north, and that l'île de Macau was on the estuary. Île Cazeau is noted in the 14th century, then the Carmeil Islands, North and Argenton in the 16th century. The Ile Verte finally appears in 1792; New Island appeared on the maps for the first time in 1825 in the form of two islands, Bouchaud and Sans-Pain.

The evolution of the islands is permanent. Numerous have been attached to the shore (essentially the left bank) by "lateral displacement". In fact, they are eroded by erosion on the side of the main bed, and the arm separating them from the shore is gradually filled : îles de Macau, de Vache, Vincent, Fumel, Grasshopper, Fumadel.

Au bec d' Ambès, an island called île du Bec  is mentioned several times. Its attachment extended the bec d'Ambès towards the north. A new island has been formed, further downstream, to which the same name has been given.

The islands grow in certain places, are eroded to others. Thus, Île Cazeau, which had an area of one hundred hectares in the 18th century, did not have more than 300 by the end of the 19th century. Similarly, Île Bouchaud went from 44 to 150 hectares during the 19th century, Patiras Island from 379 hectares in 1723 to 1500 hectares in 1912. On the contrary, Île Paté is reduced from 20 to 13 Ha.

Some have completely disappeared, such as Île d'Argenton or Île Saint-Louis. Formerly there were two islands in front of the town of Bourg, l'île d'Ambès and l'île de Croûte. If the first one still exists today, the second was struck out of the map during Storm Martin in December 1999. For a few years a tree continued to overflow, before it even disappeared

Others have recovered after a few decades; This is the case of Île Cazeau.

More recently, Klaus storm in January 2009 brought the île de Cordouan, near the lighthouse, to the gates of the estuary, whose name echoes New Island and betrays the propensity of the islands. Appear and disappear

 


  Certaines de ses îles se visitent : l'île Patiras, l'île Nouvelle (côté village et côté nature) et l'île Margaux.

Some of its islands are visited : l'île Patiras, l'île Nouvelle (côté village et côté nature) et l'île Margaux.


 

  Pour loguer cette cache, vous devez répondre aux questions suivantes :

  1. Décrivez en le résumant,  le phénomène d’apparition d’une île dans l’Estuaire
  2. Citez le nom des îles d’aval en amont de l’Estuaire (connues et présentes actuellement)  
  3. Donnez la date de disparition de l’ile Croute et celle d’apparition sur les cartes de l’île Nouvelle
  4. Observez et estimez quelles îles vous apercevez au WP1. Comment pouvez vous expliquer la couleur de l'eau que vous observez ici ?
  5. Que représentent les deux vignettes sur le panneau au WP2

Loguez cette cache "Found it" et envoyez-moi vos propositions de réponses soit via mon profil, soit via la messagerie geocaching.com (message center),et je vous contacterai en cas de problème.

Toutes les photos jointes à votre log seront fortement appréciées

 

  To log in this cache, you must answer the following questions:

1. Describe, by summarizing, the phenomen on of the appearance of an island in the Estuary
2. Name the downstream islands upstream of the Estuary (known and present at present)
3. Give the date of disappearance of the île de Croute and that of appearance on the maps of the île  Nouvelle
4. Observe and estimate which islands you see at WP1. How can you explain the color of the water you observe here?
5. What are the two thumbnails on the panel at WP2

Log this cache "Found it" and send me by my profil or message center your proposals for answers ; I will contact you in case of problem.
All photos attached to your log will be highly appreciated

 

 

Additional Hints (No hints available.)



Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.