Skip to content

<

La Croix d'Hélène

A cache by Dawyia Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 08/16/2019
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size:   small (small)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Les croix du Causse de Gramat sont pour la plupart de pierre. Cela s’explique par la profusion de matière première, un calcaire de qualité et facile à manier.  Elle est presque toujours gravée comportant un décor en relief. Elles sont datées à partir de 1815 jusqu’au début du XXesiècle mais il est difficile de déterminer l’époque à laquelle elles ont été érigées. Les dates apparaissant sur les croix correspondent très souvent à une visite d’un haut personnage, à une fête religieuse mais aussi à la suite d’une restauration.

A la révolution, de nombreuses croix beaucoup plus anciennes (XVIIe) ont été détruites toutefois certaines ont été répertoriées, entre autres, celle de Bio datée de 1607 et celle de Montfaucon datée de 1619. Puis l’Eglise Catholique rechristianise les campagnes; envoyés par les évêques, les missionnaires restaurent l’unité des fidèles et récoltent des fonds. Censées protéger toute la paroisse, on élevait des croix à l’entrée du village ou du hameau.

Certaines étaient destinées aux voyageurs à la croisée des chemins ou encore celles-ci signalaient des dangers tels que les igues (gouffres) mais on les retrouvait également sur les places ou encore au centre des cimetières. Cette pratique faisait l’objet de processions régulières réunissant toute la population pour des actions de prière ou lors des fêtes votives (jour de fête du saint patron de l’église).

La Croix d'Hélène, située au détour d'un chemin de randonnée entre Padirac et Loubressac a été érigée en l'honneur d'Hélène Bombézy , assassinée le 30 octobre 1844 à Loubressac : la jeune fille de 22 ans, serveuse dans l'auberge paternelle, à été assommée de deux coups de pierre par François Claréty, 36 ans, tisserand. Il l'a violée, l'a déshabillée et achevée en lui brisant la tête à coups de pierres. Il voulait se venger d'elle depuis qu'elle l'avait accusé - à juste titre - de grivèlerie. Il a été exécuté à Saint-céré le 6 mai 1845.

Additional Hints (Decrypt)

Nh cvrq qr y'neoer à tnhpur qr yn cubgb fcbvyre.
Ng gur sbbg bs gur gerr ng gur yrsg bs gur fcbvyre cubgb.

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)