Skip to content

HHS-Go West Young Man (Vers l'ouest jeune homme) Traditional Cache

Hidden : 07/23/2015
Difficulty:
1 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size:   micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

ENGLISH // FRANÇAIS

The Heritage Hide’n’Seek Geocache Series isn’t your typical history or geography lesson. Get ready to explore Northern Ontario and discover how its people, places and events shaped the Canada we know today. Find the caches, answer the questions, collect at least 100 points, and you’ll be eligible for a collectible Heritage Hide‘n’Seek geocoin.


Send your completed passport to:
Parks Canada—Geocache Series, 201 – 201 May Street North, Thunder Bay, Ontario, P7C 3P4

Bring your own pencil, as each cache is only large enough to contain a logbook (no trade items, please).

All geocaches are accessible directly from trails or public areas.

Cache may not be accessible in winter.

This cache is worth 20 points.

Historic plaque for Fort St. Pierre (© Parks Canada)
Historic plaque for Fort St. Pierre (© Parks Canada)

Now the town of Fort Frances, Fort St. Pierre was one of several forts built as Europeans explored west of the Great Lakes. In 1731, the French explorer La Vérendrye left Montréal with a group of fifty men, including his eldest son and his nephew. While most of the men wintered at Kaministiqiua, La Vérendrye’s nephew, Sieur de la Jemeraye continued west to Rainy Lake and built Fort St. Pierre.

In a report dated September 28, 1733, Fort St. Pierre was described as “a fort with two gates on opposite sides. The interior length of the side is 50 feet with two bastions. There are two main buildings each composed of two rooms with double chimneys. Around these buildings is a road seven feet wide; in one of the bastions a storehouse and powder magazine have been made, and there is a double row of stakes, thirteen feet out of the ground”.

La Vérendrye used the fort as a base in his search for the “western sea”, an idea dating back to France’s early explorations of North America and the desire to find a route to the Far East.


FRANÇAIS

Le Cache-cache patrimoine série de géocaches est complètement différent d’un cours d’histoire ou géographie traditionnel. Préparez-vous à explorer le Nord de l’Ontario et à découvrir comment cette région a façonné le Canada que nous connaissons aujourd’hui. Trouvez les caches, répondez aux questions, obtenez au moins 100 points et vous pourriez vous mériter une géopièce du Cache-cache patrimoine à collectionner.

Envoyez votre passeport rempli à l’adresse suivante :
Parcs Canada – Série de géocaches, 201, rue May Nord, bureau 201, Thunder Bay (Ontario) P7C 3P4

Apportez votre propre crayon, car les caches peuvent uniquement contenir un registre (aucun article à échanger, s’il vous plaît).

Toutes les géocaches sont accessibles directement à partir des sentiers ou des aires publiques.

Les caches pourraient ne pas être accessibles en hiver.

Cette cache vaut 20 points.

Plaque historique du Fort Saint-Pierre (© Parcs Canada)
Plaque historique du Fort Saint-Pierre (© Parcs Canada)

Maintenant devenue la ville de Fort Frances, Fort St. Pierre faisait partie d’un groupe de forts construits à l’époque où les Européens ont exploré l’ouest des Grands Lacs. En 1731, l’explorateur français La Vérendrye quitte Montréal avec 50 hommes, dont son fils aîné et son neveu. La plupart des hommes passent l’hiver à Kaministiquia, mais le neveu de La Vérendrye, le sieur de la Jemeraye, poursuit sa route vers l’Ouest jusqu’au lac Rainy et érige le fort St. Pierre.

Dans un rapport daté du 28 septembre 1733, Fort St. Pierre est décrit comme un fort équipé d’une porte sur chacun des côtés se faisant face. Il fait 50 pieds de longueur à l’intérieur et est composé de deux bastions. On y a construit deux bâtiments principaux chacun comptant deux salles avec double cheminée. Ces bâtiments sont ceinturés d’une route de sept pieds de largeur, et dans l’un des bastions se trouvent un entrepôt et une poudrière. Une double rangée de poteaux de treize pieds de hauteur se trouve également sur les lieux.

La Vérendrye a utilisé le fort comme base pour trouver la « mer de l’Ouest », une idée qui date des premières explorations de la France en Amérique du Nord et qui est née d’un désir de trouver un passage vers l’Est.

Additional Hints (No hints available.)