Skip to Content

<

Communes du Calvados : Villers-Canivet

A cache by lesnormands14 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 06/28/2014
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size: micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Les communes du Calvados est une série de cache particulière construite par la collaboration entre les géocacheurs. Le principe de la série est simple et est basé sur la participation volontaire : le premier qui le désire se propose pour poser la suivante de la série en respectant, si possible, les règles ci-dessous :

  • Le nom de la cache posée commencera par "Communes du Calvados : " suivi du nom de la commune du Calvados où elle est située.
  • Il n'y a aucun ordre particulier à suivre
  • Il n'est pas nécessaire d'avoir trouvé une cache de la série pour participer.
  • La cache doit être posée dans une commune du Calvados non encore répertoriée (il y a 706 communes dans le Calvados).
  • Pas de limitation de taille, difficulté, terrain ou type
  • Il est bien que le descriptif de la nouvelle cache contienne les présentes règles et soit suivi d'une présentation de la commune choisie pour la cache.

Cette série est une idée d’Atmo Studio.

 

Pour mettre à jour votre contribution et faire entrer votre cache dans le bookmark list, merci de me contacter.

Je laisse à votre disposition un fichier PDF qui sera mis à jour à chaque demande de réservation de cache ou de création.

Un simple Ctrl+F vous permettra de faire une recherche rapide pour savoir si la commune est disponible.

Listing des communes du calvados.pdf

H i s t o i r e   d e   V i l l e r s - C a n i v e t   d e   1 8 6 8 - 1 9 4 4

Mai 1868   -   La lune.   -   La lune rousse qui finit aujourd'hui vendredi, à 6 heures 45 du matin, pour faire place à la lune de mai, n'aura pas été par trop méchante. Elle nous a donné de beaux jours. Les biens de la terre, au dire de nombreux cultivateurs, ont un aspect magnifique.

 

Mai 1868   -   Une noyade.   -   Le 17 de ce mois, vers 8 du soir, le nommé Guibon Eugène, âgé de 33 ans, sabotier, domicilié à Aubigny, s'est noyé accidentellement en se baignant dans un étang situé à Villers-Canivet.

Son cadavre n'a pu être retrouvé qu'après 24 heures de recherches.  

 

Décembre 1871   -  Fait divers.   -  Un incendie a éclaté, le 6 courant, à Villers-Canivet, et a consumé uns maison appartenant au sieur Antoine Artois, journalier audit lieu. La cause de ce sinistre est due au défaut d'entretien d'une cheminée. 

 

Octobre 1872   -  Incendie.  -  Dimanche, 13 octobre, un incendie dont on ignore la cause, a détruit une grange et une maison d'habitation appartenant à M. Basile Pitrou et Jules Jehan, journaliers à Villers-Canivet. Les pertes sont évaluées, pour la grange, à 1.295 fr., et, pour la maison, à 837 fr. le tout était assuré.

 

Janvier 1918  -  Toujours les armes à feu.  -  M. Raulin, habitant Villers-Canivet, qui travaillait avant la mobilisation à la briqueterie d'Ussy, revint dimanche soir en permission du front.

Le lendemain, alors qu'il se préparait à sortir, sa femme voulut décharger un browning, qu'elle avait chargé plusieurs mois auparavant pour se protéger alors qu'elle allait dans la campagne vaquer à son travail. Malheureusement, une cartouche resta dans l'arme et le coup partit pendant qu'elle reposait le revolver sur la cheminée.

Le projectile atteignit Mme Raulin à la figure, entrant près de l’œil pour traverser la face et venir se loger dans l'épaule. Mme Raulin, dont l’état paraissait grave fut immédiatement transportée à l'hôpital de Falaise, où une opération jugée nécessaire fut pratiquée.

L'état de la blessée est aussi satisfaisant que possible.

 

Septembre 1918  -  Recel d’effets militaires.  -  Sur réquisition du Parquet de Falaise, M. Esnault, maire de Villers-Canivet, a procédé, en présence de la gendarmerie, à une perquisition au domicile de M. Auguste Barbrel, originaire de La Ferté-Macé (Orne), cultivateur. Une toile de tente et des effets militaires ont été découverts. L'autorité militaire est saisie.

 

Novembre 1919  -  Découverte d’un cadavre.  -  M. André Delacour, garde champêtre à Villers-Canivet, a découvert au lieu dit « la Bruyère » le cadavre d'un inconnu étendu sur le dos et en partie recouvert de neige. Il n'a remarqué aucune trace extérieure de blessure et la mort devait remonter à deux ou trois jours. Une enquête a permis d'établir l'identité du cadavre qui est celui d'un nommé Leroy, âgé de 31 ans disparu depuis le 11 novembre de la commune de Potigny où il habitait. Le malheureux passait pour être déséquilibré et atteint d'épilepsie.  

 

Août 1920  -  Service Postal.  —  Une agence postale sera ouverte le 1er septembre dans la commune de Villers-Canivet (Calvados). La circonscription postale de cette agence comprendra la seule commune de Villers-Canivet, actuellement desservie par Ussy. Les correspondances à destination de Villers-Canivet ne devront plus porter à partir de la date précitée la mention « par Ussy », sous peine d'être exposées à subir des retards.

 

Octobre 1922  -  Inauguration du monument aux morts.  -  Le dimanche 1er octobre a eu lieu l'inauguration du monument aux enfants de Villers-Canivet « morts pour la France sous la présidence de M. Noël, sous-préfet; Lequier, conseiller général et Girard, conseiller d'arrondissement. La cérémonie s'est déroulée d'une façon parfaite, le temps était favorable et la petite commune a su rendre à ses héros l'hommage qui leur était dû.

 

Octobre 1924  -  La tempête. -  Une violente tempête a sévi sur toute la région dans la nuit du 7 au 8 octobre et s'est prolongée jusque vers 9 h. du matin. Un peu partout, des arbres ont été arrachés à Falaise, Martigny, Olendon, Damblainville, etc… Les tuiles, les faites de toits et de cheminées étalaient leurs débris sur le pavé. A l'hôpital une cheminée est tombée causant des dégâts à la toiture. Il y a malheureusement un accident mortel à déplorer à Villers-Canivet. Le garde d'une propriété déplaçait un arbre tombé lorsqu'un deuxième arbre tomba sur lui et le tua net.

 

Septembre 1925  -  Un cultivateur est écrasé.   -  M. Louis Sevestre, 56 ans, cultivateur à la ferme de Torps, faisait sortir une machine à battre d'un hangar, il se trouvait placé entre cette lourde machine et le mur d'un bâtiment et s'occupait de la faire mettre en place afin de commencer les travaux de battage le lendemain.

Les chevaux ayant avancé, M. Sevestre eut le ventre écrasé entre le mur et le moyeu d'une des roues. A ses cris, les chevaux furent arrêtés et l'on put le dégager.

M. le docteur Saillant fut appelé et, malgré ses soins, le blessé succombait le lendemain, ayant eu les intestins perforés.

 

Mai 1941   -  Avis à la Population.   -   La Feldkommandànthï du Calvados rappelle à la population que toute personne découvrant soit sur la voie publique, soit dans une propriété privée des objets ou imprimés suspects, tels, par exemple, que des tracts jetés par avion, doit en faire la remise à l'autorité militaire allemande la plus proche.

 

Juin 1941  -  Ruade mortelle.  -  Travaillant pour le compte de son patron au château de Villers-Canivet, le jeune Georges Lucas, 10 ans, a reçu un violent coup de pied d'un cheval et a eu la poitrine défoncée. Transporte rapidement à Caen, le malheureux est mort, en cours de route dans la voiture d'ambulance.

 

Juillet 1943   -   Fait divers.   -   Un accident qui aurait pu avoir des conséquences tragiques est survenu route Leffard à Villers-Canivet, lieu dit « la Bruyère », au moment où M. Louis Devolder, cultivateur à St- Germain-Langot, passait avec sa voiture hippomobile. Par suite de la rupture d'un fil de l'isolateur d'un cable à haute tension, le cheval (une jument de 6 ans, pleine de 6 mois) a été électrocutée. Ne se rendant pas immédiatement compte du danger qu'il courait, M. Devolder tenta de relever son cheval, mais au même moment, il ressentit lui-même une forte décharge électrique. Ayant par mégarde touché une ferrure de la voiture, sa main resta collée à celle-ci et il ne pouvait ni bouger ni appeler. C'est un voisin, M. Frantz équarrisseur, qui sans hésiter, le tira de sa fâcheuse position en l'arrachant à lui par ses effets. M. Devolder éprouve un préjudice de 70.000 fr.

 

Avril 1944  -  Incendie de forêt.  -  Dimanche, vers 16 heures, un incendie s'est déclaré dans le bois appartenant à M. le comte de la Moussaye. En peu de temps, vingt hectares de taillis, bruyères et bois furent la proie des flammes.

Les pompiers et un détachement de gendarmerie de Falaise se rendirent sur les lieux et après quelques heures d'efforts, furent maîtres du sinistre.

Les dégâts s'élèvent à environ 100.000 francs. On ignore les causes de l'incendie.

       
   

 
   

254.  VILLERS-CANIVET (Calvados)

Rue principale

 
   

 
   

VILLERS-CANIVET  -  L'Église

 
   

 
   

123     VILLERS-CANIVET (Calvados)  -  Porte de l'Ancienne Abbaye

 

Additional Hints (Decrypt)

Ibve yr fcbvyre

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.