Skip to Content

<

Les moraines de la Mer de Glace

A cache by junkys Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 8/16/2018
Difficulty:
2.5 out of 5
Terrain:
2 out of 5

Size: Size: other (other)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Les moraines de la Mer de Glace

### Le lieu ... la Mer de Glace

La Mer de Glace est le plus grand glacier de France. Proche du Mont-Blanc, il mesure sept kilomètres de long pour une épaisseur d’environ deux cents mètres. Mais ... depuis plus d'un siècle, on observe un net recul de ce glacier, une perte de glace qui va bien au delà de la fonte estivale.

Au début du XIXème siècle, la langue glaciaire de la Mer de Glace se terminait beaucoup plus bas près du hameau des Bois, soit 1,5 kilomètres plus loin.

À cette même époque, le glacier se trouvait à une quarantaine de mètres seulement en dessous la gare du petit train du Montenvers.
Aujourd'hui, il faut descendre 160 mètres de plus pour toucher les premières glaces.

### Le recul du glacier et la formation des moraines

Depuis 2,6 millions d’années, plus d’une trentaine de glaciations ont façonné les paysages des Alpes, creusant des vallées ou construisant de nouveaux reliefs comme les moraines. Ces dernières, amas de blocs rocheux, sont des "traces" du passage des glaciers.

Pour qu'un glacier se constitue ou se maintienne, il faut que l'apport de neige excède ou équilibre la perte de glace due à la fonte, à la sublimation et au glissement de la masse d'eau gelée vers l'aval.

Depuis 1980, on observe un réchauffement climatique significatif qui a conduit à un recul des glaciers de plus en plus rapide dans le monde entier. Les glaciers "fondent" au point que beaucoup ont disparu et que l’existence d’un grand nombre d’autres glaciers est menacée.

Les glaciers des Alpes occidentales ont diminué d'environ 30% en un peu plus d’un siècle. Cela est particulièrement visible à la Mer de Glace près du Montenvers, où les moraines bien visibles retracent la vie récente du glacier.

Le recul récent de la Mer de Glace met en évidence l'impressionnante moraine latérale, rive droite, édifiée au cours de l'avancée des années 1820 (début du dernier cycle du "petit âge glaciaire").
La descente vers la langue glaciaire vous permet de longer l'imposante moraine latérale, rive gauche.

Ce recul permet également, depuis la terrasse panoramique, d'apercevoir les bandes de Forbes (ou chevrons).

Les bandes de Forbes de la Mer de Glace : ces bandes, alternativement claires et sombres, naissent dans la zone de la chute de séracs du glacier du Géant. Durant l'été, l'eau de fonte ainsi que les poussières pénètrent dans les crevasses et les séracs sur une trentaine de mètres alors que le glacier n'a que 60 à 100 mètres d'épaisseur. En revanche, au cours de l'hiver, c'est la neige qui, en s'accumulant dans les crevasses et sur le glacier, le protège des poussières. Cette alternance se traduit par un découpage de la surface en zones sombres et claires. Par la suite, avec la vitesse plus grande au centre du glacier, les bandes initialement transversales prennent une allure de chevrons de plus en plus arqués avec le temps.


Les bandes de Forbes de la Mer de Glace, vues depuis la terrasse panoramique

La glace des glaciers et les sables et blocs qu'elle contient rayent, abrasent et polissent les roches du fond et des bords de la vallée où elle progresse. On parle alors de stries glaciaires.


Diverses roches contenues dans la glace

Tous les blocs pris dans la glace et au contact de cette paroi avancent, comme la glace, de 15 à 45 cm par jour (vitesse moyenne des glaciers des Alpes).

Sur la photo ci-dessus, la glace transparente laisse voir des cailloux entièrement pris dans la masse du glacier, sous sa surface. Ce sont de tels blocs et cailloux qui peuvent rayer et strier le fond et les parois d'un glacier.

### Les différents types de moraines

Une moraine est un amas de débris rocheux, érodé et transporté par un glacier.

Il existe plusieurs types de moraines, dont les principales sont :
- les moraines latérales, composées de roches arrachées par la glace et qui se trouvent déposées le long des flancs du glacier, parfois sur plusieurs niveaux superposés correspondant à différentes phases de retrait du glacier;
- les moraines médianes, qui sont la confluence de deux moraines latérales de deux glaciers;
- les moraines frontales (ou terminales), qui se trouvent au terminus ou au point le plus éloigné atteint par un glacier;
- les moraines de fond, invisibles sous la glace, constituées de différents types de roches, de formes et tailles diverses, arrachées du fond de la vallée et broyée par le mouvement de la glace.

La vie des moraines

Depuis la plateforme vous pouvez observer tout d'abord les "moraines historiques", puis des moraines récentes dues à l'accélération de la fonte ces dernières années. La descente jusqu'à la Mer de Glace permet d'observer et toucher de près ces moraines latérales. La présence de moraines latérales anciennes sans végétation abondante indique que le contact avec le glacier a été perdu récemment, c'est à dire que le glacier est en train de perdre du volume à un rythme assez rapide.

La vie d'un glacier commence aux sommets, là où il recueille ses premières neiges et commence son parcours. Au cours de son parcours, le glacier va se charger de "matériaux" par érosion des parois : des roches de taille et forme diverses, millimétriques à plurimétriques.

Le courant central de la Mer de Glace est issu du plateau du Géant et est plutôt pauvre en débris morainiques. Les autres courants, Périades et Leschaux, y ajoutent leurs moraines par la rive droite. Il s'agit de la veine morainique la plus prononcée du glacier.

La couverture morainique a un effet sur la fonte des glaces en surface :
- un fin épandage de moraine augmente l’efficacité du rayonnement solaire en captant mieux la chaleur
- alors qu'une épaisse couche constitue une protection efficace.

La surface d'un glacier peut donc être très "sale" car recouverte de moraines et de débris de roches : on parle alors de « glacier noir » .
A contrario, on parle de « glacier blanc » lorsque très peu de débris sont visibles en surface.
Un glacier blanc peut devenir noir au fil de son trajet.

Ce phénomène de "glacier noir/blanc" ne doit pas être confondu avec les bandes de Forbes décrites précédemment.

Au niveau des moraines latérales mises à nues par le recul, vous pouvez découvrir des surfaces striées et polies. Cette formation s'effectue au niveau du contact roche-glace. L'ensemble des pierres et blocs pris dans la glace qui rentrent en contact avec la paroi rocheuse raye celle-ci.
Les roches mises à l'affleurement ces dernières décennies ont un caractère moutonné et poli due aux stries glaciaires.

 


 

Pour loguer cette cache :

Pour valider votre visite sur le site, envoyez-moi vos réponses par mail ou centre de messagerie aux questions suivantes. Vous pouvez loguer "Found it" sans attendre mon accord, je vous contacterai si nécessaire.

A l'aide du descriptif et de vos observations sur place, répondez aux questions suivantes : Selon les conditions météorologiques, les questions peuvent paraître plus ou moins difficiles ... préférez un jour où la vue est dégagée :)

Q0. Optionnel, une photo de vous ou de votre GPS au niveau du site sera fortement appréciée.

Q1. Observez la Mer de Glace en contrebas de la gare du Montenvers ... sommes-nous en présence d'un glacier noir ou d'un glacier blanc ?

Q2. Depuis la terrasse panoramique, observez les bandes de Forbes, y distinguez-vous une moraine médiane ? Pourquoi y-a-t-il ou n'y-a-t-il pas de moraine médiane ?

Q3. Au niveau de la grotte de glace, estimez si la couverture morainique est plutôt fine ou épaisse.

Q4. La sublimation est une cause de la perte de masse d'un glacier. Pouvez-expliquer en quelques mots ce phénomène ? Cette cause a-t-elle une influence directe sur les moraines ?

Q5. Repérez les moraines latérales récentes, laquelle des deux rives présente une nature plus polie et striée ?

Q6. Les stries que vous pouvez observer sont-elles orientées verticalement, horizontalement ou diagonalement ?

 


 

Sources :
- Des glaciers sous influence
- La Mer de Glace : grandeur (et décadence ?) d'un glacier alpin
- Montenvers, la Mer de Glace
- Landforms created by glacier
- Climat : conséquences - les glaciers


Moraines of "Mer de Glace"

### The place ... The "Mer de Glace"

The "Mer de Glace" is the largest glacier in France. Near Mont Blanc, it is seven kilometers long and about two hundred meters thick. But ... for over a century, there has been a clear decline in this glacier, a loss of ice that goes well beyond the summer melting.

At the beginning of the 19th century, the glacial tongue of the "Mer de Glace" ended much lower near the "hameau des bois", that is 1.5 kilometers away.

At the same time, the glacier was only 40 meters below the Montenvers train station.
Today, it is necessary to go down 160 meters more to touch the first ice.

### Glacier retreat and moraine formation

For 2.6 million years, more than thirty glaciations have shaped the landscapes of the Alps, digging valleys or building new landforms such as moraines. These last, piles of boulders, are "traces" of the passage of the glaciers.

In order for a glacier to build or maintain itself, the inflow of snow must exceed or balance the loss of ice due to the melting, sublimation and sliding of the frozen body of water downstream.

Since 1980, there has been significant global warming, which has led to an increasingly rapid retreat of glaciers around the world. Glaciers are "melting" to the point that many have disappeared and the existence of a large number of other glaciers is threatened.

The glaciers of the Western Alps have decreased by about 30% in just over a century. This is particularly noticeable in the Mer de Glace near Montenvers, where the visible moraines retrace the recent life of the glacier.

The recent retreat of the "Mer de Glace" highlights the impressive lateral moraine, right bank, built during the advance of the 1820s (beginning of the last cycle of the "Little Ice Age").
The descent to the glacial tongue allows you to follow the imposing lateral moraine, left bank.

This retreat also allows, from the panoramic terrace, to see the Forbes ogives.

The Forbes ogives of the "Mer de Glace" : these bands, alternately light and dark, are born in the area of ​​the seracs fall of the Giant glacier. During the summer, meltwater and dust penetrate crevasses and seracs for about 30 meters while the glacier is only 60 to 100 meters thick. On the other hand, during the winter, it is the snow which, accumulating in the crevasses and on the glacier, protects it from dust. This alternation results in a cutting of the surface into dark and light areas. Subsequently, with the greater velocity at the center of the glacier, the initially transverse bands take on a herringbone pattern more and more arched over time.


Forbes ogives, seen from the panoramic terrace

The ice of the glaciers and the sands and boulders it contains line, abrade and polish the rocks of the bottom and edges of the valley where it progresses. We then speak of glacial streaks.


Various rocks contained in the ice

All the blocks caught in the ice and in contact with this wall advance, like ice, from 15 to 45 cm per day (average speed of the glaciers of the Alps).

In the photo above, the transparent ice shows pebbles completely caught in the mass of the glacier, under its surface. It is such blocks and pebbles that can scratch and streak the bottom and walls of a glacier.

### The different types of moraines

A moraine is a pile of rocky debris, eroded and transported by a glacier.

There are several types of moraines, the main ones of which are:
- the lateral moraines, composed of rocks torn off by ice and which are deposited along the sides of the glacier, sometimes on several superimposed levels corresponding to different phases of withdrawal of the glacier;
- the median moraines, which are the confluence of two lateral moraines of two glaciers;
- the frontal (or terminal) moraines, which are at the terminus or at the furthest point reached by a glacier;
- ground moraines, invisible under the ice, consisting of different types of rocks, shapes and sizes, torn from the bottom of the valley and crushed by the movement of ice.

The life of moraines

From the platform you can first observe the "historic moraines", then recent moraines due to the acceleration of the melt in recent years. The descent to the "Mer de Glace" makes it possible to observe and touch these lateral moraines. The presence of ancient lateral moraines without abundant vegetation indicates that contact with the glacier has been lost recently, that is to say that the glacier is losing volume at a fairly rapid rate.

The life of a glacier begins at the summits, where he collects his first snows and begins his journey. During its course, the glacier will take care of "materials" by erosion of the walls: rocks of different size and shape, millimetric to plurimetric.

The central current of the "Mer de Glace" comes from the Giant Plateau and is rather poor in moraine debris. The other currents, Periades and Leschaux, add their moraines on the right bank. It is the most pronounced morainic vein of the glacier.

The morainic cover has an effect on the melt of ice on the surface:
- a fine moraine spread increases the efficiency of solar radiation by capturing heat better
- while a thick layer is an effective protection.

The surface of a glacier can therefore be very "dirty" because covered with moraines and rock debris: it is called "black glacier".
Conversely, we speak of "white glacier" when very little debris is visible on the surface.
A white glacier can become black as it travels.

This "black / white glacier" phenomenon should not be confused with the Forbes ogives described previously.

At the level of lateral moraines laid bare by the recoil, you can discover striated and polished surfaces. This training is done at the rock-ice contact. The set of stones and blocks caught in the ice that come into contact with the rock wall lines it.
Rocks that have been outcropped in recent decades have a fleecy and polished character due to glacial streaks.

 


 

To log this cache :

To validate your visit on the site, send me your answers by mail or message center to the following questions. You can log "Found it" without waiting for my agreement, I will contact you if necessary.

Using the description and information that you can observe on site, answer the following questions : Depending on the weather conditions, the questions may seem more or less difficult ... prefer a day when the view is clear :)

Q0. Optional, a photo of you or your GPS on the site will be highly appreciated.

Q1. Observe the glacier below the Montenvers station ... are we in the presence of a black glacier or a white glacier ?

Q2. From the panoramic terrace, observe the Forbes ogives, do you distinguish a median moraine? Why is there or is there no middle moraine?

Q3. At ice cave level, consider whether the moraine cover is thin or thick ?

Q4. Sublimation is a cause of the mass loss of a glacier. Can you explain this phenomenon in a few words ? Does this cause have a direct influence on moraines ?

Q5. Locate the recent lateral moraines, which of the two banks presents a more polished and striated nature ?

Q6. Are the streaks you can observe oriented vertically, horizontally or diagonally?

Additional Hints (No hints available.)



 

Find...

18 Logged Visits

Found it 17     Publish Listing 1     

View Logbook | View the Image Gallery of 9 images

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.