Skip to Content

<

Fixation des dunes landaises

A cache by junkys Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 09/22/2017
Difficulty:
2 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size: other (other)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

Fixation des dunes landaises

 


##### Situation géographique

Le littoral aquitain présente des dunes sableuses sur environ 200 km de côte : les dunes d'Aquitaine.

Parmi les dunes d'Aquitaine, on distingue plusieurs tranches :
- dunes du littoral girondin de la pointe de Grave au Cap Ferret
- dunes modernes du littoral landais d'Arcachon à Mimizan Plage
- dunes modernes du littoral landais de Mimizan-Plage aux vieux boucau
- dunes modernes du littoral landais de Vieux Boucau à Hossegor
- dunes modernes du littoral landais de Capbreton à Tarnos

"De la Gironde à l’embouchure de l’Adour, les dunes modernes du littoral landais forment un ensemble riche et diversifié d’une ampleur exceptionnelle en Aquitaine et en Europe. Ce milieu original, sans cesse remodelé par la mer et le vent, et maintenu par l’action permanente de l’homme, est aussi le siège d’activités essentielles pour l’économie et la vie locales."

 

##### Qu'est-ce qu'une dune ?

Une dune est un relief composé de sable.
Parmi les types de dunes, la dune littorale peut tout simplement être assimilé à un "tas de sable" qui se construit en haut d'une plage.


Profil dunaire

 

##### Origine géologique des dunes

Les ensembles dunaires font partie des formations dites superficielles, c'est à dire des formations qui sont relativement récentes à l'échelle géologique.

Les sables du "plateau landais" se sont mis en place à l'ère quaternaire, provenant de l'érosion des matériaux arrachés au Massif central et aux Pyrénées.

Au début du Mésolithique, alors que le climat devient plus humide et que les vallées avaient été envahies par les sables, de nouvelles vallées se dessinent.

Au Mésolithique supérieur, les précipitations diminuent à nouveau et les sables s’accumulent dans les basses vallées. Une partie de ce sable continental est repris par le vent pour l’accumuler en dunes dans les vallées et sur les plateaux. À cette période, les sables littoraux sont peu abondants et le sable est transporté par les cours d’eau.

À partir du Néolithique, une fois l’épandage du sable des Landes terminé et une fois que la végétation est venue fixer cette couverture sableuse, il restait une partie de ce sable libre de se déplacer sur de faibles distances au gré des vents. En dehors des boisements anciens sur la côte, représentant alors environ 200 000 ha, toutes les dunes littorales étaient en mouvement.

À la fin du Néolithique, le vent incapable de déplacer les sables à l’intérieur des terres est contrarié par la végétation qui commence à fixer les paysages actuels.

Au rythme des glaciations ils sont remaniés et le transport éolien met en place les premières dunes littorales des Landes.

À la période historique, les dunes "modernes" se forment.

 

#### Formation des dunes

Plusieurs conditions sont nécessaires à la formation des dunes. Il faut :
- une disponibilité en matériaux sableux
- des courants marins
- des vents du large soufflant plus souvent que ceux de terre.

Le mode de formation des dunes s’explique donc aisément :
=> La mer amasse du sable sur la plage. En se retirant elle le laisse à découvert. Ce sable s’assèche sous l’influence du soleil et des vents et devient transportable. Le vent du large le pousse et le rejette sur la rive au delà de la ligne des hautes marées. Les uns après les autres, les grains se mettent en mouvement par petits bonds successifs (rarement plus de 50 cm du sol, jusqu'à 2 mètres par vent fort, sur une distance maximum de 200 mètres). D'autres s'envolent quand le vent souffle en rafale. En arrière de la plage, le vent rencontre des reliefs et de la végétation qui lui barrent le chemin. Il faiblit et son pouvoir de transport diminue. Les grains s'arrêtent, s'accumulent et forment un tas.

L'accumulation des grains peut être aidé par la simple présence d'une touffe d'herbe ou d'un caillou qui suffit à retenir un peu de sable et à former un faible amas. Le petit amas grandit, la dune se forme.

La croissance d'une grande dune nécessite des vents forts et réguliers, ainsi qu'une importante réserve d'alimentation en sable.

Les dunes bougent. Les grains poussés par le vent remontent la pente, atteignent le sommet et retombent de l'autre côté. La dune progresse ainsi vers l'intérieur des terres et menace cultures, forêts et habitations. Dans les Landes, avant qu'elles ne soient fixées par les racines des pins et des oyats, elles se déplaçaient dans certains secteurs jusqu'à 20 ou 30 mètres par an.

Vers 1872, dans les Landes, la progression des dunes était de 4m30 en moyenne par an.

On estime que, depuis une cinquantaine d’années, l'Océan progresse selon les endroits de 1 à 2 m par an. On parle d'érosion du littoral. La côte n’est pas attaquée partout de la même façon, à certain endroits la plage est engraissée, mais en moyenne, la ligne du rivage gagne sur les terres.

 

#### La fixation des dunes

Le littoral des Landes est formé de dunes. Elles constituent une zone-tampon entre la plage proprement dite et les premières parcelles boisées ou construites sur l'arrière-dune.

Les dunes ne sont pas fixes. Le vent éboule la crête, grossit le versant est, et fait progresser le talus. La dune s’éloigne donc du rivage et s’avance vers les terres.

Le vent pousse les grains de sable les uns par-dessus les autres, ceux qui avaient été projetés d’abord le plus loin se retrouvent en arrière. Ils sont alors repris par les vents, rejetés par-dessus les autres et ainsi de suite.

Entre le Moyen Âge et le milieu du XIXème siècle, plusieurs documents font état de villages engloutis, d’églises déplacées ou ensevelies par la progression des sables dans les terres.

L'église Notre-Dame-de-la-Fin-des-Terres à Soulac-sur-Mer, dans les Landes, est ensablée jusque sous les vitraux, à plusieurs mètres de sa base entre le XVIe et le XVIIIe siècle.
En 1801, la municipalité de Mimizan s'inquiète de voir le village "sur le point d'être enseveli par les sables des dunes qui forment autour du bourg un demi-cercle de 24 toises d'élévation" et prie le gouvernement "de faire fixer les dunes qui se précipitent d'une manière effrayante dans l'étang de Mimizan et font refluer les eaux sur les terres de l'intérieur et dans le canal appelé courant. Le sable submergerait alors à la fois les villages de Mimizan, Aureilhan, Saint-Paul et Sainte-Eulalie" (délibération du 22 floréal an XI de la République française).

Au XIXème siècle, intervient donc l'idée de l'édification de dunes stabilisées afin de protéger la forêt et les habitats se trouvant juste derrière : c'est ce qu'on appelle le "cordon dunaire".

Il s'agit de fixer ces masses instables en constituant un alignement continu de dunes dont on maîtrisera la croissance et la protection.

La fixation des dunes consiste à créer une forêt de protection juste derrière les dunes mobiles pour empêcher leur avancement dans les terres. Lors des campagnes de boisement, les ouvriers érigent une palissade de protection entre la plage et les semis pour diminuer les effets du vent. Lorsque le sable transporté par le vent se heurte à la palissade, il s’accumule à son pied, jusqu’à la recouvrir. Il suffit donc de relever cette palissade régulièrement pour édifier progressivement une dune.


Le système de fixation de l'ingénieur Goury

Il reste cependant toute une zone de sable sur une bande de 300 à 400 m en partant du rivage. Ces dunes ne sont pas végétalisées car les semis ne résisteraient pas à la violence des vents et aux embruns salés.

Sur la dune elle-même, seules quelques plantes bien typiques survivent, notamment l’oyat qui est une très bonne plante fixatrice. En effet le sable transporté par le vent s’accumule au pied de la plante, dont les racines colonisent ce sable récent. Elle croit petit à petit sur cet apport de sable. Cette plante joue à la fois le rôle de protection et d’accumulation, mais reste fragile.


Oyats

Les agents de l’ONF surveillent l’apparition des formes typiques de dégradation et interviennent en étalant des branchages sur le sol, en disposant des filets brise-vent et en plantant des oyats.

Au point de départ de cette earth, vous vous trouvez justement au point de départ d'une zone de protection de la dune.

Ne pénétrez pas dans la zone protégée, vous pouvez la longer sans souci jusqu'à l'océan. Vous trouverez au cours de votre avancée différents panneaux d'informations qui vous permettront de répondre aux questions Q4 et Q5.

Pour loguer cette cache :

Pour valider votre visite sur le site, envoyez-moi vos réponses par mail ou centre de messagerie aux questions suivantes. Vous pouvez loguer "Found it" sans attendre mon accord, je vous contacterai si nécessaire.

Q0 : Optionnel, une photo de vous ou de votre GPS sur place sera grandement appréciée.
Q1 : Citez un type de dune autre que "dune littorale".
Q2 : Avec vos propres mots, en une phrase simple, pourquoi qualifie-t-on les dunes du littoral landais de dunes modernes ?
Q3 : Avec la progression des dunes mesurées en 1872, par rapport à votre position actuelle, dans des conditions idéales et sachant que l'église de Vieux Boucau se trouve en N 43°47.128 W 001°23.930, celle-ci aurait-elle été ensevelie par la dune en l'an 2000 ? à +/- 10 ans, en quelle année peut-on estimer que l'église aurait/serait atteinte par les sables de la dune ?
Q4 : Sur un des panneaux, sont définis en trois mots simples les trois dangers contre lesquels on doit protéger la dune (3 mots dans 3 carrés imagés).
Q5 : Sur un des panneaux décrivant la cote aquitaine il y a 200 ans, par quoi le sable est-il apporté ?

 


 

##### Geographic location

The Aquitaine coastline presents sandy dunes on about 200 km of coast: the dunes of Aquitaine.

Among the dunes of Aquitaine, there are several slices:
- coastal dunes of the Girondin coast of the Pointe-de-Grave to Cap-Ferret
- modern dunes on the Arcachon coast to Mimizan-Plage
- modern dunes of the Landes coastline from Mimizan-Plage to Vieux-Boucau
- modern dunes of the Landes coastline from Vieux-Boucau to Hossegor
- modern dunes of the Landes coastline from Capbreton to Tarnos

" From the Gironde to the mouth of the Adour, the modern dunes of the Landes coastline form a rich and diversified ensemble of exceptional breadth in Aquitaine and Europe. This original environment, constantly reshaped by the sea and the wind, and maintained by the permanent action of man, is also the seat of activities essential to the local economy and life."

 >

##### What is a dune ?

A dune is a relief composed of sand.
Among the types of dunes, the coastal dune can simply be likened to a "pile of sand" that is built at the top of a beach.


Dune Profile

 

##### Geological origin of the dunes

The dune assemblies form part of the so-called superficial formations, that is to say formations which are relatively recent on the geological scale.

The sands of the "Landes' plateau" were set up in the quaternary era, resulting from the erosion of materials torn from the Massif Central and the Pyrenees.

At the beginning of the Mesolithic, as the climate became more humid and the valleys had been invaded by the sands, new valleys emerged.

In the Upper Mesolithic, precipitation decreases again and sands accumulate in the lower valleys. A part of this continental sand is taken up by the wind to accumulate it in dunes in the valleys and on the plateaus. During this period, coastal sands are scarce and sand is transported by watercourses.

From the Neolithic era, once the sand of the Landes was finished, and once the vegetation had fixed this sandy cover, part of this sand remained free to move over short distances at the wind. Apart from the old woodlands on the coast, representing at that time about 200 000 ha, all the coastal dunes were in motion.

At the end of the Neolithic, the wind unable to move the sands inland is thwarted by the vegetation that begins to fix the current landscapes.

With the rhythm of the glaciations they are reworked and the wind transport puts in place the first coastal dunes of the Landes.

In the historical period, "modern" dunes are formed.

 

#### Dune Formation

Several conditions are necessary for the formation of dunes. It is necessary :
- availability of sand materials
- marine currents
- winds blowing more often than those of land.

The mode of dune formation is therefore easily explained:
=> The sea collects sand on the beach. When she retires she leaves him uncovered. This sand dries out under the influence of sun and wind and becomes transportable. The offshore wind pushes it and throws it on the bank beyond the line of high tides. One after the other, the grains move in small successive leaps (rarely more than 50 cm from the ground, up to 2 meters in strong wind, for a maximum distance of 200 meters). Others fly when the wind blows. Behind the beach, the wind encounters reliefs and vegetation that bar the way. It weakens and its power of transport diminishes. The grains stop, accumulate and form a heap.


Profil dunaire

The accumulation of grains can be helped by the simple presence of a clump of grass or a pebble that is sufficient to retain a little sand and to form a weak cluster. The small cluster grows, the dune forms.

The growth of a large dune requires strong and regular winds, as well as a large supply of sand.

The dunes are moving. The grains pushed by the wind go up the slope, reach the summit and fall back on the other side. The dune thus advances inland and threatens crops, forests and habitations. In the Landes, before they were fixed by the roots of pines and oyats, they moved in certain areas up to 20 or 30 meters per year.

Around 1872, in the Landes, the progression of the dunes was 4m30 on average per year.

It has been estimated that over the last fifty years the ocean has been progressing from 1 to 2 m per year. We are talking about coastal erosion. The coast is not attacked everywhere in the same way, in some places the beach is fattened, but on average the line of the shore wins on the land.

 

#### Fixing dunes

The coast of the Landes is made up of dunes. They constitute a buffer zone between the beach proper and the first wooded plots or built on the back of the dune.

The dunes are not fixed. The wind swells the ridge, swells the eastern slope, and advances the slope. The dune then departs from the shore and advances towards the land.

The wind pushes the grains of sand one over the other, the ones that had been projected at first the farther back are found back. They are then taken up by the winds, rejected over the others and so on.

Between the Middle Ages and the middle of the nineteenth century, there were several documents referring to sunken villages, churches displaced or buried by the progression of sand in the land.

The church of Notre-Dame-de-la-Fin-des-Terres in Soulac-sur-Mer, in the Landes, is sanded under the stained-glass windows, several meters from its base between the sixteenth and eighteenth century.
In 1801, the municipality of Mimizan was concerned that the village was "about to be buried by the sands of the dunes which form a half-circle of 24 fathoms of elevation around the town" and prays the government "to make fix the dunes which rush in a frightful way in the pond of Mimizan and make return the waters on the lands of the interior and in the canal called current, the sand would then submerge both the villages of Mimizan , Aureilhan, Saint-Paul and Sainte-Eulalie "(deliberation of 22 Floreal year XI of the French Republic).

In the 19th century, the idea of the construction of stabilized dunes intervened to protect the forest and the habitats behind it: this is called the "dune cordon".

It is a question of fixing these unstable masses by constituting a continuous alignment of dunes whose growth and protection will be controlled.

Fixing the dunes involves creating a forest protection just behind the mobile dunes to prevent their advancement in the land. During the afforestation campaigns, the workers erect a protective palisade between the beach and the seedlings to reduce the effects of the wind. When the sand transported by the wind collides with the palisade, it accumulates at its foot, until it covers it. It is enough to raise this palisade regularly to build a dune gradually.


The fixing system of engineer Goury

There is however a whole area of sand on a strip of 300 to 400 m starting from the shore. These dunes are not vegetated because the seedlings would not withstand the violence of the winds and the salt spray.

On the dune itself, only a few very typical plants survive, especially the oyat which is a very good fixative plant. Indeed, the sand transported by the wind accumulates at the foot of the plant, whose roots colonize this new sand. She believes little by little on this supply of sand. This plant plays both the role of protection and accumulation, but remains fragile.


Oyats

NFB officers monitor the occurrence of typical forms of degradation and intervene by spreading branches on the ground, arranging windbreaks and planting oyats.

At GZ of this earth, you are precisely at the starting point of a zone of protection of the dune.

Do not enter the protected area, you can safely walk to the ocean. During your progress, you will find various information panels that will allow you to answer questions Q4 and Q5.

to validate this cache :

To validate your visit on the site, send me your answers by mail or message center to the following questions. You can log "Found it" without waiting for my agreement, I will contact you if necessary.

Q0 : Optional, a photo of you or your GPS on site will be greatly appreciated.
Q1 : Name a type of dune other than "coastal dune".
Q2 : With your own words, in a simple sentence, why do we call the dunes of the Landes coastline as "modern dunes"?
Q3 : With the progress of the dunes measured in 1872, in relation to your present position, under ideal conditions and knowing that the church of Vieux-Boucau is located N 43°47.128 W 001°23.930, would it have been buried by the dune in the year 2000? at approximately +/- 10 years, in what year can we estimate that the church would be reached or should have beenr eached by the sands of the dune ?
Q4 : On one of the panels are defined in three simple words the three dangers against which one must protect the dune (3 words in 3 squares).
Q5 : On one of the panels describing the Aquitaine coast 200 years ago, from what the sand was brought ?

 

Additional Hints (No hints available.)



Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.