Skip to Content

<

La petite multi de la Bièvre

A cache by junkys Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 9/1/2017
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size: micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

Pas vraiment une multi, pas vraiment une mystery, mais comme beaucoup ne lisent pas les descriptifs des tradis ;), alors je crée cette multi-mystery pour vous en apprendre un peu plus sur cette petite rivière. 

Pour obtenir les coordonnées, il suffit de répondre aux 15 questions présentes dans cette page.


 


La Bièvre prend sa source aux étangs de la Minière pour se jeter dans la Seine à Paris après un parcours d'une trentaine de kilomètres. 

La Bièvre traverse 15 communes : Antony, Arcueil, Bièvres, Buc, Cachan, Fresnes, Gentilly, Guyancourt, L'Haÿ-les-Roses, Igny, Jouy-en-Josas, Les Loges-en-Josas, Massy, Paris, et Verrières-le-Buisson.

L'histoire nous apprend que ses crues furent nombreuses, parfois brutales et dévastatrices. Bien que d'importance modeste de nos jours, elle est capable de crues qui ont nécessité la création de plusieurs réservoirs artificiels aménagés le plus souvent en aire de loisirs. 

Les berges de la rivière ont été un lieu d’activités artisanales et industrielles important, ce qui a fortement contribué à sa transformation. Afin de créer les chutes d’eau nécessaire à l’alimentation en eau des moulins, le lit de la rivière fut doublé d’un bras usinier parallèle, dit Bièvre vive, coulant à environ 3 m au-dessus de la rivière naturelle appelée alors Bièvre morte ou « fausse rivière ». La création de ce bras artificiel est antérieure à 1550.

La qualité de ses eaux attira très vite sur ses rives un artisanat et une industrie qui avaient besoin de cette force vive : mégissiers, tanneurs, teinturiers, ... Ces différentes utilisations dégradèrent la qualité des eaux dont le débit était réduit par l'alimentation des jardins de Versailles. 
Par cet usage et son faible débit, l'eau devint pestilentielle, obligeant même la couverture d'une partie du cours d'Antony à Paris afin de lutter contre les odeurs nauséabondes qui s'en dégageaient. 

Dans son grand dictionnaire universel du XIXe siècle Pierre Larousse indique : « La Bièvre pénètre dans Paris entre les portes d'Italie et de Gentilly traverse par plusieurs bras, qui ne sont que des ruisseaux infects, les faubourgs Saint-Marcel et Saint-Victor, et finit sous forme d'égout recouvert sur le quai de l'Hôpital. Cette rivière alimente de nombreuses tanneries, blanchisseries, teintureries et, entre autres, la fameuse manufacture des Gobelins. Bien que la largeur de la Bièvre ne dépasse pas 3 m, cette rivière était redoutable par ses inondations. »

C’était un trou de verdure où chantait une rivière. Puis des hommes sont arrivés et se sont installés près de ses berges ombragées. Ils ont bâti des murs, divisé son lit en deux bras, construit des maisons, des abbayes, des moulins… Sont ensuite venus les tripiers, les teinturiers, les tanneurs qui, tous, y rejetaient leurs déchets. Et un jour, le petit cours d’eau qui sentait bon le bassin parisien s’est mis à empester l’égout et les latrines. Au point que sa couverture s’est imposée comme une mesure d’hygiène incontournable.

À partir de 1840 la Bièvre vive et la Bièvre morte sont progressivement recouvertes dans Paris. En 1880 la Bièvre morte est admise dans le collecteur Bièvre (ou Égout Rond) et 1886 la Bièvre vive est dirigée vers la galerie du collecteur Colonie, futur collecteur Pascal.

On est au XIXe siècle. La Bièvre n’est plus qu’un mince filet puant que l’on cache sous des tonnes de pierres ou que l’on transforme en vidange reliée aux collecteurs centraux. L’ultime tronçon à ciel ouvert a été fermé en 1912. Depuis, la rivière n’est plus qu’un fantôme, un murmure souterrain qui hante la mauvaise conscience des Parisiens qui l’ont laissée périr. 

(en italique = extrait liberation.fr, Sous les pavés la Bièvre, Fabrice Drouzy). 

Au cours du XXème siècle, la Bièvre a totalement cessé de couler à ciel ouvert dans Paris. Les eaux de la Bièvre furent intégrées au réseau d’assainissement et dirigées vers des stations d’épuration. La Bièvre avait ainsi perdu son statut de cours d’eau qu’elle a retrouvé en 2007, grâce, entre autres, à la volonté de rouvrir la rivière à l’aval.

 

Depuis plusieurs années, la Bièvre renaît en effet à travers différents acteurs associatifs. Vous vous promenez donc ici sur une Bièvre renaissante. 

 


Tout d'abord, avez-vous bien lu le descriptif ?

G. en quelle année fut fermé l'ultime tronçon de la Bièvre ?
=> G sera la réduction à un chiffre de l'année.

H. Dans quel rivière la Bièvre se déverse-t-elle ?
la Marne, alors H vaut 6
La Seine, alors H vaut 7
L'Essonne, alors H vaut 8

I. combien de communes la Bièvre traverse-t-elle ?
=> I sera la réduction à un chiffre de ce nombre.

J. Les jardins de quel château la Bièvre alimente-elle ?
Maisons-Laffite, alors J vaut 1
Breteuil, alors J vaut 4
Versailles, alors J vaut 7

L. Pourquoi la Bièvre a-t-elle été couverte ?
Parce qu'elle dégageait des odeurs nauséabondes, alors L vaut 0
Parce qu'il fallait maîtriser la puissance de ces crues, alors L vaut 1
Parce qu'il fallait construire des habitats pour les franciliens, alors L, vaut 2

F. Quel est le nom de la célèbre manufacture que la Bièvre alimentait en eaux ?
La manufacture Chopard, alors F vaut 3
La manufacture des Gobelins, alors F vaut 4
La manufacture Ducasse, alors F vaut 5

E. En quelle année la Bièvre recouvra-t-elle son statut de cours d'eau qu'elle avait perdu au cours du XXème siècle ?
Soit E, la réduction à un chiffre de l'année à laquelle vous soutrairez 1.


Puis quelques recherches à effectuer à la maison :

P. de quel animal la Bièvre tire-t-elle son nom ?
la belette, alors P vaut 3
le castor, alors P vaut 7
la brebis, alors P vaut 9

Q. A partir des données suivantes :
a) nombre de communes des Yvelines traversées par la Bièvre ?
b) nombre de communes de l'Essonne traversées par la Bièvre ?
c) nombre de communes des Hauts-de-Seine traversées par la Bièvre ?
d) nombre de communes du Val-de-Marne traversées par la Bièvre ?
e) nombre de communes de la Seine traversées par la Bièvre ?

faîtes le calcul suivant qui vous donnera Q :
Q = (a*b)-(d*(c+e))

K. La Bièvre est-elle, de nos jours, toujours souterraine à Paris ?
si oui, K vaut 0
si non, K vaut 1

R. La rivière est dotée d'un bras artificiel
s'il s'agit de la partie appelée "bièvre morte" alors R vaut 5
s'il s'agit de la partie appelée "bièvre vive", alors R vaut 7


Ensuite, même si vous pouvez probablement trouver les réponses sur le net, il est plus simple de se rendre sur place et d'admirer la quiétude des eaux de la Bièvre.
Les waypoints A (borne A) et B (borne B) sont les délimitations nord et sud de la zone de la recherche des éléments nécessaires pour répondre aux questions ci-dessous.

La borne A démarre près du panneau de sentier le long de la Bièvre.
La borne B démarre près du pont qui enjambe la Bièvre.
La borne C est le point de séparation de la Bièvre en deux bras.
Vous pouvez vous repérer grâce au plan ci-joint.

Entre ces deux bornes, effectuez les différents relevés qui vous permettront de répondre aux questions suivantes :

D. A la borne B, dans quelle matière le pont surplombant cette partie de la Bièvre a-t-il été construit ?
en métal, alors D vaut 3
en bois, alors D vaut 4
en béton, alors D vaut 5

M. le numéro du GR
=> M sera la réduction à un chiffre de ce nombre.

N. au waypoint C correspondant à la borne C sur la carte, quelle est la largeur du point de séparation (taille du cours d'eau entre les deux blocs de bêton.
Environ 1 mètre, alors N vaut 1
Environ 2 mètres, alors N vaut 2
Environ 3 mètres, alors N vaut 3

O. A la borne A, et en direction de la borne B, se dressent deux panneaux des sentiers de la Bièvre. Nous nous trouvons sur la portion :
Pré Saint Jean / Sauvegarde, alors O vaut 2
Moulin / Marienthal, alors O vaut 3
Verrières / Gare d'Igny, alors O vaut 4

 

 

Pas de checker :)

  

NORD DE°FG.HIJ
EST KLM°NO.PQR

Additional Hints (Decrypt)

Y'bofphevgé abhf granvyyr

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



 

Find...

21 Logged Visits

Found it 19     Publish Listing 1     Owner Maintenance 1     

View Logbook | View the Image Gallery of 5 images

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.