Skip to content

<

Alphabet 87, lettre M : Militaires limogés Marceau

A cache by CHTIGONES Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 04/10/2014
Difficulty:
2 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size:   micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

[FR] 100 ans après le déclenchement de la première guerre mondiale, le passé militaire de Limoges se rappelle à nous au cœur du quartier Marceau. [EN] 100 years after the beginnings of the World War I, the military past of Limoges reminds itself to us in the heart of the district Marceau.


Alphabet geocaching de la
Haute-Vienne
Lettre M : Militaires limogés - Marceau


Podium

Nous vous proposons une série de caches dans l’ordre alphabétique ayant pour thème le département de la Haute-Vienne. A vous de prendre le relais pour la lettre suivante si vous le souhaitez* et jusqu'à la lettre Z. 
Merci à la Team Pharma 87 pour avoir lancé l'idée en Haute-Vienne.
(*) sans aucune obigation, c
onformément aux règles de Groundspeak.

We propose you a series of hiding places in the alphabetical order having for theme the department of the Haute-Vienne. It's up to you to take over for the following letter if you want** and up to the letter Z.
Thanks to Team Pharma 87 who have launched the idea in Haute-Vienne.
(**) without any obigation, according to the rules of Groundspeak.


Centenare 1914-1918


[FR]

100 ans après le déclenchement de la première guerre mondiale, le passé militaire de Limoges se rappelle à nous au cœur du quartier Marceau.
Nous sommes déjà à mi-parcours de la série « Alphabet 87 » et pourtant cette cache aurait pu à elle seule couvrir tout l'alphabet dans ce quartier Marceau marqué par l’histoire militaire de Limoges …
A comme Armée
B comme Bataillon
C comme Caserne
D comme Défense
E comme Etendard
F comme Fusil
G comme Garnison
H comme Honneur
I comme Incorporation
J comme Joffre
K comme Képi et enfin
L comme Limoger ...
mais ce sera M comme Marceau, comme Militaire, comme Maréchal, ou désormais comme Marché … car les militaires ont maintenant déserté le secteur.

Maréchal Joffre
Joffre en tenue de Maréchal

Remontons 100 ans en arrière, lors de la guerre 1914-1918, quand Joffre n’était alors que Général et dirigeait les armées françaises.
En août 1914, alors que les Allemands mènent une offensive stratégique vers l’Alsace-Lorraine et la Belgique, le général Joffre doit organiser ses troupes et gérer une crise dans le haut commandement suite aux échecs des premières batailles menées contre l’ennemi. Décrétant que de nombreux officiers généraux sont « des incapables », ceux-ci sont mis à la retraite et il ordonne la disgrâce de 40 % des hauts gradés de l’armée. Ils sont d’abord envoyés à l’arrière du front, puis dans la XIIe région militaire… où se trouve justement Limoges.
De là serait née l’expression « se faire limoger », c’est-à-dire être démis de ses fonctions et envoyé à Limoges.
Certaines sources s’accordent à dire que la plupart des officiers n’ont pas réellement été contraints de rester dans la XIIe région et encore moins à Limoges… Néanmoins, si aujourd’hui plus personne n’est envoyé à Limoges lorsqu’il se retrouve écarté de son poste ou mis en retraite prématurée, cette expression est pourtant restée dans les usages, comme référence à ces officiers.
Heureusement, Limoges a aujourd’hui des arguments bien plus agréables pour accueillir ses visiteurs !
Bientôt le passé militaire du quartier ne sera plus qu’un souvenir.
Le quartier a été largement marqué par le développement des activités industrielles à partir de la fin du XIXe siècle. Situé à mi-chemin entre les deux gares des Bénédictins et des Charentes, dans un secteur peu éloigné du centre-ville mais encore suffisamment peu urbanisé pour accueillir des ateliers, il s’est développé pour devenir un des principaux faubourgs industriels de Limoges. Les deux principales manufactures des frères Haviland y ont fonctionné de 1892 à 1990 pour l'une, de 1895 à 1936 pour l'autre, et l'entreprise Bernardaud y a installé un atelier qui a fermé en 1994.
La Ville de Limoges prépare la reconversion de l’ancienne caserne militaire Marceau, cédée par le Ministère de la Défense. Située au cœur de ville, cette emprise militaire s’étend sur plus de 4 hectares. Le projet devrait tenir compte de l’arrivée de la ligne à grande vitesse sur Limoges.
Un court-métrage a réalisé dans la caserne Marceau désormais vide de tout militaire, par Stéphane Monnet. Il est visible ici :  www.marceau-le-court.fr.


Place Marceau


[EN]


We are already mid-term of the series " Alphabet 87 " and nevertheless this hiding place would have been able to be placed from the origin in this district Marceau marked by the military history of Limoges …
A as Army
B as Battalion
C as Caserne (Barracks)
D as Defense
E as Etendard (Banner)
F as Fusil (Rifle)
G as Garrison
H as Honor
I as Incorporation
J as Joffre
K as Kepi and finally
L as limoger (to Dismiss)
But it will be M as Marceau, as Military, as Marshal, or from now on as Market place because the servicemen now left the sector.

Militaires

Let us go back up 100 years behind, during the war 1914-1918, when Joffre was only a General and managed the French armies.
In August, 1914, while the Germans lead a strategic offensive towards Alsace-Lorraine and Belgium, General Joffre has to organize his troops and manage a crisis in the high command further to the failures of the first battles led against the enemy. Decreeing that numerous general officers are “incapable”, these are retired and he orders the disgrace of 40 % of the the high-ranking officers of the army. They are sent first behind the front, then to the 12nd military region where is precisely located Limoges.
From there would have been born the expression "être limogé”, that meens to be dismissed from its post and to sent to Limoges.
Certain sources agree to say that most of the officers were not really forced to stay in the 12nd region and even less in Limoges … Nevertheless, if today nobody anymore is sent in Limoges when it is pushed aside from its post or retired premature, this expression nevertheless stayed in use, as reference to these officers.
Fortunately, Limoges has more pleasant arguments today to welcome its visitors!
Soon the military past of the district will not be more than a memory.
The district was widely marked by the development of the industrial activities from the end of the XIXth century. Situated halfway between both stations “Benedictins” and “Charentes”, in a sector close to the city center but still enough little urbanized to welcome workshops, it has grown to become one of the main industrial suburbs of Limoges. Two main factories of the brothers Haviland worked there from 1892 till 1990 for the first one, from 1895 till 1936 for the second one, and the Bernardaud company settled there a workshop which closed in 1994.
The City of Limoges prepares the reconversion of the former military barracks Marceau, given up by the Ministry of Defence. Situated at the heart of city, this military site extends over more than 4 hectares. The project should take into account the arrival of the high-speed rail road in Limoges.
A short film realized in the barracks Marceau from now on empty of any serviceman, by Stéphane Monnet. Il is visible here: 
www.marceau-le-court.fr.

Additional Hints (Decrypt)

[FR] Znhinvfr eéprcgvba : Tbbtyr Zncf pbafrvyyé
[EN] Onq erprcgvba : Tbbtyr Zncf erpbzzraqrq

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.