Skip to Content

<

Montignac, une histoire de ponts !

A cache by Terraaventura Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 12/21/2017
Difficulty:
3 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size: regular (regular)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Laissez-vous tenter par cette expérience geocaching en Nouvelle-Aquitaine orchestrée par les Poï'z ! Partez à la rencontre de Zabeth, Zéroïk, Zilex et les autres... qui vous feront découvrir des histoires et le patrimoine du territoire. http://www.terra-aventura.fr/

Cette multi fait partie d'un ensemble de plus de 200 caches sur la Nouvelle-Aquitaine !
Infos pratiques :
Distance :  2 kms Durée : + 1h
Ne laissez pas de TB ou geocoin dans une boîte Terra Aventura, il y a beaucoup de moldus et votre objet voyageur risque de disparaître.
Si vous voulez déclarer vos découvertes sur l'application "Terra Aventura", pensez à relever le mot mystère sur la 2ème de couverture du logbook.

1. Point de départ : Le Parking des Sagnes (N 45° 04.065' E 001° 09.882')

Ziraïder « Les routes sont magnifiques par ici, n’est-ce pas ? En auto, en rétro, en moto ou à vélo… et même en Camping-Car ! Nous sommes sur un parking qui leur est réservé, les « Sagnes », début de notre aventure à Montignac sur les traces de Zeshop !

Zabeth « C’est un parc de stationnement en effet (sic)… Et en y pénétrant, vous êtes passé devant la demeure de feu mon grand ami Eugène le Roy, le Balzac du Périgord, grand romancier français, auteur du célèbre Jacquou le Croquant ! Une rue porte son nom un peu plus loin sur votre chemin »

Zarbi : « D’après vous, d’où vient le mot ‘Sagnes’ » ?

  1. de l’occitan ancien, cela signifiait… cela signifiait... euh… C’était quoi la question déjà ?!?
  2. du Sénégal, car Montignac y est jumelé avec le village de Sagne
  3. du latin stagnum « eau stagnante », ou encore du gaulois « sagna » : un terrain marécageux

Zéïdon « La question est loin d’être aussi bête que celui qui la pose, elle mérite qu’on s’y intéresse ! Petit indice : vous êtes non loin de la Vézère, que certains d’entre vous ont déjà croisé au gré de leurs pérégrinations en Limousin (Uzerche, Treignac, etc.). Mais à Montignac, son lit - qu’elle a la fâcheuse habitude de quitter - a bien grandi. Elle n’est plus qu’à quelques encablures de sa rencontre avec sa grande sœur la Dordogne »

Relevez le numéro de la bonne réponse.

Notez le chiffre de la bonne réponse qui vaut A . A =_____  
 

2. La rue Archiprêtre Noel (N 45° 04.049' E 001° 09.823')

Zabeth « Une autre figure historique locale naquit, vécut et mourut dans une maison de la rue qui porte son nom : il s’agit d’Antoine Noel, Archiprêtre de Montignac. Il s’agit d’un titre honorifique attribué à un prêtre. A partir de 1791, les prêtres doivent prêter serment à l’Église constitutionnelle. Ceux qui refusent sont dits « réfractaires » et persécutés. L’archiprêtre Noël prêta les serments exigés par les révolutionnaires, mais il conserva ses convictions religieuses, ce qui le conduisit à être emprisonné puis libéré… sur ordre d’un Montignacois ! Devenu une figure locale respectée, il meurt avec le titre de « curé archiprêtre de Montignac, chevalier de la légion d’honneur ».

Trouvez et relevez le numéro de la maison de l’archiprêtre Noel

Notez ce nombre qui vaut B . B =_____  

Rejoignez désormais la Place d’Arme en passant par la rue Sainte Catherine N 45° 04.014' E 001° 09.803' puis par la secrète et discrète rue de la Vertu.
 

3. La place d’Armes (N 45° 03.983' E 001° 09.801')

Zouti « Vous pouvez admirer autour de vous quelques magnifiques demeures du XIVème et XVIIIème siècles. Sur la grande demeure à l’ouest de la place, un compagnon a signé son ouvrage. Combien de fois pouvez-vous compter sa « signature » ?

Notez ce chiffre qui vaut C. C = ____ 
 

4. Le mur de crues ! (N 45° 03.966' E 001° 09.782')

Zéïdon « À l’angle des rues Lafitte et archiprêtre Noel se trouve un mur de crues sur lequel sont indiqués les niveaux des grandes crues que connut la Vézère. À hauteur d’homme, vous pourrez retrouver le niveau de la « Crue de ____ ».

Additionnez les chiffres qui composent cette date, et trouvez D. D = __ 
 

5. La fontaine-lavoir de la Bombarde (N 45° 03.960' E 001° 09.775')

Zéïdon « Poursuivez votre chemin jusqu’à la Vézère, et profitez de la fontaine-lavoir de la Bombarde pour vous rafraichir… La restauration permet de mettre en valeur un certain J.B, artisan de Montignac qui aurait également réalisé la fontaine-lavoir de Bombareau visible un peu plus loin dans le village. Les lavandières y avaient pour habitude de venir laver et rincer leur linge. »

Zouti : « Levez un instant le nez de vos GPS, et observez l’architecture des demeures qui surplombent le lit de la Vézère. Vous reconnaitrez des pilotis, des pieux en bois destinés à soutenir une construction hors de l'eau ou au-dessus du sol ! Il ne s’agit pas d’une excentricité, comme Zéïdon vous le disait, la Vézère est ici régulièrement en crue ! »

Zéïdon « Quelle année pouvez-vous lire sur la fontaine ? »

Additionnez à nouveau les chiffres qui composent cette année, et notez ce nombre qui vaut E. E = __ 

Poursuivez sur les quais jusqu’au prochain point.
 

6. Feu le pont de bois (qu’on ne voit plus guère)  (N 45° 03.947' E 001° 09.717')

Zéchop « Ohé ! Ohé ! Bonjour ! Première rencontre avec des géocacheurs, ça fait quelque chose ! paraît qu’vous êtes venus spécialement pour moi ? C’est trop d’honneur que vous me faites ! Mais pour me trouver il va vous falloir encore un peu trotter !»

Zéchop « Observez à présent la rivière, et imaginez un premier pont, de bois, qui traverse la Vézère et relie l’autre rive. Ça y’est vous l’avez ? Ce premier pont de bois reliait donc les deux rives dès l’an 1000. Il permettait de relier Limoges et La Rochelle au nord à Narbonne, Toulouse Cahors ou encore Sarlat au sud. Il s’agissait d’un axe commercial fort…et stratégique !

Zabeth « Entre 1380 et 1580, ce pont marque à nouveau l’histoire de Montignac. Il est alors constitué de 4 piles assises dans le lit de la rivière. Sur l’une d’entre elle fut édifiée une tour carrée qui servit de poste de garde et de péage.»

Zéchop « Au XVIème siècle, le pont était une véritable rue publique bordée d’échoppes : des petites boutiques adossées aux murs, ouvertes sur la rue. C’est de là que vient mon nom ! »

Zabeth « en 1580, en pleine guerres de Religion, les troupes du gouverneur protestant du Périgord et du Limousin, Geoffroy de Vivans, sont acculées et prennent la fuite en prenant soin de détruire le pont. Reconstruit en 1586, il fut finalement détruit par une inondation en 1620. Jusqu’en 1768, la traversée de la rivière se faisait alors par bacs… »

Zescro « Petit problème : si en 1622, une lavandière de 21 ans devait franchir la rivière 4 fois par semaine afin de se rendre au lavoir de la Bombarde, que la traversée prenait très précisément 4min37 secondes dans un sens, et 4min55 dans l’autre sens, et considérant que les bacs ne fonctionnaient que les mois en « bre » les années bissextiles, pouvez-vous me donner très précisément l’âge de la Lavandière, à l’issue de ses traversées, en 1648 ?

Notez ce nombre qui vaut Z. Notez ce nombre qui vaut Z = 
 

7. L’entrée du marché aux bestiaux (N 45° 03.956' E 001° 09.697')

Zéchop : « Empruntez la rue Mme Martel, et trouvez l’arche qui matérialisait l’entrée du marché aux bestiaux. Attention la tête ! »

Comptez le nombre pair de pierres qui composent l’arche, et notez ce nombre qui vaut F. F =__ 
 

8. La place Joubert (N 45° 03.968' E 001° 09.703')

Zart : « Joseph Joubert, né à Montignac en 1754, est un moraliste et essayiste français. »

Zart : « Un moraliste ? C’est un écrivain qui décrit et critique les mœurs de son époque, et qui propose des réflexions sur la nature et la condition humaine. Il est l’auteur de maximes célèbres telles que La sagesse est la force des faibles

Zart : « Soyez fin observateur et retrouvez la maxime qui n’est pas de Joubert : 

  1. « Tout s’apprend, même la vertu »
  2. « Qui n’a pas les faiblesses de l’amitié n’en a pas les forces »
  3. « Quiconque s’assied à mon ombre et m’entend devient plus sage »
  4. « Il est bien plus beau de savoir quelque chose de tout que de savoir tout d'une chose. »

    Notez le chiffre de la maxime dont Joubert n’est pas l’auteur. G = _ 

Vous pouvez rejoindre le point suivant par les quais ou par la route.

9. Le Pont Vieux (N 45° 03.926' E 001° 09.654')

Zéchop « Vous l’aurez compris, ce Pont Vieux n’est pas le vieux pont de Montignac ! Sa construction au XVIIIème a permis de redynamiser le développement de la commune. C’est le propriétaire d’une filature qui employait 150 fileuses des deux paroisses de chaque rive qui, désirant assurer la circulation de sa main d’œuvre et de ses marchandises, convainquit l’intendant de reconstruire le pont. »

Zouti « C’est l’ingénieur Tardif qui en assura la construction ; 2 arches en plein cintre, 13 m d’ouverture, 1 arche en anse de panier de 20m d’ouverture. Du bon boulot ! »

Zéchop « Deux dates sont taillées dans la roche d’une des piles du pont. Combien d’années les séparent ?

                Notez ce nombre qui vaut H. H = __ 

Enjambez le pont qui enjambe la rivière, et empruntez la rue Daumesnil en prenant à gauche en N 45° 03.895' E 001° 09.696'
 

10. L’ancien port de commerce (N 45° 03.923' E 001° 09.757')

Zéchop « Vous voici à présent dans le barri - faubourg en ancien occitan - du chef de pont ! Il se distinguait des autres quartiers de Montignac par son infrastructure fluviale et ses installations portuaires (quais, entrepôts, embarcadères) »

Zéchop « la navigation sur la Vézère s’est imposée comme un besoin, car la rivière a longtemps constitué la seule voie utilisable pour le transport de marchandises. »

Zéchop « Montignac était ainsi une véritable plateforme logistique avant l’heure : les marchandises transitaient par le biais de bateaux à fonds plats, puis elles étaient transportées à dos d’ânes et de mulets. Les tarifs du péage variaient de 50 centimes à 1 franc par paire de bœufs et par kilomètre au début du XIXème. Un poste de péage, La Patgarie, où était notamment prélevé la Gabelle – impôt sur le sel -  fut installé dès 1479 et donna son nom à la rue de la Pégerie, prochaine étape de votre périple »

Zouch’ « les marchandises qui descendaient la rivière étaient essentiellement du bois : noyer, chêne pour faire des barriques, châtaigner pour fabriquer des piquets de vignes… »

Zéfaim « Au retour, les bateaux remontaient sel, vin, morue salée et des épices… humm »

Zéchop « Certaines embarcations rudimentaires ne remontaient pas la rivière, elles étaient vendues comme bois de chauffage à leur arrivée ! »

Zéchop « Ces bateaux à fonds plats sont typiques de la Dordogne, et je porte mon chapeau en hommage à leurs matelots. Comment s’appellent ces embarcations ? »

Comptez le nombre de lettres qui composent ce mot au singulier.  I = _ 

Indice : Deux orthographes existent, nous recherchons ici un nombre impair.
 

11. La rue de la Pégerie (N 45° 03.911' E 001° 09.761')

Zéchop « Ah ce que je me sens bien ici ! Observez les bâtisses qui bordent la rue. Au rez-de-chaussée se tenait le local commercial, les échoppes, constituées d’ouvertures sur la rue dont on peut encore observer les arcs en ogive. On ne rentrait pas dans les boutiques : les produits étaient présentés sur un volet… »

Zabeth « D’où l’expression « trier sur le volet » ? »

Zéchop « C’est exactement ça ! Les volets qui fermaient les ouvertures la nuit étaient utilisés le jour pour présenter les marchandises »

Zéroïk « Ce commerce devait générer beaucoup d’agitation ! Heureusement qu’une commanderie avait été édifiée non loin de là ! »

Zabeth « Une commanderie peut-être, mais cette demeure fut surtout attribuée plus tard à Jeanne d’Albret, mère d’Henry IV roi de France, que j’ai bien connu ».

Zéroïk « À quel numéro pourrez-vous trouver la commanderie ? »

Notez ce chiffre qui vaut J. J = 

Zéchop « Votre premier périple montignacois touche à sa fin ! Mais il fait peu de doutes que vous partirez un jour à la recherche de Zilex, en suivant les traces des inventeurs de Lascaux qui marquèrent également l’histoire de Montignac ! Mais pour le moment, il va falloir trouver ma cachette ! »
 

12. La cache !

Zéchop « Remplacez les lettres dans les coordonnées suivantes, par les chiffres que vous aurez relevés tout au long du parcours et entrez les dans votre GPS.

Equation de la cache : N(G)5° 0(A+J),0(I-2)(C) / E00(F-E)° 0(B-A),(H+D+5)0

 

Additional Hints (No hints available.)



 

Find...

75 Logged Visits

Found it 71     Didn't find it 1     Write note 2     Publish Listing 1     

View Logbook | View the Image Gallery of 7 images

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.