Skip to content

<

Fertile Turtle Myrtle: crash d'un B17 - Genech

A cache by clYk Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 10/02/2017
Difficulty:
2 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size:   other (other)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

Le 29 janvier 1944, un B17 s'écrase à Genech, mitraillé par un chasseur allemand, faisant huit morts américains. Une stèle est érigée à l'emplacement du crash.


Il est près de treize heures le 29 janvier 1944. Les enfants de Genech s’amusent, insouciants, dans la cour de l’école avant le signal du retour en classe. Petit à petit un vrombissement s’amplifie, jusqu’ à devenir assourdissant, ponctué de longues et acharnées rafales de mitrailleuse.
Les enfants et les adultes se précipitent à l’abri lorsque passe au dessus de l’Eglise, à très basse altitude, un bombardier américain B17, encore surnommé "forteresse volante". Un seul moteur fonctionne et le grand avion blessé est harcelé par un chasseur allemand qui crache sa mitraille.
Assis sur les ailes du bombardier qui perd autant de vitesse que d’altitude , deux hommes sortis de la carlingue , en vol, agitent frénétiquement les bras pour faire cesser le tir meurtrier : peine perdue.
De longs virages à n’en plus finir, comme pour éviter le village, aussi peut-être pour chercher une zone dégagée , pour tenter de se poser. Le pilote engage une grande courbe, à hauteur de l’autoroute actuelle et tente l’atterrissage en direction du Bois de Genech, derrière l’Ecole d’Agriculture (actuel Institut) au lieu-dit "Le Chêne Corbeau". L’avion touche le sol mais le chemin qui traverse les cultures est bordé d’un fossé ; C’est l’accident, l’avion capote, se retourne et se brise. Il prend rapidement feu ; Six passagers sont éjectés ; deux autres vont périr carbonisés à l’intérieur de l’avion.
Dans le bois de Genech, quelques ouvriers alertés par le bruit de la bataille accourent. Ils ont vu la tentative désespérée du pilote et ils ont repéré les deux aviateurs alors debout sur les ailes, tentant de protéger leur chute en s’enroulant dans des canots pneumatiques gonflables.
Le chasseur allemand tourne plusieurs fois autour de la colonne de fumée, lâche encore quelques rafales sur sa proie et disparaît (il va se poser à l’aérodrome de Lesquin)

De Genech, la population se presse et découvre, impuissante, l’horreur du drame, les corps ensanglantés dont deux encore enveloppés dans les boudins de caoutchouc sensés les protéger.
Moins d’une heure plus tard , le pilote du chasseur est de retour à la tête d’une nuée de soldats occupants munis d’extincteurs, mais il n’y a plus rien à faire ; la troupe disperse brutalement la population et interdit le périmètre. les corps sont dégagés et inhumés dans le cimetière de Lille Sud. Les débris de l’avion sont soigneusement évacués.
On reparlera à plusieurs reprises de cet événement, notamment en 1945, lors de l’inauguration d’une stèle que l’on doit à deux marbriers de notre village et qui représente une portion d’aile d’avion fichée en terre devant une plaque commémorative rappelant la date du 29 janvier 1944. Un cortège défile, musique en tête et une prise d’armes a lieu avec la participation des troupes américaines. Pour l’occasion, ces derniers présentent même une photographie de l’appareil avec son équipage au complet : 10 hommes.

C’est alors qu’on en apprendra un peu plus : l’avion rentrait d’une mission de la 407ème escadrille, en Allemagne, sur le site industriel de Frankfurt am Main. Touché par la "Flak" (équivalent de notre D.C.A.) allemande, il passa au dessus du Valenciennois et fut poursuivi par un chasseur allemand qui avait décollé de la base de Cambrai-Epinoy. Deux membres de l’équipage sautèrent au dessus d’Auchy les Orchies et furent cachés durant un temps dans la ferme Cambier avant d’être faits prisonniers.

En 1960, le frère d’un disparu est venu de Californie avec son épouse. En 1971 nous avons reçu la visite du frère du pilote Holdren, puis en 1981 celle du beau-frère de Charles Anderson, un des survivants, décédé en 1978.

Source: http://faucheursdemarguerites.org




Pour la pérennité de la cache, restez discrets, et merci par avance de la remettre EXACTEMENT comme vous l'avez trouvée.

Pensez à vous munir d'un stylo.


Bonnes recherches, bon Geocaching!

Additional Hints (No hints available.)