Skip to content

<

Les Banches de Chassiron

A cache by fafahakkai Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 03/22/2020
Difficulty:
3 out of 5
Terrain:
3.5 out of 5

Size: Size:   other (other)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


La Earthcache / The Earthcache

Lorsqu'on observe la pointe Nord de l'île d'Oléron vu du ciel à marée basse, on voit se dégager sur l'estran de larges bandes de roches claires présentant une disposition horizontale et s'avançant sur plusieurs centaines de mètres vers l'Océan.

Quelles sont les formations à l'origine de ces paysages si particuliers ?

           ► Contexte géologique local

La partie Nord de l'île d'Oléron est assise sur un substrat sédimentaire calcaire mis en place au Jurassique supérieur, à l'étage du Tithonien (anciennement Portlandien) alors que sa partie sud est constituée de formations sédimentaires détritiques gréseuses plus récentes (Cénomanien).

Il s'agit d'une formation j9 - "Marnes et Calcaire du Portlandien", dont la pointe de Chassiron à l'extrémité de l'île est au point de confluence entre deux sous-formation de ce calcaire marneux.

Pour cette formation, la superposition de la carte topographique avec la carte géologique montre une large emprise au delà du trait de côte avec un estran supérieur à un kilomètre.

Les formations expliquant cet estran si particulier s'appellent les banches et leurs dispositions s'expliquent par l'histoire tectonique de l'île.

           ► Les banches

Les banches sont des strates de marnes ou de calcaires affleurant sur certains estrans.

Dans le cas de l’île d'Oléron, il s’agit de platiers horizontaux sur des estrans rocheux.

Ces « mille-feuilles rocheux des banches », véritable signature des paysages d'Oléron à marée basse, sont constitués d’affleurements de couches dures alternant avec des formations tendres.

C’est aussi à cette structure horizontale du socle géologique que l’on doit les larges baies qui se comblent lentement par la sédimentation de particules vaseuses, comme c'est le cas dans la partie Sud de l'île au niveau du Perthuis charentais dans la zone Moëze-Oléron (apport de vases sableuses recouvrant complètement les banches du sud de l'île).
La côte nord, tournée vers l'océan, présente des courants plus puissants empêchant ces dépôts sur l'estran et conservant visibles les banches sédimentaires.

           ~ Le calcaire du Jurassique

Les calcaires sont des roches sédimentaires facilement solubles dans l'eau et composées majoritairement de carbonate de calcium CaCO3. Ils se forment par accumulation au fond des mers à partir des coquillages et squelettes des micro-algues et animaux marins.

Les calcaires sont ici beige clairs, très purs à grain fin et disposés en bancs de 10 à 30 centimètres.

Les roches calcaires sont assez dures (dureté de 4-5) ; si elles sont rayables avec un couteau, elles ne le sont pas avec l'ongle.

           ~ La marne

La marne est une roche sédimentaire, mélange de calcaire (CaCO3) et d'argile dans des proportions à peu près équivalentes variant de 35 % à 65 %.

Les marnes des banches de l'île d'Oléron ont une couleur beaucoup plus sombre que le calcaire, avec une coloration bleue-grise, caractérisant une très forte teneur en argile.

Pour rappel, l'argile est un sédiment qui se caractérise par sa granulométrie (invisible à l'oeil nu) et par son aspect collant et soyeux au toucher.

Ces couches sédimentaires plutôt argileuses se forment généralement quand le niveau des mers remonte ou que les eaux sont plus froides laissant une place plus importante au dépôt d'argiles issus de l'érosion.

Les marnes sont des roches très tendres, plus tendres que le calcaire pure, et se raye sans problème avec l'ongle.

           ~ Mille-feuilles et érosion

Ces successions de vastes platiers s'engagent vers le large jusqu’à trouver une succession de mini falaises verticales dont la hauteur correspond à l’épaisseur d'une couche de blocs calcaires durs protecteurs de marnes plus tendres.

Il se met place un mécanisme d'érosion différentielle ; les couches de marnes beaucoup plus tendres sont préférentiellement altérées créant des surplombs sous les « nez de marche » de chaque banche, finissant par provoquer la chute de gros blocs calcaires de la strate supérieure.

Ces marnes argileuses peuvent contenir des couches intermédiaires d'autres minéraux comme du fer. En effet, au niveau du sol, les couches argileuses formes des strates imperméables entraînant une stagnation et un dépôt de particules entraînées par les eaux de ruissellement. Ces dépôts vont former des strates intermédiaires au sein des formations marneuses.
La mise à l'air libre de ces couches riches en fer donne des strates de couleur rouille.

           ► Les marques d'une histoire mouvementée

Le niveau horizontal des banches est en fait apparent, car elles présentent un léger pendage d’inclinaison de quelques degrés avec une direction générale NE-SW.
Elles font partie d'un ensemble de synclinaux et d'anticlinaux qui se sont mis en place avec comme des charnières des failles de direction NW-SE (direction hercynienne).

A la fin du Crétacé se met en place des mouvements orogéniques contemporains du plissement pyrénéen qui réveillent les failles hercyniennes affectant les formations du Jurassique et du Crétacé, entraînant le basculement de quelques degrés de ces formations initialement horizontales.

When we observe the northern tip of the island of Oléron seen from the sky at low tide, we see emerging on the foreshore large bands of clear rocks with a horizontal arrangement and advancing several hundreds of meters towards the 'Ocean.

What are the formations at the origin of these so particular landscapes?

           ► Local geological context

The northern part of the island of Oléron sits on a calcareous sedimentary substrate established in the Upper Jurassic, on the Tithonian (formerly Portlandian) floor, while its southern part consists of more recent sandstone detrital sedimentary formations (Cenomanian ).

It is a formation j9 - "Marnes et Limaire du Portlandien", whose point of Chassiron at the end of the island is at the point of confluence between two sub-formations of this marly limestone.

For this formation, the superposition of the topographic map with the geological map shows a wide hold beyond the coastline with a foreshore greater than one kilometer.

The formations explaining this very special foreshore are called the formwork and their arrangements are explained by the tectonic history of the island.

           ► The formworks

The formworks are strata of marl or limestone outcropping on certain tidal flats.

In the case of the island of Oléron, these are horizontal plateaus on rocky foreshore.

These "rocky mille-feuille of the formwork", a true signature of the landscapes of Oléron at low tide, consist of outcrops of hard layers alternating with tender formations.

It is also to this horizontal structure of the geological base that we owe the large bays which are slowly filled by the sedimentation of muddy particles, as is the case in the southern part of the island at the level of the Perthuis Charentais in the Moëze-Oléron area (supply of sandy vases completely covering the formwork of the south of the island).
The north coast, facing the ocean, has more powerful currents preventing these deposits on the foreshore and keeping the sedimentary formworks visibles.

           ~ Jurassic limestone

Limestones are sedimentary rocks easily soluble in water and mainly composed of calcium carbonate CaCO3. They are formed by accumulation at the bottom of the seas from the shells and skeletons of micro-algae and marine animals.

The limestones here are light beige, very pure with fine grain and arranged in banks of 10 to 30 centimeters.

Limestone rocks are quite hard (hardness 4-5); if they are scratchable with a knife, they are not with the nail.

           ~ Marl

The marl is a sedimentary rock, a mixture of limestone (CaCO3) and clay in roughly equivalent proportions varying from 35% to 65%.

The marls of the formwork of the Ile d'Oléron have a much darker color than limestone, with a blue-gray coloration, characterizing a very high clay content.

As a reminder, clay is a sediment which is characterized by its particle size (invisible to the naked eye) and by its sticky appearance and silky to the touch.

These rather clayey sedimentary layers generally formworks when the sea level rises or when the waters are colder, leaving more room for the deposition of clays from erosion.

Marls are very soft rocks, softer than pure limestone, and can be easily scratched with the nail.

           ~ Millefeuille and erosion

These successions of vast plateaus go out to sea until you find a succession of vertical mini cliffs whose height corresponds to the thickness of a layer of hard limestone blocks protecting softer marls.

There is a differential erosion mechanism; the much softer layers of marl are preferably altered, creating overhangs under the "stair nosings" of each branch, eventually causing large limestone blocks from the upper stratum to fall.

These clay marls may contain intermediate layers of other minerals such as iron. Indeed, at ground level, the clay layers form impermeable strata causing stagnation and a deposit of particles entrained by runoff water. These deposits will form intermediate strata within the marl formations.
The venting of these iron-rich layers gives rust-colored strata.

           ► The marks of an eventful history

The horizontal level of the forms is in fact apparent, because they have a slight dip of inclination of a few degrees with a general direction NW-SE (Hercynian direction).

At the end of the Cretaceous, contemporary orogenic movements of the Pyrenean folding took place which awakened the Hercynian faults affecting the Jurassic and Cretaceous formations, causing the tilting of these initially horizontal formations by a few degrees.

           ► Sources bibliographiques / Bibliographical sources

 

Les Questions / The Questions

!!! ATTENTION CACHE UNIQUEMENT ACCESSIBLE MAREE BASSE !!!
!!! WARNING EARTHCACHE ONLY ACCESSIBLE LOW TIDE !!!

Avant de vous y aventurer, consulter l'horaire des marées :
Before you go, check the tide schedule:
Horaires des marées pour l'île d'Oléron.

La lecture attentive du descriptif de la cache, ainsi qu'une observation des éléments de terrain et un peu de déduction sont normalement suffisants pour répondre aux questions de cette EarthCache.
A careful reading of the description of the cache, as well as observation of terrain features and some deduction is usually sufficient to answer questions of this EarthCache.
 

Questions pour valider :"Les Banches de Chassiron"
Questions to validate: "The Chassiron formwork"

- Question 0 : Prenez une photo de vous ou d'un élément vous identifiant avec les banches et l'estran en arrière plan (sans que ne soit visibles les WP1 et WP2).
Cette photo devra au choix nous être transmise avec les réponses ou être ajoutée à votre log.
-Question 5 : Take a photo of yourself or an element identifying yourself with the formwork and the foreshore in the background (without the WP1 and WP2 visible)
This photo must either be sent to us with the answers or added to your log.
 
Point 1 : N 46° 02.721 W 001° 24.020
 
Vous voici sur l'estran, devant une banche (photo WP1).
Here you are on the foreshore, in front of a sheet (photo WP1).
 

- Question 1 : Observer la couche bleue A (couleur, texture). Essayez de la rayer avec votre ongle, y arrivez-vous ? Déduisez-en sa nature.
- Question 1 : Observe blue layer A (color, texture). Try to scratch it with your nail, can you do it? Deduce its nature.
 
- Question 2 : Observer la couche verte B (couleur, texture). Essayez de la rayer avec votre ongle, y arrivez-vous ? Déduisez-en sa nature.
- Question 2 : Observe the green layer B (color, texture). Try to scratch it with your nail, can you do it? Deduce its nature.
 
- Question 3 : Passez vos doigts sur la couche B, puis frottez les entre eux. Qu'observez-vous ? Déduisez en la nature du principal composant de cette couche.
- Question 3 : Run your fingers over layer B, then rub them between them. What do you observe? Deduct from the nature of the main component of this layer.
 
- Question 4 : Comparer le niveau d'altération de la couche A et B ; par ailleurs décrivez ce que vous voyez sous la zone jaune C. Comment s'appelle le phénomène expliquant les réponses à ces deux questions ?
- Question 4 : Compare the alteration level of layer A and B; also describe what you see under the yellow area C. What is the name of the phenomenon explaining the answers to these two questions?
 
Point 2 : N 46° 02.729 W 001° 24.015
 
Eloignez vous un peu sur l'estran, vous voici devant une autre banche (photo WP2).
Move away a little on the foreshore, you are in front of another formwork (photo WP2).
 

- Question 5 : Décrivez ce que vous voyez-vous sous la couche rouge D (texture, couleur, dureté) ? Comme cette couche s'est-elle formée et quel minéral en est le principal composant ?
- Question 5 : Describe what do you see under the red layer D (texture, color, hardness)? How was this layer formed and which mineral is the main component?
 
- Question 6 : Regardez les successions de banches sur l'estran. Sont-elles horizontales ? Sinon quelle est leur inclinaison et axe ? Est-ce cohérent avec l'histoire géologique locale ?
- Question 6 : Look at the successions of forms on the foreshore. Are they horizontal? If not what is their inclination and axis? Is it consistent with local geological history?
 
Vous pouvez vous loguer sans attendre notre confirmation, mais vous devez nous envoyer les réponses en même temps soit par mail via notre profil (fafahakkai), soit via la messagerie geocaching.com (Message Center).
S'il y a des problèmes avec vos réponses nous vous en ferons part. Les logs enregistrés sans réponses et la photo seront supprimés.
 
You can log this cache without waiting for our confirmation, but you must send us the answers at the same time, by e-mail via our profile (fafahakkai) or by the system of Message Center of geocaching.com.
If there is a problem with your answers we will notify you. The logs recorded without answers and the photo will be deleted.
 
Rappel concernant les « Earthcaches »: Il n'y a pas de conteneur à rechercher ni de logbook à renseigner. Il suffit de se rendre sur les lieux, de répondre aux questions ci-dessus et de nous renvoyer les réponses.
 
Reminder concerning "Earthcaches": there is neither a container to look for nor a logbook to sign. One need only go to the location, answer to the differents questions and send us the answers.

Additional Hints (Decrypt)

Nggragvba, y'rfgena rfg tyvffnag, cebterffre nirp cehqrapr ; pnpur tébybtvdhr npprffvoyr à zneér onffr

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.