Skip to Content

<

La Source du Lambon

A cache by eMile_from79 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 08/22/2017
Difficulty:
2 out of 5
Terrain:
2 out of 5

Size: Size: micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Présentation du Lambon

Situé dans le département des Deux-Sèvres, le Lambon s’inscrit dans le bassin versant de la Sèvre Niortaise dont il est l’un des affluents principaux en amont du Marais Poitevin.

Le bassin versant du Lambon, d’une superficie de 112.2 km2, s’étend sur les communes de La Couarde, Beaussais, Vitré, Thorigné, Prailles, Mougon, Aigonnay, Fressines, La Crèche, Vouillé et Niort, soit 11 communes.

Le Lambon prend sa source sur la commune de La Couarde à une altitude de 154 mètres avant de rejoindre la Sèvre Niortaise à une altitude de 12 mètres, après un parcours de 39 km (61 km avec ses affluents). Le cours d’eau présente une pente moyenne de 0,37 % et sa largeur n’excède guère cinq mètres

De nombreux petits affluents dont les principaux sont le Sourdan et le Fonbelle en rive gauche, le Lussaudière, l’Aigonnay, le Couture et le Mayolle en rive droite ainsi que de nombreuses sources alimentent le Lambon dans sa partie amont.

Tout au long de son parcours, le Lambon révèle plusieurs particularités naturelles et artificielles :

-          un plan d’eau à vocation touristique,

-          un paysage essentiellement rural sur la partie amont et urbain dans les derniers kilomètres avant sa confluence avec la Sèvre Niortaise,

-          des traces encore visibles par endroit d’une rivière anciennement « canalisée » par des berges empierrées,

-          deux zones d’assec périodiques dues principalement à des raisons géologiques (pertes en milieu karstique).

 

La vallée du Lambon offre un patrimoine floristique et faunistique très riche dû à :

-     la diversité écologique de zones hétérogènes représentées tout au long de la vallée avec une mosaïque des habitats (zones humides, boisées, prairies, friches, rivière...),

-     un environnement immédiat composé essentiellement de plateau cultivé où le maillage des haies est très faible. La faune trouve alors en la vallée du Lambon une « zone refuge ».

 

De nombreux itinéraires de randonnée permettent de découvrir cette magnifique vallée.

 

PAYSAGE : Le bassin versant présente trois unités paysagères distinctes :

-          La vallée, délimitée par des coteaux difficiles à exploiter, est essentiellement composée de prairie pâturée. Les cultures y sont peu nombreuses hormis quelques peupleraies.

-          Le bocage, localisé principalement sur le versant Nord et en remontant vers le plateau mellois, présente un maillage de haies assez dense avec des parcelles de 0.5 à 1.5 ha. Le sol est occupé par des prairies mais aussi des cultures fourragères et quelques polycultures.

-          La plaine, au Sud-Ouest de la vallée, s’étend sur les communes de Thorigné, Mougon et Vouillé. Ces zones, particulièrement planes, sont occupées par de la polyculture avec des parcelles de grandes superficies.

 

GEOLOGIE :

Le Lambon coule en milieu karstique (calcaire) qui est caractérisé par la présence de failles où l’eau s’infiltre vers les nappes. Cette particularité géologique du sous-sol a fait l’objet de nombreuses études par Monsieur B. COIRIER, hydrogéologue, depuis 1961. Grâce aux techniques de coloration, les différentes pertes ont pu être connues et quantifiées. Le Lambon coule sur un socle imperméable de sa source jusqu’au plan d’eau, ainsi que l’Aigonnay. Les zones d’assec du Lambon correspondent à des calcaires perméables à l’infiltration vers les nappes.

Ces propos ont été confirmés par une étude géologique réalisée par la SOGEO en 1991 à la demande de la Compagnie d’Aménagement des Eaux des Deux-Sèvres (CAEDS). Ainsi il a été établi différentes zones avec entre autres :

-          entre « La Guigneraie » et « Pont Bertrand » le Lambon coule sur un calcaire Nankin où dès que la pluviométrie diminue, il se produit une capture Karstique amenant l’eau à 7 ou 8 m en dessous de la normale.

-          A Fressines le sous-sol est caractérisé par un Horst schisteux où a pu être localisée la faille de Montbuffon.

La CAEDS a alors conclu à l’impossibilité de construire d’autres retenues d’eau dans la vallée en raison de la dissolution du calcaire Nankin et les fissures que cela entraîne.

 

PATRIMOINE FLORISTIQUE ET FAUNISTIQUE :

Au début du projet de valorisation de la vallée du Lambon, des inventaires floristiques et faunistiques ont été réalisés par le CPIE de Coutières.

« Etude de valorisation de la vallée du Lambon » réalisée par le CPIE en novembre 1992

 

-          73 espèces d’oiseaux étaient recensées dont quelques espèces peu communes dans le département comme l’Autour des palombes, le Circaète Jean-le-Blanc, le Faucon hobereau et le Gobemouche gris, mais aussi des espèces hivernantes comme le Gros bec et la Bécasse.

-          Un inventaire non exhaustif des mammifères avait également été réalisé et faisait état de 21 espèces, depuis le Mulot sylvestre jusqu’au sanglier.

-          On soulignait également la présence de 16 espèces de reptiles et d’amphibiens sur les 23 que compte le département. Cela est dû à la mosaïque de milieux différents et en particulier à la présence de zones humides permettant la reproduction de 8 espèces d’amphibiens.

Depuis une Cistude d’Europe a été observé sur le Lambon

 

Cette même étude a mis en évidence la richesse floristique des coteaux calcaires (coteaux en rive droite à l’aval de Charcogné). Ce biotope particulier (sol pauvre et sec) est caractérisé par une pelouse sèche composée d’espèces peu exigeantes en nutriments où se développent certaines orchidées (Orchis Bouffon, Orchis ustulata).

 

PLAN D’EAU :

Mis en eau en 1978, ce plan d’eau à vocation touristique de 17 ha, retient 500 000m3 d’eau. De nombreuses activités y sont proposées avec hébergements et restaurant.

 

Localisation des zones humides qui augmentent le potentiel de cette diversité des milieux.

-          au lieu dit « la Fontaine », à proximité de la source, le Lambon traverse une prairie humide,

-          au lieu dit « Les Places», une zone humide récente, « née » du comblement du gouffre Le Courtiou sur la commune de Beaussais ( liaison entre le Fonbelle et le Sourdan), dont l’intérêt écologique a été l’objet d’une étude spécifique,

-          en amont du plan d’eau, à la confluence avec la Lussaudière (aulnaie, saulaie),

-          entre « Les Basses Touches » et « La Guigneraie » (aulnaie marécageuse et prairie humide avec début de roselière).

Additional Hints (Decrypt)

Qnaf yr pbva fhq

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



 

Find...

10 Logged Visits

Found it 6     Didn't find it 1     Temporarily Disable Listing 1     Enable Listing 1     Publish Listing 1     

View Logbook | View the Image Gallery of 6 images

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.