Skip to content

<

La Fontaine gelée

A cache by argoss-2-3 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 04/01/2010
Difficulty:
2 out of 5
Terrain:
2.5 out of 5

Size: Size:   small (small)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Certains phénomènes naturels, d'apparence paradoxale, ne manquent pas d'intriguer encore nos contemporains ; c'est le cas, par exemple, des glacières naturelles (ou "trous à glace") que l'on rencontre parfois dans des grottes : on y voit se former de la glace en été, pendant les fortes chaleurs qui règnent à l'extérieur.

En France même, ces glacières ne sont pas rares, nous les trouvons dans le Doubs, le Vercors ou les Pyrénées; d'autres ont été signalées en Auvergne.
Près de Clermont-Ferrand, on trouve de telles grottes dans les coulées de lave que les Auvergnats appellent des "cheires": l'une est visible près du lac de La Cassière (Cheires des puys de la Vache et Lassolas), d'autres se trouvent dans la cheire de Côme (Pontgibaud ,voir aussi GC1WJWH).

Comment expliquer ce phénomène paradoxal : la formation de glace en été ?

Il nous faut faire appel pour cela à quelques notions de physique.

Tout le monde a remarqué qu'un bloc de glace, même exposé au soleil, fond très lentement, surtout s'il est enveloppé dans un papier mouillé. La cause en est que pour faire passer un corps de l'état solide à l'état liquide (sans changement de température) il faut lui fournir une quantité de chaleur (chaleur latente de fusion).

De même, il faut fournir une quantité de chaleur pour faire passer de l'état liquide à la vapeur. Par exemple, à 100 °C, sous la pression normale, la vaporisation d'une masse d'eau liquide exige une quantité de chaleur environ 540 fois plus grande que celle qui est nécessaire pour élever la température de 1°C de la même masse d'eau liquide prise à la température ambiante. La vaporisation de l'eau, quelle que soit la température à laquelle elle se produit, absorbe beaucoup de chaleur qu'elle prélève dans le milieu ambiant qui se refroidit ainsi. Cette propriété permet d'expliquer un certain nombre de phénomènes courants : lors des fortes chaleurs, notre organisme se protège en éliminant de la sueur qui, en s'évaporant, rafraichit la peau. Tout le monde savait, avant l'existence des réfrigérateurs, que pour rafraîchir l'eau, il suffisait de la placer dans un récipient poreux (par exemple les alcarazas des pays chauds) et de favoriser son évaporation dans un courant d'air. Il nous faut rappeler ici quelles sont les circonstances qui influent sur l'évaporation d'un liquide : celle-ci augmente avec la température ; elle dépend aussi de la proportion de vapeur dans l'atmosphère ambiante : l'évaporation augmente lorsque cette proportion de vapeur diminue, il en résulte que, si on maintient cette pression partielle faible en éliminant la vapeur produite, on accélère l'évaporation. De plus, l'évaporation augmente avec la surface de liquide avec l'atmosphère.

 Ces propriétés permettent d'expliquer pourquoi un courant d'air qui déplace la vapeur produite rafraîchit une peau couverte de sueur, pourquoi le linge sèche plus vite en cas de vent sec, pourquoi il arrive qu'un carburant gèle,... et pourquoi on observe des glacières naturelles en été. En effet, des différences de températures importantes existent entre l'intérieur et l'extérieur des grottes, ce qui génère des courants d'air. Si l'atmosphère de la grotte est très humide, l'eau se dépose sur les parois froides. Dans certains cas la nature de la paroi, plus ou moins poreuse (comme c'est le cas des roches des cheires auvergnates) offre une grande surface d'évaporation, de sorte que l'eau évaporée prélève beaucoup de chaleur dans le milieu ambiant et en particulier, dans l'eau disponible. Une partie de l'eau est alors susceptible de se congeler. Cette opération est facilitée par le fait que la chaleur latente de solidification (qui est égale à la chaleur latente de fusion) est environ 7 fois plus faible que la chaleur latente de vaporisation : ainsi, une masse d'eau en se vaporisant permet, théoriquement, la congélation d'une masse beaucoup plus grande d'eau et ce, malgré les échanges thermiques avec le milieu extérieur qui se produisent inévitablement.

Additional Hints (Decrypt)

Fbhf yn cécvgr, yn cvreer rg yn zbhffr.(nh 17/09/2011) !!!

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.