Skip to Content

<

chapelle st michel

A cache by tytoutiti Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 2/9/2019
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size: micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


PETITE CHAPELLE AVEC UNE BELLE VUE PARKING PAYANT 2.50 EURO LES 24H ET D AUTRE GRATUIT la chapelle Saint-Michel (XVIème siècle), édifiée sur les lieux d'un ancien prieuré appelé Saint-Michel de la Grêle. Elle a été entièrement reconstruite au XIXème siècle et renferme une cloche datée de 1670. La Grêle est un village de l'ancienne paroisse de Pluherlin et aujourd'hui de Rochefort-en-Terre : elle est à l'Est de la ville et près du ruisseau qui sert de limite à Malansac. C'est là qu'un des premiers seigneurs de Rochefort donna le terrain nécessaire à l'abbaye Saint-Sauveur de Redon pour y fonder un prieuré simple. Les moines bâtirent sur la hauteur une maison pour leur résidence et une chapelle pour le culte : cette chapelle dédiée à l'archange saint Michel valut à l'établissement le nom de prieuré de Saint-Michel de la Grêle. La dotation comprenait, outre la maison, un jardin, un pré, la moitié des dîmes de Malansac et le champart sur plusieurs quartiers de Pluherlin. Cette dotation, consistant principalement en dîmes, se retrouve fréquemment au XIème siècle, et semble indiquer d'une manière approximative la date de fondation. C'est d'ailleurs dans ce siècle que furent fondés la plupart des prieurés dépendant de Redon. D'autres biens vinrent plus tard augmenter la dotation. Le prieuré de la Grêle eut des droits sur le village de l'Abbaye en Bohal. Les religieux habitèrent longtemps ce prieuré. Quand ils rentrèrent à Redon, l'abbé continua de nommer un prieur chargé de recueillir les fruits de ce bénéfice, et d'en acquitter les charges, qui étaient de deux messes par semaine. Lorsque, vers 1500, s'introduisit l'abus des commendes, les seigneurs de Rochefort s'attribuèrent le droit de présenter des prieurs, malgré les réclamations des abbés de Redon, et choisirent ordinairement des prêtres séculiers ; cependant, des religieux réussirent plusieurs fois à se faire conférer ce bénéfice. Voici un aveu pour la Grêle fourni en 1551 : "Sachent tous que par devant nous notaires jurés et receus en la cour et séneschaussée de Rochefort, s'est comparu et présenté en personne noble homme, vénérable et discret Mre Jan Bérard, prieur du prieuré de la Gresle en Rochefort et recteur de Mouellan, lequel ... confesse estre homme et subjet de hauts et puissants seigneur et dame Guy et Guyonne, comte et comtesse de Laval, Montfort... et tenir sous la d. seigneurie de Rochefort, noblement, à devoir de foy et hommage, les choses cy-après : - Et premier la chapelle du d. prieuré de la Gresle, avec son pourpris contenant environ 3 journaux de terre en un tenant. - Item la maison, jardin et pré du d. prieuré, près la chapelle, contenant environ 3 journaux et demi de terre. - Item le pré de la Bataille, contenant environ 2 journaux de terre, bitant au ruisseau de Candret. - Item les terres de Bellestre, contenant environ 4 journaux, bitant au chemin qui conduit au Tertre-Vieillard. - Item le d. prieur a droit de prendre, sur les hommes de la seigneurie de Rochefort en Malansac, la moitié des dîmes de tous bleds. - Item une rente de 12 sols 6 deniers, non payée par le receveur du devoir de coustume dû en la ville de Rochefort. - Item diverses petites rentes semblables sur plusieurs pièces de terre (minutieusement indiquées), montant à 4 l. 1 sol 4 den. - A la charge de dire ou faire dire, par chacune semaine de l'année, en l'église du d. prieuré, deux messes, en priant Dieu pour l'âme des fondateurs du d. prieuré et de leurs successeurs. Ce fut fait et gréé en la ville de Rochefort, en la maison de Guillaume Le Gal, le premier jour de décembre 1551. Signé Jean Bérard" - Aveu reçu à la cour de Rochefort (Archives Rennes, Redon). Plus tard, le prieuré ou plutôt la chapellenie de Saint-Ambroise de Brouais en Saint-Marcel fut annexée à Saint-Michel de la Grêle. Le bénéfice de Brouais avait 6 journaux de terre et la dîme à la 11e gerbe à la Lande-sous-la-Rue, à la Juhelaye, et en diverses pièces de terre, et l'obligation d'une messe par semaine. Le prieuré de la Grêle subit, comme les autres, le fléau des taxes de guerre. Le 20 octobre 1560, les droits sur le village de l'Abbaye en Bohal furent vendus à Pierre de Maigné, pour 96 livres 10 sous ; le 13 mars 1570, un jardin et un pré furent adjugés à Roland Vivien, pour 162 livres ; enfin le 17 avril 1577, la dîme de la frairie de Carpehaie en Malansac fut aliénée pour dix ans. En 1619, le prieur Nicolas Chevalier affermait tous les revenus de Saint-Michel pour la somme annuelle de 450 livres. Le 17 février 1751, M. Jean de Larlan, seigneur de Rochefort, obtint de l'évêque de Vannes, l'annexion de ce prieuré à la collégiale de Notre-Dame de la Tronchaye, ce qui fut confirmé par lettres patentes du roi du mois de janvier 1758. Voici les noms des prieurs jusqu'à cette époque : Fr Yves de Tournivilly, de Redon (pourvu en 1541), Jean Bérard (fait aveu en 1551 et vit encore en 1560), Robert Noury (mentionné en 1568), Fr. Jean de Robien (cité en 1575), Fr. Pierre Rado (pourvu en 1589, mort en 1602), François Le Camus (pourvu en 1603, démissionnaire en 1603), Nicolas Chevalier ou Cavelier (pourvu en 1603, démissionnaire en 1620), Charles de Haqueville (pourvu en 1620, évêque de Soissons), François Jubier (mentionné en 1631 et 1639), D. Jacques Le Maistre de l'Isle (en 1679, démissionnaire en 1701), D. Pierre Descalles (pourvu en 1701, démissionnaire en 1703), François Maubec (pourvu en 1703, mort chanoine en 1726), Jacques Em. de Montalembert (en 1726, mort en 1738), Jean Le Rat, abbé du Taillis (pourvu en 1738, consent à l'union). La Révolution de 1790 supprima les dîmes qui appartenaient jadis à ce prieuré, et dispersa ses biens. La chapelle de Saint-Michel, restaurée à une époque moderne, existe encore auprès de Rochefort-en-Terre, et une maison voisine a conservé le nom de Prieuré. Cet établissement n'avait pas de juridiction féodale (J. M. Le Mené) ;

Additional Hints (Decrypt)

fbhf yn oenapur

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



 

Find...

6 Logged Visits

Found it 2     Didn't find it 3     Publish Listing 1     

View Logbook

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.