Skip to Content

<

Tourrettes est : la molasse

A cache by HWH06 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 02/05/2016
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
2 out of 5

Size: Size: other (other)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Related Web Page

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

Pour une meilleure compréhension des lieux et quartiers vous pouvez vous reporter au plan dans la web page liée.

For a better understanding of the places and districts you can refer to the map in the linked web page.


Le village de Tourrettes semble comme encerclé par 2 ravins :

Le Pascaressa et les lauves à l’ouest

Le Cassan (nom occitan faisant référence à un lieu planté de chênes) à l’est, récolte les eaux pluviales du baou de Tourrettes, petite colline au-dessus du village, qui domine les roches lisses offrant le spectacle d’une belle cascade après la pluie. Au pied du mont naît la source de Font-Luègne.
Un peu plus bas, le filet d’eau polit le rocher et creuse le vallon qui donne au village un air de forteresse. Pluies après pluies, l’eau attaque la roche en de grandes marches où se sont installés les moulins. Ceux-ci, construits depuis des siècles, utilisent la force de l’eau des cascatelles (petites cascades) pour faire tourner leurs meules.
Par gros temps, lorsque le ciel se déchaîne, la puissance de l’eau est incroyable. Elle décuple et se heurte au « rocher » du village qu’elle fait vibrer. Ce rocher est en fait de la molasse, on parle plus précisément de molasse helvétienne.

La molasse est une formation sédimentaire détritique (composée de débris), de grès calcaire friable, qui se forme dans les zones orogéniques (plissement des sédiments créant une surrection d’une chaîne de montagnes), par destruction de reliefs jeunes avoisinants. Du fait de sa facilité à être taillée, cette roche est très fréquemment utilisée dans la région pour la construction des maisons.

Cette molasse affleure largement au Sud et au Sud-Est du village. Son ciment est plus ou moins argileux. Ses éléments sont très grossiers dans la partie inférieure (quartz, galets) et hétérométriques, c’est-à-dire de tailles diverses (jusqu’à 20 cm).

 

La période helvétienne est une étape de l’époque Miocène (environ 23M d’années à 5Ma), située entre 15,97Ma à 11,62Ma, on parle aussi de Miocène moyen. Elle est notamment marquée par l’épisode de la mer des Faluns.

Mot d’origine provençal, le falun est également une roche sédimentaire détritique, à l’instar de la molasse, et ses débris sont composés notamment de coquilles. Dans ce dépôt calcaire on retrouve des restes de fossiles, qui peuvent être entiers ou partiels.

En Touraine, cette mer peu profonde était étendue si bien qu’un bras de mer a isolé la Bretagne du continent.

Pour trouver l’origine de ces fossiles dans notre région, il faut remonter à l’ère secondaire. L’affaissement du sol hercynien, période géologique s'étalant du Dévonien (-400Ma) au Permien (-245 Ma), fut envahi par la mer alpine, des sédiments s’accumulèrent en couches épaisses, où furent emprisonnés espèces marines et coquillages.

On trouve surtout, parmi ces fossiles, des pectinidae (couramment appelés « pectens ») qui sont des mollusques bivalves. Dans cette famille on trouve notamment des pecten maximus (coquilles Saint Jacques) et des pectunculus (pétoncles).

Lors du Miocène moyen, l’eau ne s’est pas encore entièrement retirée, un golf marin s’est constitué en contre-bas de Vence et de Tourrettes.

 

Si nous prenons en détail la formation du sous-sol du village, nous trouvons plusieurs niveaux de base :

1- des petits galets de quartz et débris divers : bivalves et bryozoaires (aussi appelés ectoproctes, sorte d’animaux coloniaux ressemblants à des éponges ou de la mousse)

2- sableux jaunâtre à nodules (concrétions minérales) blanchâtres argileux et galets jurassiques usés. Les nodules sont de tailles variées n’excédant pas les 3 cm de diamètre. Ils peuvent présenter un alignement. Ce niveau repose sur des calcaires jurassiques

3- à galets hétérogènes arrondis à subarrondis de petite taille (1 à 5 cm). Le ciment molassique est alors glauconieux (verdâtre). Les galets sont des calcaires jurassiques.

 

On fait référence au site de Tourrettes en 1024, sous le nom de « Castrum de Torretis ». En 1042 le territoire de Torretis est situé en limite des terres de Notre-Dame des Crotons de Vence, entre le Loup et le vallon Notre-Dame, qui aujourd’hui marque toujours la frontière naturelle entre les 2 cités.

La signification de Torretis est encore incertaine. Certains auteurs l’attribuent au préfixe celte “Thor” indiquant l’éminence, l’éperon rocheux sur lequel se trouve le village. D’autres préfèrent se référer au latin “turris” qui veut dire tours.

Il y avait peut-être déjà un donjon châtelain et une ou plusieurs tours de guet. Peut-être en référence au « Castel deï Gaï » ou « des Gaïans », des Géants, dont les vestiges cyclopéens se trouvent sur le chemin qui descend du village par le Portail Neuf.

En 1224 le village est désigné comme habitat fortifié, la cité s'organise autour du château et les maisons construites jusqu'au bord des ravins servent de remparts. En 1263 on recense 250 habitants.

La mort de la reine Jeanne Ière ouvre une crise de succession à la tête du comté de Provence, les villes de l’Union d'Aix (1382-1387) soutenant Charles de Duras contre Louis Ièr d'Anjou. Puis, Aix se soumet en octobre 1387, ce qui précipite le ralliement des carlistes, dont le seigneur de Tourrettes-sur-Loup, Guillaume de Villeneuve. Il obtient un « chapitre de paix » de Marie de Châtillon le 2 janvier 1388 et prête hommage à Louis II d'Anjou, âgé de dix ans.

Lors de la dédition de Nice à la Savoie, en 1388, le village, possession des Grimaldi qui se sont ralliés à la Savoie, est confisqué par le comte de Provence et attribué à Guichard Villeneuve, dit « Bâtard de Vence ». Les Villeneuve, élevés au marquisat, conserveront ce fief jusqu'en 1789.

Le blason de la ville est toujours celui des Villeneuve

La population s'empare alors du château et en fait son hôtel de ville, ce qu'il est toujours. Le dernier marquis s'enfuit mais est assassiné à Vintimille.

 

La cité portera également les noms de Tourrettes-lès-Vence du 16ème à la Révolution, puis Tourrettes-sur-Loup en 1894, mais une erreur lors du recensement de 1982 fit apparaître le nom singulier de "Tourette-sur-Loup".

Malgré les démarches de la mairie cette orthographe est toujours maintenue, mais la municipalité et la population se tiennent à leur vocable traditionnel.

Pour valider cette géocache, merci de m’envoyer vos réponses par message ou par mail, des photos seraient appréciées :

  1. Qu’est-ce que la molasse ?
  2. Que peut-on trouver comme type de fossile emprisonné ?
  3. De combien de niveaux est composé le sous-sol de la ville ?
  4. Au Waypoint indiqué vous trouvez un objet, lequel ? Quelle est l’altitude indiquée ?

 

 


The village of Tourrettes seems like encircled by two ravines:

Le Pascaressa and les Lauves at west

Le Cassan (Occitan name referring to a place of oaks), at east, harvesting rainwater from baou de Tourrettes, small hill above the village, which dominates the smooth rocks offering the spectacle of a beautiful waterfall after the rain. At the foot of Mount arises the source of Font-Luègne.
A little further down, the trickle polishes the rock hollow and the valley which gives the village a fortress air. Rain after rain, water attacks the rock in large steps where the mills have settled. These, built for centuries, using the force of the small cascades to spin their wheels.
In heavy weather, when the sky is unleashed, the power of the water is amazing. She multiplies and faces the "rock" of the town it vibrates. This rock is called “molasse”, it specifically speaks of Helvetian molasse.



The molasses is a detrital sedimentary formation (composed of debris), friable calcareous sandstone, formed in orogeny zones (folding sediment creating uplift of a mountain range), by destruction of surrounding young reliefs. Due to its ease of cut, this rock is very frequently used in the region for the construction of houses.

This largely sandstone outcrops in the South and Southeast of the village. Its cement is more or less clay. Its elements are very coarse in the lower part (quartz, gravel) and heterometric, that is to say of various sizes (up to 20 cm).

The Helvetian period is a stage of the Miocene epoch (about 23Ma 5Ma) between 15,97Ma to 11,62Ma, also known as Middle Miocene. It is especially marked by the episode of the Faluns’ sea.


Word of Provencal origin, the gong is a clastic sedimentary rock, like molasses, and its remains are mainly composed of shells. In this limestone deposit found fossil remains, which can be full or partial.
In Touraine, this shallow sea was extended so that an arm of the sea isolated Britain from the continent.

To find the origin of these fossils in our region, we must go back to the Mesozoic era. The subsidence hercynien, geological period extending from Devonian (-400Ma) Permian (-245 Ma), was invaded by the Alpine sea, sediments accumulated in thick layers, which were imprisoned marine species and shellfish.


They are found among these fossils, pectinidae (commonly known as "pectin") are bivalve mollusks. In this family we find particularly Pecten maximus (coquilles Saint Jacques) and pectunculus (scallops).
During the Middle Miocene, water has not yet entirely removed; a marine golf was formed in low-cons of Vence and Tourrettes.

If we look in detail the formation of the basement of the village, we find several basic levels:
1- small quartz pebbles and other debris: bivalves and bryozoans (also called ectoproctes, kind of colonial animals resembling sponges or foam)
2- sandy yellowish nodules (mineral concretions) and whitish clay Jurassic worn pebbles. The nodules are of sizes not exceeding 3 cm in diameter. They can have an alignment. This level is based on Jurassic limestone’s.
3- heterogeneously rollers rounded small surrounded (1 to 5 cm). The cement is then molasses Glauconitic (greenish). The rollers are of Jurassic limestone.



It refers to Tourrettes site in 1024 under the name of "Castrum Torretis". In 1042 the territory of Torretis is located in the boundary of Notre-Dames des Crotons de Vence between le Loup and the valley of Notre-Dame, which today still marks the natural boundary between the two cities.
The significance of Torretis is still uncertain. Some authors attribute the Celtic prefix "Thor" indicating the eminence, the rocky outcrop on which stands the village. Others prefer to refer to the Latin "turris" meaning laps.
Perhaps he was already a dungeon lord and one or more watchtowers. Perhaps in reference to the "Castel deï Guy" or "Gaïans" Giant, whose cyclopean ruins are on the way down the village by the Portail Neuf.
In 1224 the village is designated as fortified settlement, the city is organized around the castle and houses built to the edge of ravines serve as walls. In 1263 were count 250 inhabitants.

The death of Queen Jeanne Ist opened a succession crisis at the head of the County of Provence, the cities of Aix Union (1382-1387) supporting Charles de Duras against Louis Ist of Anjou. Then Aix submits in October 1387, which precipitated the rallying Carlist, the lord of Tourrettes-sur-Loup, Guillaume de Villeneuve. He gets a "chapter of peace" from Marie de Châtillon January 2, 1388 and paid homage to Louis II d’Anjou, ten years old.

During the editing of Nice to Savoy in 1388, the village, possession of Grimaldi who rallied to Savoy, was confiscated by the Count of Provence and assigned Guichard Villeneuve said "Bâtard de Vence." Villeneuve family, became marquis, keep this fief until 1789.


The coat of arms of the city is still the same as of Villeneuve family


The population seizes the castle and made his town hall, he still is. The last marquis fled but was assassinated in Ventimiglia (Italy).
The city also bears the names of Tourrettes-lès-Vence 16th to the Revolution and Tourrettes-sur-Loup in 1894, but an error during the 1982 census conjured the singular name of "Tourette-sur-Loup."
Despite the steps of the Town Hall this spelling is still maintained, but the municipality and the population want to keep their traditional term.

 

To validate this geocache, please send me your answers by message or email, pictures are welcomed:

  1. What is the “molasse”?
  2. What kinds of fossils were imprisoned?
  3. How much levels composite the basement of the village?
  4. At the Waypoint you can find an object, which type? Which altitude is indicated?

Additional Hints (No hints available.)



 

Find...

39 Logged Visits

Found it 38     Publish Listing 1     

View Logbook | View the Image Gallery of 24 images

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.