Skip to Content

<

La Roche aux Corpias

A cache by chandmar bordel Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 06/17/2018
Difficulty:
3 out of 5
Terrain:
3.5 out of 5

Size: Size: other (other)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:




Nous vous proposons de découvrir grâce à cette earthcache le site d’intérêt géologique et par la même le site d’escalade de La Roche aux Corpias.

We invite you to discover through this earthcache the site of geological interest and by the same the climbing site of La Roche aux Corpias.



Le site de la roche aux Corpias permet de découvrir un type de roche sédimentaire particulier appelé le Poudingue. Le terme Poudingue dont le nom fait référence au fameux Pudding anglo-saxon découle lui-même du français Boudin. Un poudingue est une roche sédimentaire détritique , constituée de débris arrondis (appelés clastes), qui sont d'anciens galets, qui ont subi un transport sur une certaine distance dans des rivières ou sur un littoral et consolidée par le dépôt d’un « liant ». On retrouve ainsi l’aspect des raisins secs et des fruits confits « cimentés » dans la pâte du Pudding.

C'est une roche qui fait partie des conglomérats.
La brèche est un autre type de conglomérat qui, contrairement au poudingue, contient des clastes anguleux, qui ont subi peu de transport. Plus la taille des galets est importante et plus la vitesse du courant d'eau qui les a déposés était forte.

Classification des poudingues

Pour être caractérisée comme poudingue, la roche doit contenir au moins dix pour cent de clastes.

Les poudingues peuvent être classés selon divers paramètres :

Taille des galets

Micropoudingues : les galets ont un diamètre compris entre 2 et 4 mm. Lorsque la taille des éléments grossiers est inférieure à 2 mm, on parle de grès.
Poudingues avellanaires : les galets ont la taille d’une noisette (ce type de poudingue ressemble parfois à du nougat !).
Poudingues pugilaires : les galets ont la taille d’un poing.
Poudingues céphalaires : les galets ont la taille d’une tête d'homme.

Nature des galets

Poudingues monogéniques : les galets et le ciment proviennent de la même formation et les galets sont tous de même nature.

Poudingues polygéniques : différents types de roches sont à l’origine des galets.

L'arrondi des galets indique une érosion marine ou un transport fluviatile long et agité. Ces galets ovoïdes, longtemps roulés et usés sont faits de roche très dure. Les galets calcaires ou schisteux sont simplement émoussés (un roulement prolongé les aurait désagrégés).

Nature du « liant »

On parle d’un ciment lorsque les volumes entre les galets ont été remplis après leur dépôt (tous les galets se touchent). Le ciment est le plus souvent gréseux.
On parle d’une matrice lorsque le « liant » se dépose en même temps que les galets.

Caractéristiques de l’affleurement :

L'affleurement, d’un hauteur d’environ 40m, montre plusieurs unités superposées :

- une unité "inférieure": succession de bancs pluri-décimétriques de quartzites clairs parfois séparés par des joints phylladeux centimétriques, datant de la Formation des Quatre-Fils-Aymon (Cambrien inférieur). Pour plus de détail concernant cette strate, rendez-vous à GC77KC1

- une unité "supérieure", elle même constituée de plusieurs séquences présentant des caractères similaires. Chaque séquence commence par un niveau conglomératique, à base ravinante, pluri-métrique pour la première séquence et métrique pour les suivantes. Chaque niveau conglomératique est surmonté sans discontinuité par des niveaux de granulométrie plus fine (grès grossiers et/ou schistes gréseux), qui terminent la séquence. L’ensemble de ces séquences constitue l’unité correspondant localement au poudingue de Fépin, (daté du Pridoli-Lockovien(Silurien terminal / Dévonien basal).

La succession de ces deux unités :
- révèle une lacune stratigraphique ;
- montre des plans de stratification non-concordants (ils forment un angle, visible en contre-bas de la route) ;
- matérialise une surface irrégulière (base ravinante du conglomérat de la première séquence) ; le contact ne correspondant pas à une faille.

L'ensemble de ces observations caractérisent une discordance angulaire : la discordance ardennaise.

Origine et Formation



Le territoire de la commune de Bogny-sur-Meuse/Monthermé est situé à la limite du Cambrien et du Dévonien. La ligne de partage orientée nord-ouest - sud-est passe par l’Ermitage, les carrières des Pleines Roches au-dessus du château Marcadet, le ruisseau de la Retorse à Tournavaux et le Corpia.

Au nord de cette limite, c’est le Cambrien représenté par les étages du Devillien supérieur et du Revinien inférieur (entre 540 et 500 millions d’années). Au Cambrien, une mer tropicale et peu profonde recouvrait les futures Ardennes (qui se trouvaient à cette époque aux environs de 70° de latitude sud) permettant le dépôt de sédiments marins alternativement argileux et sablonneux. Sous l’accumulation des couches sédimentaires et les contraintes présentes lors de l’orogénèse calédonienne, ces dépôts se sont métamorphisés en quartzites clairs, parfois blanc, et en phyllades (schistes) et les couches sédimentaires se sont plissées.

Au sud, le Dévonien est représenté par des schistes, phyllades et quartzites gris qui date de l’étage du Gédinnien (Eodévonien= Dévonien inférieur, environ 410 millions d’années).

Il existe donc une lacune stratigraphique correspondante à deux périodes : l’Ordovicien et le Silurien. En effet, l’orogénèse calédonienne ayant été un phénomène très lent, les terres émergées auront pu subir une érosion complète mettant en contact des sédiments qui n’auraient pas du l’être car d’ancienneté différente. On parle alors de lacune stratigraphique. Les sédiments dévoniens reposent en discordance sur la base cambrienne. C'est la Discordance Ardennaise.

La limite est constituée par le poudingue: conglomérat de galets plus ou moins roulés qui ont été entraînés par des coulées boueuses dans la mer dévonienne. Cette formation dite de Fépin correspond à la transgression marine du Dévonien inférieur (Siluro-Dévonien). Elle est âgée d’environ 435 millions d’années. Au Dévonien, la mer s'engouffre du Sud-Ouest en direction du Nord-Est et s'attaque aux chaînes de montagne créées lors de l’Orogénèse hercynienne (ayant abouti à la formation d’une chaine montagneuse de 5000 km de long sur 700 km de large et 6000 mètres d’altitude) créant ainsi des falaises. L'érosion de cette côte rocheuse, formée de schistes et de quartzites cambriens, donne des sortes d'éboulements de falaises, des roches qui se disloquent. Les débris s'accumulent, puis sont roulés par les vagues, les courants et les tempêtes : ils forment des galets de toutes tailles. Ces galets, cimentés par les sédiments plus fins déposés par la mer sont à l'origine du Poudingue de Fépin qui est le témoin de la première transgression de la mer vers le Nord.





Pour valider cette earthcache, il vous faut répondre aux questions suivantes à partir du texte de la description et de vos observations sur place.

1- Quelle est l'importance du poudingue par rapport aux autres strates? Par quelles type de roches le poudingue est t'il enserré ? A quelles périodes appartiennent-elles ?

2- Comment classifieriez-vous ce poudingue à partir des trois critères donnés dans la description ? De quelle roche est composée ce poudingue. De quelle roche n'est-il pas composé. Pourquoi ?

3- Quels phénomènes sont responsables de sa présence ici ?

4- L'érosion qui a conduit à la formation du poudingue de la Roches Aux Corpias a t'elle été selon vous un mécanisme puissant ou non ? pourquoi ?

5- Comment expliquez vous la formation des devers tant appréciés (et/ou redoutés) des grimpeurs ?

6- Au waypoint 2, vous trouverez un petit affleurement annexe. Combien de strates/couches différentes pouvez vous comptez ? Quelle différence pouvez-vous mettre en évidence entre les couches non poudinguiforme ? Comment expliquez vous cette différence ? Cet aspect se retrouve t-il aussi sur l'affleurement principal ?

Une photo de vous ou de votre GPS sur place dans votre log serait grandement appréciée sans être obligatoire.

Envoyez-nous vos réponses via la messagerie geocaching ou par mail.Vous pouvez loguer "Found it"sans attendre notre retour.En cas de souci,nous vous contacterons.
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------





The site of the rock in Corpias makes it possible to discover a particular type of sedimentary rock called the Poudingue . The name Poudingue, whose name refers to the famous Anglo-Saxon Pudding, comes from the French Boudin. A pudding is a detrital sedimentary rock, consisting of rounded debris (called clasts), which are ancient pebbles, which have been transported for some distance in rivers or on a littoral and consolidated by the deposition of a "binder" ". We thus find the appearance of raisins and candied fruits "cemented" in the paste of the Pudding.

It is a rock that belongs to the conglomerates.
The breche is another type of conglomerate which, unlike the pudding, contains angular clasts, which have undergone little transport. The larger the size of the rollers, the higher the velocity of the water stream that deposited them.

Classification of poudingues

To be characterized as poudingue, the rock must contain at least ten percent clasts.

The poudingues can be classified according to various parameters:

Pebble size

Micropoudingues: the rollers have a diameter between 2 and 4 mm. When the size of the coarse elements is less than 2 mm, it is sandstone.
Avellanar poudingues: the pebbles are the size of a hazelnut (this type of pudding sometimes looks like nougat!).
Pugilar poudingues: the pebbles are the size of a fist.
Cephalar poudingues: pebbles are the size of a man's head.

Nature of pebbles

Monogenic poudingues: pebbles and cement come from the same formation and pebbles are all of the same nature.

Polygenic poudingues: different types of rocks are at the origin of the pebbles.

The roundness of the pebbles indicates a marine erosion or a long and agitated fluvial transport. These ovoid pebbles, long rolled and worn are made of very hard rock. Calcareous or schists pebbles are simply blunted (prolonged rolling would have disintegrated them).

Nature of the "binder"


We speak of a cement when the volumes between the rollers have been filled after their deposit (all the rollers are touching). The cement is most often sandstone.
We speak of a matrix when the "binder" is deposited at the same time as the pebbles.

Outcrop Characteristics:

The outcrop, with a height of about 40m, shows several superimposed units:

- an "inferior" unit: succession of multi-decimetric benches of clear quartzites sometimes separated by phyllite centimetric joints, dating from the Formation of the Four-Sons-Aymon (lower Cambrian). For more details about this stratum, go to GC77KC1

- an "upper" unit, itself consisting of several sequences having similar characters. Each sequence begins with a conglomeratic level, gully-based, multi-metric for the first sequence and metric for the following. Each conglomerate level is overcome without discontinuity by finer granulometry levels (coarse sandstones and / or sandstone shales), which terminate the sequence. All these sequences constitute the unit corresponding locally to the poudingue of Fépin, (dated Pridoli-Lockovian (terminal Silurian / basal Devonian ).

The succession of these two units:
- reveals a stratigraphic gap;
- shows non-concordant layering planes (they form an angle, visible below the road);
- materializes an irregular surface (ravineous base of the conglomerate of the first sequence); the contact does not correspond to a fault.

All these observations characterize an angular discordance: the Ardennes discordance.

Origin and Formation



The territory of Bogny-sur-Meuse / Monthermé is located on the border of Cambrian and Devonian. The north-west-south-east dividing line runs through the Hermitage, the Pleines Roches quarries above the Marcadet castle, the Retorse stream at Tournavaux and the Corpia.

North of this boundary is the Cambrian represented by the upper Devillian and Lower Revinian stages (between 540 and 500 million years ago). In Cambrian, a shallow tropical sea covered the future Ardennes (which were at that time around 70 ° S latitude) allowing the deposit of marine sediments alternately clay and sandy. Under the accumulation of sedimentary layers and stresses present during the Caledonian orogeny, these deposits metamorphosed into clear quartzites, sometimes white, and phyllites (schists) and the sedimentary layers have folded.

To the south, the Devonian is represented by shales, phyllites and gray quartzites dating from the Gedinnian (Eodevonian = Early Devonian, about 410 million years ago).

There is therefore a corresponding stratigraphic gap in two periods: the Ordovician and the Silurian. Indeed, the Caledonian orogeny having been a very slow phenomenon, the emerged lands have been able to undergo a complete erosion putting in contact sediments which should not have been because of oldness different. This is called a stratigraphic gap. Devonian sediments lie in discordance on the Cambrian base. It is the Ardennes Discordance

The limit is constituted by the poudingue: conglomerate of rolls more or less rolled which were driven by muddy flows in the Devonian sea. This so-called Fépin formation corresponds to the marine transgression of the Lower Devonian (Siluro-Devonian). It is about 435 million years old. In the Devonian, the sea rushes from the South-West towards the North-East and attacks the mountain ranges created during the Hercynian Orogeny (which resulted in the formation of a mountain range 5000 km long over 700 km wide and 6000 meters high) creating cliffs. The erosion of this rocky coast, made up of Cambrian schists and quartzites, gives rise to a kind of rockslide, rocks that break up. The debris accumulates, then rolled by waves, currents and storms: they form pebbles of all sizes. These pebbles, cemented by the finer sediments deposited by the sea are at the origin of the Poudingue of Fépin which is the witness of the first transgression of the sea towards North.





To log this earthcache, you have to answer the following questions from the text of the description and your observations on the spot.

1- How important is pudding compared to other strata ? By what type of rock is the poudingue confined ? What geological period they belong to ?

2- How do you classify this poudingue from the three criteria given in the description? What rock is made of this poudingue? What rock is not composed. Why?

3- What phenomena are responsible for its presence here?

4- The erosion that led to the formation of La Roches Aux Corpias poudingue was, in your opinion, a powerful mechanism or not? why?

5- How do you explain the formation of the so appreciated (and / or feared) slight overhang ?

6- At Waypoint 2, you will find a small outcrop. How many different layers / layers can you expect? What difference can you highlight between non-poudingue layers? How do you explain this difference? Is this aspect also found on the main outcrop?

A picture of you or your GPS on site in your log would be greatly appreciated but not mandatory.


Send us your answers via geocaching or email. You can log "Found it" without waiting for our return. In case of concern, we will contact you.

Additional Hints (No hints available.)



Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.