Skip to content

<

Le pont

A cache by Bzec39 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 05/12/2020
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size:   micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Le pont enjambant la Loue a toujours été un lieu important. Son histoire a été marquée par de nombreuses évolutions.

La route de Lons le saunier à Dole par Rahon et Parrecey était très fréquentée au moyen-âge, et cependant elle offrait des dangers de toutes sortes. Les voyageurs  étaient obligés de traverser les grands bois de Rahon où ils étaient souvent détroussés par les bandits qui y avaient leur retraite. La Loue à chaque débordement recouvrait toute la plaine et arrêtait des semaines entières les marchands à Parrecey en attendant que le bac pût les transporter.

Le premier pont érigé date du XVIIIe siècle. En 1747  l’ingénieur Querret fut chargé de dresser le projet d’un pont sur cette rivière, mais après quelques études il regarda ce travail comme impossible. A chaque crue, la Loue changeait de direction ; son lit formé de graviers mouvants était quelquefois remué à une profondeur de 15 à 20 pieds par la violence des eaux. En 1734 les débordements avaient été si considérables et si fréquents que la rivière s’était déplacée et menaçait d’anéantir Parrecey. Il s’agissait de lui ouvrir un lit régulier et de l’encaisser par de puissantes digues. Toutes les communautés à 4 lieux à la ronde, au nombre de 147, furent mises en réquisition, en 1753 pour exécuter ce travail gigantesque. En 1755, les chaussées étaient faites, le pont presque achevé et le nouveau lit creusé, lorsque 2 crues successives qui eurent lieu le 27-12-1755 et le 15-1-1756 renversèrent tous ces ouvrages. On reprit cependant courage et on travailla avec une nouvelle ardeur. La réception du pont allait avoir lieu lorsqu’un débordement extraordinaire survenu en 1769 vint encore causer des dégâts effrayants. Ce n’est qu’en 1772 que le pont put être livré définitivement à la circulation. L’inondation du 2 au 8 novembre 1841 menaça de l’emporter. Celles qui suivirent du 24 au 25 du même mois entrainèrent le pont à 7 arches construit par M Querret. Réparé, il dut subir à nouveaux, d’après des documents d’époque, de gros dégâts vers 1844, à cause des radeaux de bois qui descendaient de la Haute- Loue. Ceux-ci venaient taper les piles du pont, les affaiblissant du même coup.

Puis un pont type fil de fer remplaça le pont de pierre en 1853. Pour l’anecdote, il ne supportait pas de charges de plus de six tonnes.

Au début des années 1930, il a été à son tour remplacé par un pont dit «à arches», sans trottoir. Pendant la période de la ligne de démarcation, il était un point important, car il définissait la zone occupée de la zone libre. Il fut détruit par les Allemands en septembre1944. Des vestiges demeurent encore au fond de la rivière.

Le pont construit après la guerre est toujours présent au début du XXIe siècle et accueille chaque jour 13 000 véhicules légers ou poids lourds. Les temps changent.

Additional Hints (Decrypt)

Qépebpué, cvyr ra qrffbhf, ovra à y’noev

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)