Skip to content

<

#1 Morgat : accrétion

A cache by Loulousoleil Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 10/30/2020
Difficulty:
2.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size:   other (other)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


La presqu’île de Crozon offre un rivage découpé dans un mille-feuilles de roches sédimentaires, d’âge paléozoïque.

C’est en effet à partir de -475 millions d’années que s’est formé l’essentiel du sous-sol. À cette époque, la Bretagne était située sous la mer, près du pôle Sud, en bordure d’un méga-continent appelé Gondwana.

Les particules de sable et de vase transportées du continent vers la mer s’y sont déposées en couches successives. Compactées au fil du temps, elles se sont transformées en grès et en argilites. Quelques animaux marins, ainsi que les traces de leurs activités, ont en même temps été fossilisés.

Cette sédimentation marine, perturbée en presqu’île de Crozon par une activité volcanique (-448 millions d'années), s’est poursuivie sur près de 150 millions d'années, pendant la lente dérive du Gondwana vers le Nord. Près de 3 500 mètres d’épaisseur de sédiments se sont ainsi accumulés, en enregistrant des environnements marins périglaciaires (-444 millions d'année) puis tropicaux (-385 millions d'années).

Vers -320 millions d'années, la collision entre les plaques Gondwana et Laurussia, lors de la constitution de la Pangée, a entraîné la formation d’une immense chaîne de montagnes (la chaîne varisque ou hercynienne) dont les sommets pouvaient atteindre 4 000 mètres d’altitude en Bretagne.

Soumises à d’énormes pressions tectoniques, les roches de la future presqu’île se sont plissées et facturées. Tout en perdant leur horizontalité initiale, les couches sédimentaires se sont transformées : les grès ont évolué en quartzites et les argiles en schistes.

Depuis lors émergée, cette imposante chaîne de montagnes a été érodée, puis à nouveau fracturée lors de l’ouverture de l’océan Atlantique (-180 millions d'années)

Les fluctuations du niveau marin, dues à l’alternance d’épisodes glaciaires et tempérés au Quaternaire (de -2.6 millions d'années à nos jours) ont enfin dessiné le trait de côte de cet ancien massif (le Massif armoricain), dont les plus hautes collines avoisinent aujourd’hui les 400 mètres d’altitude.

👉 Histoire géologique de la presqu'île de Crozon en dessins.

Sources : https://www.reservepresquiledecrozon.bzh


English.

Crozon Peninsula boasts a shoreline carved out of many strata of sedimentary rock dating back to the Paleozoic Era.

In fact, most of its subsoil was formed some 475 million years ago (mya). At that time, Brittany was under water, close to the South Pole, at the edge of a supercontinent called Gondwana.

Particles of sand and mud carried from the continent out to the sea were deposited there in successive layers. Compacted over time, they gradually transformed into sandstone and mudstone. Some sea animals along with traces of their activities, were fossilized at the same time.

This marine sedimentation, that was disrupted by volcanic activity on Crozon Peninsula (448 mya), continued over the course of nearly 150 million years (myr), during Gondwana’s slow drift northwards. Nearly 3,500 meters of sediments accumulated in depth, where both periglacial and then tropical marine environments were recorded (444 and 385 mya, respectively).

Around 320 mya, the collision of the Gondwana and Laurussia plates, during the assembly of Pangea, led to the formation of an immense mountain range (the Variscan or Hercynian orogeny) whose peaks stood as high as elevation of 4,000 meters in Brittany.

Subjected to tremendous tectonic pressure, the rocks of the future peninsula folded and farctured. Whilst losing their initial horizontality, the sedimentary layers were transformed : the sandstone evolved into quartzite and the mudstone into shale.

After emerging, the imposing mountain range eroded and then fractured again at the time of opening of the Atlantic Ocean (180 mya).

Fluctuations in the sea level, caused by the alternating glacial and tempered episodes of the Quaternary period (from 2.6 mya to the present day), finally drawing the coastline of the ancient Armorican mountain range, whose tallest hillsides now rise to altitudes of around 400 meters.

👉 Geologic timeline illustrations of Crozon peninsula (only in french).

Sources : https://www.reservepresquiledecrozon.bzh


Accrétion à / Accretion at Morgat.

L’accrétion désigne l’accroissement ou l’augmentation d’un corps par accumulation progressive de matières. Le terme accrétion en géologie est utilisé pour désigner plusieurs mécanismes telles que l’accrétion océanique (création de lithosphère océanique au niveau des dorsales océaniques), l’accrétion au niveau d’un point chaud océanique (formation des îles volcaniques), l’accrétion sédimentaire…

EN : Accretion means a growth or increase by the gradual accumulation of additional matter. The term accretion in geology is used to designate several processes such as oceanic accretion (creation of oceanic lithosphere at oceanic ridges), accretion at a oceanic hot spot (formation of volcanic islands), sedimentary accretion...


Le littoral est la zone côtière qui se situe entre basse mer et pleine mer. Ce paysage en perpétuel changement est soumis à l'action continue de la mer, des rivières et du vent. En fonction de sa composition géologique, il peut prendre des formes très variées.

Une côte rocheuse est érodée par les vagues, qui frappent ses falaises avec une force considérable. Les rochers ainsi détachés sont progressivement réduits en particules plus fines, qui se déposent sur les côtes. Les côtes rocheuses sont donc condamnées à reculer.

À l’inverse, les côtes sédimentaires (plages, dunes, cordon de galets, vasières, etc.) sont en perpétuel ajustement. Le caractère naturel des côtes sédimentaires consiste à changer constamment de forme. Ces changements sont engendrés la modification des forces qui déplacent les sédiments, à savoir le vent, les vagues et les courants, la construction d’ouvrages de protection et par l'approvisionnement en sédiments. Lorsque la perte de sédiments est plus importante que le gain, la côte est sujette à l'érosion. Lorsque le gain est supérieur à la perte, elle est en accrétion.

EN : The shoreline is the coastal zone that lies between low tide and high tide. This perpetually changing landscape is subjected to the continuous action of the sea, rivers and the wind. Depending on the coast’s geological makeup, the shorline can assume hightly varried forms.

A rocky coast is eroded by waves, which hit its cliffs with considerable force. Rock broken off from the coast in this manner is gradually reduced to finer particles, which are deposited on coasts. Rocky coats are forced to recede.

In contrast, sedimentary coastlines (beaches, dunes, pebble beaches, mudflats, etc.) are in a constant state of re-adjustment.The natural character of a sedimentary coastline is to change shape constantly. The changes are caused by changes in the forces that move the sediments, namely wind, waves, currents, construction of protection works and by the supply of sediments. When the loss of sediment is greater than the gain, the coasline is under erosion. When the gain is greater than the loss, accretion occurs. 


Courant littoral et dérive littorale / Littoral current and longshore drift

Les courants littoraux sont communs à toutes les plages exposées aux vagues déferlantes. Un courant littoral est un courant océanique qui se déplace parallèlement au rivage. Il est produit par l’incidence oblique de la houle qui provoque un courant résultant dans le sens de propagation des vagues.

La dérive littorale, due au courant littoral, est un processus qui consiste à transporter des sédiments le long d'une côte parallèle au littoral. La dérive littorale est le déplacement de matériaux le long du rivage par l'action des vagues. Elle se produit lorsque les vagues s'approchent de la plage sous un certain angle. Le jet de rive (les vagues qui remontent la plage) transporte les matériaux vers le haut et le long de la plage. Le ressac (vagues qui redescendent sur la plage) ramène les matériaux à angle droit sur la plage. Ce processus déplace lentement les matériaux le long de la plage et établit un lien entre érosion et sédimentation.

EN : Longshore currents are common at any beach that is exposed to breaking surf. A longshore .current is an ocean current that moves parallel to shore. It is caused by the oblique incidence of the swell which causes a resulting current in the direction of wave propagation.

Longshore drift from longshore current is a process that consists of the transportation of sediments along a coast parallel to the shoreline. Longshore drift is the movement of material along the shore by wave action. It happens when waves approach the beach at an angle. The swash (waves moving up the beach) carries material up and along the beach. The backwash (waves moving back down the beach) carries material back down the beach at right angles. This process slowly moves material along the beach and provides a link between erosion and deposition.


Ouvrages de protection / Protection works

L'installation d'une jetée pour protéger une plage des vagues peut avoir des conséquences indésirables. La jetée vient bloquer le transport du sable, amenant de l'accumulation en amont de la jetée. Ce sable n'étant plus apporté en aval de la jetée, il se crée un déficit qui laisse libre cours à l'érosion de la plage par les vagues.

EN : The installation of a pier (or a groin/jetty) to protect a beachfront from waves can have unwanted consequences. The pier stops the transport of sand, leading to accumulation upstream of the pier; as this sand is no longer brought downstream of the pier, a deficit is created which allows for erosion by the waves of the beach.

Les brise-lames réduisent l'intensité de l'action des vagues dans les eaux côtières et offrent ainsi un abri sûr. Plus petites, les brise-lames peuvent protéger une plage afin de réduire l'érosion côtière. La dissipation de l'énergie et l'eau relativement calme en aval des brise-lames, favorisent souvent l'accumulation de sédiments. Toutefois, cela peut entraîner une accumulation excessive de sable et d'autres débris en aval du brise-lames, ce qui réduit la dérive littorale en aval du brise-lames. Ce piégeage des sédiments peut avoir des effets néfastes, ce qui entraîne ailleurs une carence des sédiments sur la plage et donc une augmentation de l'érosion côtière.

EN : Breakwaters reduce the intensity of wave action in inshore waters and thereby provide safe harbourage. Smaller brekwaters may also protect a beach to reduce coastal erosion. The dissipation of energy and relative calm water created in the lee of the breakwaters often encourages the accumulation of sediment. However, this can lead to excessive sand and other debris in front of the breakwater, which reduces longshore drift shoreward of the breakwaters. This trapping of sediment can cause adverse effects down-drift of the breakwaters, leading to beach sediment starvation and increased coastal erosion.


Le port de Morgat / The haven of Morgat

Morgat est un ancien petit village de pêcheurs devenu port sardinier au milieu du XIXème siècle, puis thonier important dans les années 1960-1970, avant la régression des sardines, puis des thons. Deux môles ont été construits à cet usage. Parallèlement, à la fin du XIXème siècle, ce petit village devient une station balnéaire dont la notoriété grandit rapidement.

Avec l’essor de la plaisance, il a été décidé, en 1969, de créer un brise-lames constitué de caissons creux en béton armé perpendiculairement à la côte mais à une distance de 70m de cette dernière pour que la mer puisse tourbillonner et amener le sable du port au large. La possibilité d'un ensablement du port avait été envisagée. Après une tempête et des dégâts considérables, la construction du brise-lames est arrêtée.

La construction d’une nouvelle digue (empilement de rochers) est décidée en 1972 sans une étude préalable. Malheureusement, la nouvelle digue piège le déplacement du sable de l'anse de Morgat sans possibilité d’échappatoire. Des campagnes de désensablement du port sont effectuées chaque année par dragage marin ou par voie terrestre, mais les volumes déplacés naturellement sont bien plus élevés que les volumes prélevés par l'intervention humaine.

Outre l’ensablement du port, le sable de la plage du Portzig toute proche, (nord-est après la falaise, sur votre gauche face à la mer), disparaît « mystérieusement » et une accumulation a eu lieu le long de la plage au niveau des cabines de bain. Il y a-t-il une cause à effet ? Certains affirment que non !

60 ans séparent les deux premières photos de cette description et ci-dessous quelques photos aériennes de cette portion de plage depuis 1951.

EN : Morgat is an old fishing village that became a sardine port in the mid-19th century, then an important tuna port in the 1960s and 1970s, before the decline of sardines, then tuna. Two moles/jetties were built for the purpose. At the same time, at the end of the 19th century, this small village became a seaside resort whose fame grew rapidly.

With the rise of yachting, it was decided, in 1969, to create a breakwater made of hollow reinforced concrete caissons perpendicular to the coast but at a distance of 70m from it, so that the sea could swirl and bring the sand from the habour to offshore waters.. The sanding up of the harbour had been considered. After a storm and extensive damage, the construction of the breakwater was halted.

The construction of a new breakwater (pile-rock breakwater) was decided in 1972 without any prior study. Unfortunately, the new construction stops the movement of sand from the cove (Anse de Morgat) without possibility of escape. Each year sea dredging or land-based dredging campaigns are carried out, but the volumes naturally displaced are much higher than the volumes removed by human intervention.

Besides the sanding up of the harbour, the sand of Portzig beach nearby (north-east after the cliff, on your left and facing the sea) disappears «mysteriously» and an accumulation took place along the beach at the level of the bathing cabins. Is there a cause and effect? Some say no!

60 years separate the first two pictures of this description and abose some aerial picture of this part of the beach since 1951.


Références - References

Accrétion
Accretion (coastal management)
Le littoral : zone tampon entre continent et océan
Le littoral breton est en perpétuel mouvement 
The shoreline: between land and sea
What is Longshore Drift?
The Coast: Beaches and Shoreline Processes
Remonter le temps : Morgat



Pour valider la cache :

  1. Répondez à la question suivante : comment une accrétion sédimentaire peut-elle se former ?
  2. Répondez à la question suivante : comment le sable de la plage du Portzig « aurait-il pu » se déplacer vers la zone des cabines (et au-delà) ?
  3. Merci de mettre en ligne une photo de vous ou de votre GPS/téléphone ou de tout autre objet personnel vous appartenant prise près des cabines de plage. Conformément aux directives mises à jour par GC HQ et publiées en juin 2019, des photos peuvent être exigées pour la validation d'une earthcache.

Marquez cette cache « Trouvée » et envoyez-nous vos propositions de réponses soit via notre profil, soit via la messagerie geocaching.com (centre de messagerie) et nous vous répondrons en cas de problème.  « Trouvée » sans réponses et sans photo sera supprimée.

Il est strictement interdit de ramasser tout minéral, roche, fossile, galet, plante… sur tout le littoral. Merci de respecter cette consigne.

Logging requirements:

  1. Answer the following question: How can sedimentary accretion form?  
  2. Answer the follwing question: Explai how the sand from Portzig beach "could have" moved to the bathing cabin area (and beyond)?
  3. Please post a photo in your log of yourself or your GPS/cellphone or a personal item taken near the bathing cabins. In accordance with the updated guidelines from Geocaching Headquarters published in June 2019, photos are now an acceptable logging requirement and can be required to log an eartchache.

Log this cache "Found it", and send us your answers via our profile or via geocaching.com (Message Center) and we will cntact you in case of any probemes . "Found it" without the anwers and without the photo will be deleted.

It is strictly forbidden to pick up any mineral, rock, fossil, pebble, plant... all over the coast. Please respect this instruction.


Additional Hints (No hints available.)