Skip to content

<

Commune du 17 - Tonnay-Charente

A cache by Totor8579 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 04/16/2021
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size:   micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Les communes de Charente-Maritime sont une série de cache particulière construite par la collaboration entre les géocacheurs. Le principe de la série est simple et est basé sur la participation volontaire.

La Charente-Maritime est un vaste territoire, riche par son histoire, par son patrimoine culturel et nature, riche aussi par son terroir, par ses paysages (plaine, marais, plage et forêt), par sa biodiversité….

Pour mettre à jour votre contribution sur cette carte et faire entrer votre cache dans le bookmark list, merci d'envoyer un mail à cette adresse dédiée à la série : communesdu17@gmail.com

 

 

 

______________________________________________________________________________________

Tonnay-Charente est une commune du Sud-Ouest de la France située dans le département de la Charente-Maritime (région Nouvelle-Aquitaine). Ses habitants sont appelés les Tonnacquois et les Tonnacquoises.

Entièrement située sur la rive droite de la Charente, Tonnay-Charente doit en grande partie à son fleuve sa riche histoire et sa prospérité dont elle a partagé le destin commun avec sa grande voisine, Rochefort, à partir du XVIIe siècle.

Bien que son port fluvial demeure encore actif sur l'estuaire, Tonnay-Charente n'est plus aujourd'hui un centre industriel mais, depuis le début du nouveau siècle, des activités commerciales et de services en assurent efficacement le relais. La tertiairisation de la ville a permis une remarquable transformation de son économie urbaine.

Histoire

La ville de Tonnay-Charente possède une histoire dont les origines premières remontent à l’époque de l’occupation romaine alors que les alentours immédiats de la ville seraient habités à des époques datant des premiers temps de la Protohistoire.

L’essor de Tonnay-Charente se situe indéniablement à l’époque médiévale où le site escarpé de la vieille ville est alors occupé par un château-fort édifié sur les restes d’un ancien castrum romain. Au XIe siècle, cette forteresse abritera dans son enceinte fortifiée une abbaye qui sera l’une des plus influentes de la vallée de la Charente avec celle de Bassac avant qu’elle ne soit léguée à la puissante abbaye bénédictine de Saint-Jean-d'Angély en 1107. Devenue un centre religieux particulièrement actif, Tonnay-Charente sera également une cité de pèlerinage et une étape sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Incorporée au domaine Plantagenêt après le mariage d'Aliénor d'Aquitaine avec Henri Plantagenêt (futur roi d'Angleterre) en 1154, la cité prendra son essor et développera son commerce avec les îles britanniques, devenant le principal port de Saintonge, ce qu'elle restera jusqu'au début des Temps modernes. Elle deviendra cependant une ville frontière après la signature du traité de Paris de 1259, qui voit la constitution en apanage du Poitou, de l'Aunis et d'une partie de la Saintonge au profit d'Alphonse de Poitiers, frère du roi de France Louis IX. La Charente tiendra dès lors lieu de frontière entre domaine français et domaine anglo-aquitain.

Les seigneurs ou princes de Tonnay sont signalés à partir de la deuxième moitié du XIe siècle (Geoffroy Ier), mais leur dynastie est mal connue jusqu'à la fin du XIIe siècle (Geoffroy II ; puis après 1200, son fils Geoffroy III, qui épouse Aumode — ou Almodis, Alénodis — héritière de Didonne et Montendre). Le principal membre de cette famille est aussi le dernier dans les mâles, Geoffroy IV, fils de Geoffroi III, prince de Tonnay, Didonne et Montendre, marié à une fille de Savary de Mauléon et Belle-Assez de Pareds, † vers 1269, dont les possessions sont partagées à sa mort entre ses sept filles et gendres. Tonnay passe à l'aînée, Jeanne, femme du vicomte Aimeri IX de Rochechouart († entre 1283 et 1288). La branche aînée (vicomtale) des Rochechouart garde Tonnay jusqu'au vicomte François Ier de Rochechouart-Pontville, qui cède Tonnay-Charente au début du XVIe siècle à son cousin éloigné de la branche cadette, François de Rochechouart-Mortemart (aussi son neveu, car fils d'Aimery III de Rochechouart-Mortemart et de Jeanne de Rochechouart-Pontville dame de Mauzé et de Tonnay-Charente, la sœur du vicomte François). Les Rochechouart-Mortemart conservent désormais Tonnay (ducs de Mortemart en 1650/1663 ; le fils aîné des ducs est titré prince de Tonnay ; Mme de Montespan, la célèbre favorite de Louis XIV, née Françoise-Athénaïs de Rochechouart-Mortemart, était appelée dans sa jeunesse Mlle de Tonnay-Charente).

Personnage lié à la commune :

Louis Jacob, capitaine de vaisseau, inventeur des signaux sémaphoriques dans la Marine et ministre de la Marine et des Colonies en 1834, est natif de Tonnay.

Édouard Tarif, résistant français, né à Tonnay-Charente le 5 janvier 1897.

Fernand Gonder, perchiste français, médaille d'or aux jeux olympiques intercalaires de 1906 à Athènes, s'est retiré en 1918 à Tonnay-Charente. Il y vécut jusqu'à sa mort le 12 mars 1969.

Jean-Charles Descubes, est né à Tonnay-Charente en 1940 et fut archevêque de Rouen de 2004 à 2015.

______________________________________________________________________________________

SOYEZ DISCRET ET MERCI DE BIEN REMETTRE LA CACHE A SA PLACE

...ET N'OUBLIEZ PAS VOTRE STYLO !

 

Avec le concours des Géocacheurs en Charente-Maritime (Facebook Officiel)

Additional Hints (Decrypt)

Ar gbzorm cnf qrqnaf

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)