Skip to Content

<

Omnibus Mainvillois #2 - Cache #2 : fossé gaulois

A cache by Johnny28 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 02/20/2015
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size: micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

Nous avons conçu cette boucle de 6 Km avec 6 caches et 1 bonus pour vous faire découvrir une partie de Mainvilliers. Nous vous conseillons de garer votre voiture sur le parking de la Mairie et de faire les caches dans l'ordre...

N'oubliez pas de prendre les indices pour la bonus !

Bonne balade et bonne découverte.


Introduction

Avec  plus de 10000 habitants, Mainvilliers est la 7e ville du département de l’Eure-et-Loir.

Nous vous proposons quelques caches pour vous faire découvrir cette ville et son histoire récente. Pour réaliser ces caches, nous avons très largement utilisé les écrits publiés par Jean-Jacques FRANÇOIS dans la revue mensuelle de la ville ("Mainvilliers Informations") entre 1977 et 1999. Outre ces travaux qu'il mettait à la disposition de tous, cet historien nous a laissé de nombreux ouvrages dont le très précieux "Au temps des vignes et des vignerons du Pays Chartrain".  Ce grand Monsieur nous a quitté en 2013 à l'âge de 82 ans.

Un fossé gaulois ?!

Sur les plans cadastraux du XVIIIe siècle, tout le quartier limité au nord par la rue Gambetta, à l'ouest par la rue Jean Moulin, au sud par l'avenue Pierre Chenais et à l'est par la limite avec la commune de Chartres, porte le nom de "Les Hayes Talmont". En Beauce, généralement, tous les noms de lieu qui commencent ou finissent par "mont" se situent sur une petite colline, un coteau ou un plateau au dessus d'une vallée.

A Mainvilliers, le quartier des "Hayes Talmont" (connu sous le nom de quartier St Jean depuis 1809) est en position élevée par rapport à la vallée des Vauroux.

Cadastre de 1809 avec emplacement du quartier St Jean (en jaune) et le tracé de la future route Pierre Chenais (en bleu).

En outre, ce quartier des "Hayes Talmont" se trouve en bordure d'un ancien fossé qui intéresse les archéologues et les historiens de Chartres depuis de nombreuses années.

La première mention de ce fossé remonte à 1856 par Henri de Widranges.

Profil du fossé observé en 1856. En noir, profil de la rue Gambetta. En orange, profil du fossé sous la rue Gambetta. En tirets roses, estimation du profil de la butte à l'origine (extrait du bulletin n° 59 de la Société Archéologique d'Eure-et-Loir).

La coupe réalisée dans la rue Gambetta au milieu du XIXe siècle est intéressante car elle montre que le profil du terrain de cette époque est encore marqué par un léger "creux", vestige d'un fossé beaucoup plus ancien et en partie comblé.

 

Depuis le milieu du XIXe siècle, de nombreuses opérations archéologiques ont permis d'en savoir un peu plus sur le tracé de ce fossé.

Très rapidement, par comparaison avec d'autres constructions similaires dans d'autres agglomérations, les archéologues ont émis l'hypothèse que ce vestige est un fossé lié à un rempart massif daté de l'Antiquité. Voici un rapide résumé des découvertes récentes :

Carte de la ville de Chartres avec localisation des opérations ayant livrées du matériel de l'âge du Fer (Extrait de Joly et Gibut 2009, p. 320).

1 - dans le secteur de la rue de Reverdy, le fossé est repéré au cours d'une dizaine de fouilles menée entre 1984 et 2008. Il mesure généralement 10 m de large pour 5 m de profondeur. Le talus massif n'est pas conservé. Mais on peut estimer qu'il mesurait 8 à 10 m de haut ! Ainsi, il faut imaginer que pour un assaillant qui se trouve dans le fond du fossé, il lui faut grimper une pente à 45° sur 18 m de long pour envahir la ville... un vrai mur !

2 - dans le secteur de la Zac de la Rotonde à Mainvilliers (l'actuel Compa), un diagnostic archéologique mené en 1996 a repéré le fossé qui mesure à cet endroit 20 m de large pour 6 m de profondeur.

3 - dans le secteur du Grand Faubourg, quelques fouilles menées en 1997, 2004 et 2006 ont repéré le fossé qui mesurait au moins 13 m de large.

4 - en 2005, dans le secteur du Faubourg St Jean, à Mainvilliers, un diagnostic archéologique a mis au jour une légère déclivité d'un mètre... vestige du fossé entièrement comblé. En revanche, et c'est l'élément le plus intéressant, les archéologues ont découvert les restes du rempart qui mesurait 15 m de large et conservé sur 60m de longueur.

5- en 2008, dans la rue Gambetta, à Mainvilliers, un diagnostic archéologique a mis au jour plus de 130 m du fossé. D'une largeur comprise entre 14 et 20 m, il marque, par son rebord est, la limite entre les communes de Chartres et de Mainvilliers.

6- en 2007, une fouille menée au nord-est de Chartres, dans la rue Hubert Latham, a mis au jour un tronçon du fossé sur 60 m de long. Il mesure 12 m de large, présente une pente à 45° sur une profondeur d'au moins 5 m. La grande nouveauté de cette fouille, c'est que le fossé est découvert de l'autre côté de l'Eure ! Jusqu'à présent, les archéologues l'avaient détecté uniquement au dessus de la vallée des Vauroux.

 

Coupe du fossé et restitution du talus mis au jour en 2007 dans la rue Hubert Latham à Chartres (extrait du Petit Journal des fouilles n° 12, p. 3).

De ces découvertes, voici la carte que l'on obtient :

Tracé en vert (les pointillés indiquent un tracé hypothétique) du fossé et de son rempart autour de la ville de Chartres (Extrait de Joly et Gibut 2009, p. 327).

 

La surface enclose par ce rempart est de 240 ha. Pour le moment, le matériel archéologique mis au jour laisse supposer que ce fossé aurait été creusé dans les premières décennies du Ier siècle ap. J.-C.... mais la forme et le mode de construction suggèrent une construction plus ancienne, vraisemblablement aux environs de la conquête romaine en 50 av. J.-C.

Ce fossé marque les limites juridique, religieuse, politique et administrative d'Autricum, le nom de l'antique Chartres.

 

Pour trouver la cache, vous empruntez un petit chemin qui suit le tracé du fossé !

 

Sources :

* Jean-Jacques FRANÇOIS – Bulletin municipal "Mainvilliers Informations" – n° 2, avril 1978.

Cet ouvrage est consultable à la bibliothèque Jean de La Fontaine de Mainvilliers.

* Bulletin de la Société Archéologique d'Eure-et-Loir, n° 59, 1975.

* Dominique JOLY et Pascal GIBUT, La place de l'âge du Fer dans l'archéologie urbaine à Chartres, dans Supplément à la Revue archéologique du Centre de la France, n° 35, actes du colloque de l'AFEAF, 2009.

* Archéo n° 12 - Petit journal des fouilles, Service Archéologie de la Ville de Chartres - http://archeologie.chartres.fr/outils-et-services/nos-publications/.

* www.archives28.fr

Additional Hints (Decrypt)

Zntaégvdhr... fbhf yn "gnoyrggr qr pubpbyng".
[Merci de bien remettre la cache au fond de la tablette, elle doit rester invisible depuis le chemin]

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.