Skip to Content

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.

Traditional Geocache

Henry Hector MacKenzie.

A cache by F1NQP Jean-Jacques. Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 11/19/2011
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size: other (other)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Histoire de :
Henry.Hector. MacKenzie né le 17 avril 1920 à Anyox, Colombie Britannique au Canada.
Il est le fils de H.H. MacKenzie (médecin) et de Marie MacKenzie, il était l’ainé de 2 frères, K.Roderick et Ian Malcom.
Engagé dans la RCAF (Royal Canadian Air Force) à Vancouver le 13 aout 1941. Affecté au Manning Depot N°1 (Toronto) le 30 aout 1941, il est ensuite dirigé à la N° 10 Initial Training School de Toronto le 11 novembre 1941.
Affecté à la N° 10 Elementary Flying School à Hamilton, Ontario le 4 janvier 1942 diplômé et promu Sergeant le 17 juillet 1942. Il débarque en Grande Bretagne le 18 aout 1942.
Affecté à la N° 55 Operational Training Unit le 22 septembre 1942, il est décrit par le Wing Commander W.D.David comme suit :
« Un pilote au- dessus de la moyenne qui est tout ce qu’il y a de sérieux à tout moment. Discipline et ponctualité très bonnes. »
Affecté au Squadron 198 le 15 décembre 1942, il est promu Flight Sergeant le 17 janvier 1943 puis Flying Officer le 21 décembre 1943.



Le 3 janvier 1944 à 11h40, il décolle de la base de Manston en Angleterre à bord du Hawker Typhoon Mk IB n° JR 523. Il est Blue 3 dans une formation de 4 Typhoon qui a pour mission l’attaque de la base de Juvincourt (02).
Les 3 équipiers de MacKenzie sont le F/Lt R.O Curtis, le F/Lt Dall et le F/O R.Amstrong. Aux environs de Compiègne, la formation engage le combat contre 5 Messershmitt Bf 109G rencontrés au-dessus de la forêt.
Pendant ce combat, le F/Lt Curtis revendique 1 Bf 109 abattu et 2 autres sont endommagés par les tirs des F/Lt Dall et du F/O R.Amstrong. Malheureusement la formation est désunie et 3 Typhoon regagnent individuellement la base de Manston.
Après ce combat, des témoins à Sacy le Grand aperçoivent un avion en difficulté qui cherche à se poser en urgence. Il effectue un tour aux environs du village moteur tournant et dégageant une épaisse fumée noire, puis au deuxième passage le moteur s’arrête et l’avion plonge dans les marais.
Les soldats allemands se rendent sur les lieux et constatent le décès du pilote toujours dans l’avion, ils dégageront le corps le lendemain. Un pilote allemand, l’Unteroffizier Willibald Reimer de la 6./JG2 revendique à cette date et à 12h24 une victoire sur un Typhoon volant à basse altitude.
Le lieu indiqué est Creil mais on peut supposer qu’il s’agit bien là de l’avion de MacKenzie, Creil se situant à peu de distance à vol d’oiseau de Sacy le Grand.
Le F/O H.H. MacKenzie sera enterré au cimetière militaire de Beauvais-Marissel avec la mention « Inconnu » et ce n’est qu’après une enquête menée en 1946 par les services de la RAF qu’il sera formellement identifié.

L'avion restera sur place dans les marais jusqu'à la fin de la guerre. Ensuite entre ferrailleurs et récupérateurs occasionnels, l'avion finira par disparaitre.



Sauf qu'en 2009, une petite équipe décide fouiller le lieu du crash et à la surprise générale ils retrouvent le moteur de l'avion.
Un rare Napier Sabre. Le sortir du Marais ne sera pas une mince affaire mais avec de la bonne volonté et un brin de système "D", ils sortent le moteur.

Caractéristiques de l'Avion et de sa motorisation:
Moteur Napier Sabre IIc de 24 cylindres en H refroidissement liquide.
Puissance développée: 2180Cv - 2200Cv au décollage.

Équipé de 4 canons Hispano Mk I de 20 mm avec 140 cpc.
2 bombes de 455 kg ou 8 roquettes de 27 kg.

Performances:
Vitesse maximale= 600 km/h à 1680 m.
Vitesse croisière= 530 km/h.
Vitesse ascension= 850 m/mn --- Temps montée= 4570 m en 5' 55".
Autonomie= 821 km avec 910 kg bombe.

Dimensions:
Envergure= 12m65.
Longueur=9m75.
Hauteur= 4m65.

Masse:
A vide= 3990Kgs.
A charge= 5375Kgs.
Maximal= 6340Kgs.

Histoire du Typhoon:
conçu au départ comme un intercepteur rapide et fortement armé, il devint l'un des meilleurs avions britannique d'attaque au sol après avoir été doté de roquettes de 27 kg capable de percer les blindages.
Il joua un rôle décisif dans la défaite. Fut obligé de reprendre le moteur sabre. Le typhoon mk ia était équipé de douze mitrailleuses, le ib de quatres canons et le fr.ib de deux canons et d'un appareil photo.
Au début de sa carrière le typhoon rencontra beaucoup de problèmes. Cet avion bien qu'il soit agréable à piloter montait mal et perdait rapidement de la vitesse en altitude. Il était inférieur aux premières versions du fw 190 et avait la fâcheuse tendance à casser son empennage.
En 1942 on commença à déceler les qualités du typhoon pour l'attaque au sol, on fit donc des essais avec deux bombes de 454 kg et 2 groupes de bombes pesant chacune 24 kg.
Ces essais furent très concluants ce qui eut pour résultat le transfert de tous les typhoons dans la 2nd tactical air force pour des missions d'attaque au sol et de navires.
C'est à la même époque que l'on commença à peindre des bandes blanches et noires alternée sur l'intrados des ailes afin d'éviter d'être confondu avec un fw 190.
Pour améliorer la visibilité vers l'arrière on développa la verrière en goutte d'eau qui devint plus tard l'équipement standard de tous les chasseurs.
Ceci provoqua la disparition de portes sur les côtés de l'avion. Le typhoon rendit de nombreux services en détruisant de multiples chars, abris et bunkers lors du débarquement.
Il participa aussi activement à la contre-offensive dans les Ardennes où il s'avéra également comme le bourreau de tous les véhicules blindés, comme la panzer division.


Revenons à notre avion abattu au-dessus de Sacy le Grand:
Retrouvé en 2009, le moteur du chasseur monoplace, qui s'était écrasé dans les marais le 3 janvier 1944, est à voir dans le parc de la mairie.



«C'est l'aboutissement du travail réalisé durant deux ans, disait un habitant de la commune passionné d'histoire et d'aviation, à l'origine, en compagnie d'un groupe d'amis, de la découverte du moteur.
Il était depuis cette date dans mon garage et l'idée n'était absolument pas de le garder là éternellement, comme un trophée.
Au contraire, dès le départ, mon souhait était d'en faire quelque chose, de le mettre en valeur dans la commune ».

L'idée avait été vite validée par le maire de Sacy, et son conseil municipal qui, en plus de la stèle, ont proposé de donner le nom du pilote à une nouvelle rue, située dans un lotissement en construction.
«La commune s'est vraiment investie dans le projet. Elle a compris que ce moteur devait rester ici et non aller dans un musée. Il fait partie de l'histoire de Sacy; il doit donc rester à Sacy».

Le moteur, partiellement nettoyé, est dans un état de conservation remarquable. L'une des pales de son hélice, bien que tordue lors du crash, est toujours présente.

C'est à l'aide d'un chariot élévateur que l'ensemble, pesant plus d'une tonne, a été sorti du garage avant d'être conduit dans le parc de la mairie pour être scellé sur un socle.
« Deux panneaux d'informations ont été installé de part et d'autre. Il y a également une plaque en bronze réalisée par des élèves du lycée Marie-Curie de Nogent-sur-Oise.

Huit membres de la famille du pilote canadien ont assisté à l'inauguration de la stèle.

Etaient aussi présents un représentant de l'ambassade du Canada, un couple de Canadiens ayant aidé à retrouver la famille du flying officer, et un détachement de la base aérienne de Creil, sans oublier les élus locaux et les anciens combattants.

La veille, la famille se rendra sur les lieux du crash afin d'y déposer une gerbe de fleurs. Et le lendemain, dimanche, elle est allée se recueillir sur la tombe du pilote, à Beauvais, avant de se rendre à Poix-de-Picardie où sont enterrés deux de ses amis, tombés eux aussi durant l'année 1944.
Avec l'un d'eux, MacKenzie avait joué la mission du 3 Janvier 1944 à pile ou face... avec la fin que l'on connaît aujourd'hui.


Je vous propose de découvrir Le moteur installé dans le parc de la mairie; La stèle a été inauguré le 25 Juin 2011.

ATTENTION le parc de la mairie n'est pas toujours ouvert.
Pour accéder à la stèle, entrez dans la cour de la mairie, puis longez par le côté droit afin d'accéder au parc ou se trouve la stèle.
Pensez à prendre un stylo. Vous partez à la découverte d'une nano verte. Bon Geocaching.

D'autres photos du nettoyage du moteur sont visibles ici: C L I C

Bon Géocaching.




Additional Hints (Decrypt)

Ireg fhe ireg p'rfg gebzcrhe. N 50pz qh fby à y'natyr qebvg.

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



 

Find...

96 Logged Visits

Found it 82     Didn't find it 6     Write note 3     Temporarily Disable Listing 1     Enable Listing 1     Publish Listing 1     Owner Maintenance 2     

View Logbook | View the Image Gallery of 24 images

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated: on 5/13/2018 1:01:31 PM Pacific Daylight Time (8:01 PM GMT)
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page