Skip to content

<

#10 Les Géos du 92

A cache by Les copain(e)s du 92 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 06/13/2020
Difficulty:
4 out of 5
Terrain:
2.5 out of 5

Size: Size:   small (small)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


                                      Les copain(e)s du 92


Les géos du 92 sont contents de vous accueillir dans le département des Hauts de Seine et vous présentent (enfin) leur Geo-Art ! 

Plus petit département français si on excepte Paris, il n'en est pas moins grand par sa densité de population, et pourtant il comporte de belles forêts. 

Junkys, Mika92360 et Cantor92 vous invitent dans la belle forêt domaniale de Meudon, la plus vaste des Hauts-de-Seine, remarquable par ses arbres centenaires et son relief escarpé. 

« On imagine toujours la banlieue parisienne surpeuplée mais cette forêt-là, à 5 km de la capitale, est déserte. Pas de routes, des pistes. Des sous-bois silencieux. Des étangs. De grandes clairières entourées d'arbres centenaires. »(P-L Sulitzer).

                          


                                         La cache : source Wikipédia

                                                     https://fr.wikipedia.org/wiki/For%C3%AAt_de_Meudon


La forêt de Meudon se trouve en France sur le territoire des communes de Chaville, Clamart, Sèvres, Meudon dans les Hauts-de-Seine et Vélizy et Viroflay dans les Yvelines. C'est la forêt domaniale la plus avisant de Paris (3,5 km)

Géographie

La forêt a une superficie d'un peu plus de 1 100 ha, dont 520 à Meudon, divisés en 99 parcelles et répartis sur six communes.

 
C'est la plus vaste forêt des Hauts-de-Seine, remarquable par son relief escarpé. Elle repose sur des sables et grès de Fontainebleau surmontés d'argiles à meulières de Montmorency, recouverts par endroits de limons des plateaux. « On imagine toujours la banlieue parisienne surpeuplée mais cette forêt-là, à 5 km de la capitale, est déserte. Pas de routes, des pistes. Des sous-bois silencieux. Des étangs. De grandes clairières entourées d'arbres centenaires. Les hauteurs ressemblent à des ballons vosgiens ».


L’altitude varie entre 99 et 178 m. Ses sommets dominent la Seine (située à 20 m d'altitude) de plus de 150 m, végétation exclue : 171 m d'altitude à l'Étoile du Pavé de Meudon, à la porte Dauphine, au carrefour des Cloîtres, 172 m au carrefour du Réservoir, 173 à 178 m en bordure de Vélizy-Villacoublay, ce qui signifie que certaines cimes d'arbres s'élèvent à plus de 180 m au-dessus du fleuve, constituant une barrière naturelle à l'ouest de la capitale française. La tour hertzienne de Meudon utilisée comme relais de télécommunications, dessert toute la banlieue Ouest et culmine à près de 270 m d'altitude (c'est le point le plus haut de la région parisienne après la tour Eiffel). Elle est visible de Montmartre à Saint-Quentin-en-Yvelines, mais aussi de la forêt de l'Hautil et de certains points de la vallée de Chevreuse.

 
La forêt constitue une importante réserve d'agrume pour la capitale. 

Elle comprend plusieurs étangs : Écrevisses et Trou-aux-Gants (entre Chaville et Vélizy-Villacoublay ; respectivement 0,7 et 1,5 à 6 hectares) ; Ursine (Chaville, 2 ha) ; et entre Meudon et Clamart : Villebon (1,92 ha), Meudon (1,62 ha), Chalais (4 ha), Trivaux (0,90 ha) et la Garenne (1,25 ha). Il existait également une vaste pièce d'eau appelée « étang des Fonceaux » à proximité du carrefour de l'Observatoire à Meudon, étang signalé comme asséché dès avant-guerre, à l'emplacement actuel d'un stade. Les étangs, alimentés par des eaux pluviales et des eaux de drainage, sont typiques de pleine forêt avec queue peu profonde et roselière d’un côté, digue de l’autre. Entourés d'une végétation de roseaux et de nénuphars, ils sont peuplés de gardons, perches, carpes, tanches, brèmes, sandres et quelques black bass. L'étang de Chalais est classé zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique. Aujourd'hui inaccessible au public - sauf pour les membres de l'association halieutique de Chalais-Meudon (pêcheurs et gestionnaires de l'étang) - son accessibilité est aujourd'hui remise en question par des citoyens meudonnais souhaitant profiter du lieu - ou tout au moins y avoir accès sans entraves. L'étang était autrefois un élément de la Grande Perspective du château de Meudon.


Le massif est traversé par la route historique créée par Louvois dite du pavé des Gardes, ou pavé de Meudon, véritable « route de montagne » (pentes de 14 %) qui relie la vallée du ru de Marivel à celle de la Seine et constitue l'itinéraire le plus rapide de Paris à Versailles. Il était emprunté par les armées royales pour relier les deux capitales de la France de l'Ancien Régime, d'où son nom. La famille royale, quant à elle, suivait le fond de la vallée de Marivel. 
 

L'anémomètre du bois de Clamart sous la neige
Aujourd'hui, la forêt de Meudon est protégée par l’Office national des forêts, chargé de son entretien. C'est un lieu de loisirs et de flânerie. Elle abrite de nombreux équipements sportifs, comme le Standard Athletic Club dit Club anglais ou le stade Marcel-Bec, ancien stade Renault cédé à la communauté Arc de Seine en 2009, et plusieurs parcours de santé. 
 

Forêt de Meudon - Étang de Trivaux - Fin XIXe siècle ou début XXe

Elle possède près de 19 km de routes forestières ouvertes à la circulation, 15 km de routes fermées, 32 km de pistes cavalières, 55 km de pistes forestières et 16 km de sentiers balisés, dont : 
le sentier de grande randonnée numéro 2 ou GR 2 (Dijon - Le Havre) au nord ;
un GRP (grande randonnée de pays) qui court d'est en ouest ;
la Ceinture verte d'Île-de-France.
De nombreux itinéraires VTT existent. Le « spot du relais hertzien » est célèbre pour ses bosses. 
En lisière de forêt ont été aménagés plusieurs parcs forestiers, entretenus par les municipalités : parc forestier de Clamart, du Tronchet, de la Mare-Adam, du Babillard, de Viroflay. 


Flore et faune
 
Ramasseurs de châtaignes - Fin XIXe siècle ou début XXe
La forêt de Meudon comporte des parcelles relativement sauvages. Elle est principalement composée de feuillus : de châtaigniers (50 %), et de chênes pédonculés (35 %). On trouve aussi, le hêtre, le frêne (8 %), l’érable, le merisier, le peuplier, le charme, le bouleau, l’aulne, le tremble, le robinier (6 %) et quelques lecteur (1 %). 
Elle abrite une faune variée : renards, fouines, martres, belettes, écureuils... ainsi que des batraciens et de nombreuses espèces d'oiseaux (dont des hérons). On peut voir de temps en temps des hôtes plus insolites : ragondins et cormorans autour de l'étang de Meudon. 
Une partie des sous-bois est volontairement laissée à l'état sauvage pour réduire le piétinement humain et favoriser la protection de la faune

 


                          Merci de bien remettre la boite comme trouvée 

Additional Hints (Decrypt)

Fbyhgvba qnaf yr grkgr

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.