Skip to content

<

Château du Blocus-1

A cache by samadore Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 04/19/2015
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
2 out of 5

Size: Size: micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Cette cache permet de découvrir l'emplacement de l'ancien Château du Blocus et d'accéder à la Voie Verte pour découvrir à vélo ou à pied la Pévèle :

La Voie Verte :

Au départ de : TEMPLEUVE

Communes traversées : CAPPELLE-EN-PEVELE, PONT-A-MARCQ, AVELIN,MERIGNIES,BERSEE,FAUMONT, MONS-EN-PEVELE, THUMERIES, MONCHEAUX, RAIMBEAUCOURT

Arrivée : ROOST-WARENDIN

"La culture, c'est l'aventure ! En empruntant sa partie nord, vous aurez toujours comme point de repère le mont de Pévèle, où la Marque prend source. En descendant vers le sud, la vue portera jusqu’aux terrils de l’ancien arc minier. En chemin, les plaines de Pévèle cultivées dominent, bois et pâtures épars. Une nature « peu extravagante » mais néanmoins précieuse est présente au fil des 24 km de cette voie verte. On aperçoit le faucon crécerelle ou l’alouette des champs à la verticale des cultures, le lièvre au pelage gris-brun-camouflage dans les labours et de nombreux passereaux autour des haies et vergers."


Château du Blocus :

Le Château

Bataille de Mon-en-Pévèle opposant le roi de France Philippe le Bel aux Flamands : A l’origine du conflit, la volonté des rois de France d’agrandir leur royaume. Les Comtes de Flandre et de Bourgogne refusaient la souveraineté française, soutenus par les Anglais et les Belgo-Hollandais. Philippe le Bel voulait consolider la conquête de Philippe Auguste en 1214 à Bouvines, par une nouvelle victoire, d’autant plus qu’à cette époque, la province était riche de ses cultivateurs, tisserands et commerçants. Mons-en-Pévèle était alors une place forte assiégée par les Flamands qui barraient l’accès vers Tournai et Lille. Les Français orientés vers Douai et Arras, occupèrent le bas du Mont et le seul point d’eau qui était la Fontaine Saint Jean. C’est sous une chaude journée du mois d’août, qu’eurent lieu les combats. Les Flamands tentant de s’emparer de la fontaine, prirent par surprise le roi de France, qui faillit être emprisonné. Un renfort venant d’Arras, contourna le camp flamand, s’empara des chariots et les brûla. Les Flamands pris de dos et de face, n’eurent d’autre solution que le repli. Ils abandonnèrent les Châteaux du Blocus et de Vincourt et regagnèrent Lille et Tournai. Ainsi les Français occupèrent la « Flandre du sud » pour la deuxième fois. La bataille, illustrée sur un tableau figurant dans la galerie des batailles du Château de Versailles, est cruciale dans l’histoire de France, comme elle l’est pour le destin du Nord.


En 1837, Melchior Thery de Gricourt, propriétaire de la ferme du Blocus, neveu d'Augustin Coget, vend sa ferme au sieur Desmoutiers. Ernest en connaît la valeur. Il va développer un produit phare de l'époque : la betterave sucrière.

L'histoire de Monsieur Ernest, comme on l'appelait est étroitement liée à celle de la ferme du Blocus. Et au développement de la culture sucrière à Mons-en-Pévèle. Retour sur son parcours.

Ernest Desmoutiers est né à Coutiches en 1807. À cette date-là, la ferme du Blocus existait déjà et était très prospère. En ce début du XIX e siècle, c'était même l'une des plus importantes avec celles du Hamet, du Wasqual et de la Cense.

Ernest Desmoutiers devenu conseiller général lance de grands projets économiques. Il n'est pas sans fortune, se montre curieux et clairvoyant. Il est doté également d'un réel sens politique. Hélas, les sols à force d'être sollicités par les cultures de blé et de la betterave, s'appauvrissent, se polluent. Les plantes sont attaquées. Course folle au rendement ! Quand survint la crise agricole en 1880, Monsieur Ernest est trop âgé pour conduire la reconversion du domaine. La concurrence, la mécanisation arrivent, un autre destin s'inscrit dans le territoire de Thumeries. Il donnera naissance à l'usine Béghin.

La disparition de Monsieur Ernest en 1884.Quant au domaine du Blocus, entre les mains de sa femme et de ses filles, il sera dispersé par héritage en 1905. Survint la guerre mondiale, l'occupant s'y installe. En 1972, le CHR devient propriétaire du domaine. Laissé à l'abandon, il sera maintes fois vandalisé. De ce qui était jadis une remarquable exploitation ne reste plus que des ruines et un très beau parc. Des privés rachètent l'ensemble pour le restaurer. Une nouvelle vie pour ces quelques arpents de terre encore assortis de beaux pans de mur. La ferme du Blocus se dresse encore et toujours dans la plaine. Souvenirs d'une époque qui fut sans doute prospère !

Monument à Ernest Desmoutiers

 

 

Additional Hints (No hints available.)



Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.