Skip to content

<

Chemin d'Interêt Commun n°43

A cache by Bretzels Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 05/09/2016
Difficulty:
2.5 out of 5
Terrain:
1 out of 5

Size: Size:   micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

Upload images

Vicinal, -ale, au x: Adjectif                                                                                                                                                               A. − Littér. De voisin, de voisinage.                                                                                                                                         B. − Qui met en relation des villages voisins.

1824 et 1836 : la voirie vicinale a enfin une loi Après les importants travaux de construction des grandes routes royales au XVIIIe siècle, le XIXe siècle est l'époque de la construction et de la mise en place du réseau secondaire réclamé par les cahiers de doléances de 1789.

La loi du 28 juillet 1824 permit de créer des ressources spécifiques. La chambre des ultras-royalistes voulait alors par une série de mesures, désenclaver les campagnes, permettre aux produits agricoles d’arriver jusqu’aux centres urbains importants et inversement, permettre aux produits manufacturés d’entrer dans les campagnes. La loi de 1824 renforçait le pouvoir des préfets qui établissaient la situation des chemins vicinaux de chaque commune, fixaient les dépenses à faire et les ressources à créer chaque année. La loi de 1824 avait un défaut. Elle ne disait rien sur les chemins vicinaux ordinaires, c’est à dire la voirie de proximité reliant les villages et hameaux entre eux.

Cette lacune fut tout de même comblée douze ans plus tard, par la loi du 21 mai 1836, dite de Thiers-Montalivet. Cette nouvelle loi créait deux catégories de chemins vicinaux ordinaires : la première comprenait la voirie communale non classée, totalement à la charge de la commune (chemins ruraux, voirie urbaine). La seconde intégrait les chemins vicinaux classés, à la charge d’une ou plusieurs communes et du département (Chemins de Grande communication, et Chemins d’Intérêt Commun). La loi sur les chemins vicinaux du 21 mai 1836 marque la naissance de l'organisation vicinale.

 

 

Additional Hints (No hints available.)