Skip to Content

<

JDF35 : La Fête de la Saint Catherine

A cache by Bonny28 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 11/24/2016
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size: small (small)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

La Fête de la Sainte Catherine a lieu le 25 novembre de chaque année. Le jour de la Sainte-Catherine, la tradition veut que les filles célibataires de plus de 25 ans portent un chapeau et fassent la fête entre elles.


Origine de la fête de la Sainte-Catherine

La fête de la Sainte Catherine est une célébration commémorant la sainte probablement légendaire du IVe siècle, Catherine d'Alexandrie. Cette journée est également dédiée aux femmes n'étant pas encore mariées, Sainte Catherine en étant la sainte patronne.

 

Vie de Sainte-Catherine d'Alexandrie

Sainte Catherine, issue d'une famille royale d'Alexandrie, était une femme très instruite qui vécut entre le IIIe et le IVe siècle. Très croyante, elle choisit de vouer sa vie à Jésus-Christ et de se marier mystiquement avec lui. Par ce mariage, il est possible d'y voir le symbole de l'union entre la philosophie et la religion.

 

L'empereur Maximien convoqua les chrétiens de toute la province d'Alexandrie pour qu'ils célèbrent des sacrifices aux idoles païennes vers 310. Catherine ne s'y rendit pas, mais vit tous les chrétiens apeurés s'y précipiter. Elle décida d'interpeller l'empereur et lui dit :

"Je viens te saluer, empereur, à la fois par déférence pour ta dignité et parce que je veux t’engager à t’éloigner du culte de tes dieux pour reconnaître le seul vrai créateur !"

Impressionné par son savoir, son éloquence et sa grande beauté, Maximien entama avec elle un débat sur sa religion et ne put répondre à ses arguments. Il rassembla donc cinquante philosophes païens qui furent chargés de montrer à Catherine que le christianisme n'était pas la religion qu'il fallait adopter.

Un ange apparut à Catherine et lui affirma qu'elle gagnerait face à eux et les convertirait au christianisme, ce qui arriva. Exaspéré et humilié, Maximien fit brûler les savants convertis.

 

Une fervente catholique martyrisée par l'empereur

L'empereur demanda ensuite Catherine en mariage ce qu'elle refusa, lui indiquant qu'elle avait pris le Christ pour fiancé. En punition, elle fut battue avec des griffes de fer puis jetée en prison et l'empereur ordonna de la priver de nourriture pendant 10 jours.

La femme de Maximien et son amant, l'officier Porphyre, allèrent la voir et trouvèrent la cellule remplie de clarté et que les blessures de Catherine étaient pansées par des anges. Catherine les convertit ainsi que 200 des hommes de Porphyre.

Maximien alla voir la martyre dans son cachot 12 jours après et fut étonné de ne pas la voir faible, voire mourante. Catherine répondit : "Aucun être humain ne m’a nourri, mais bien le Christ par l’entremise de ses anges." Ébloui par sa beauté, l'empereur la demanda à nouveau en mariage, ce qu'elle refusa. Il lui demanda alors de choisir entre la religion païenne et donc la vie, ou la religion chrétienne et la mort. Elle lui répondit : « Quelques tourments que tu puisses imaginer, n’hésite pas à me les infliger, car j’ai soif d’offrir ma chair et mon sang à Jésus, qui a offert pour moi sa chair et son sang ! Lui seul est mon Dieu, mon maître, mon mari et mon amant !"

Elle fut condamnée alors au supplice de la roue. Catherine pria Dieu et un ange détruisit la roue. L'impératrice ayant assisté à la scène reprocha sa cruauté à son mari et ce dernier la fit exécuter. L'empereur fit également tuer Porphyre et tous les soldats convertis.

Il proposa une dernière fois à Catherine de se marier avec lui et devenir impératrice. Elle repoussa à nouveau son offre et fut condamnée à la décapitation. Allant au supplice, elle dit : "Espoir et salut des croyants, honneur et gloire des vierges, Jésus, mon bon maître, exauce ma prière ! Fais en sorte que toute personne qui m’invoquera, soit à l’heure de la mort ou dans le danger, se trouve secourue en souvenir de ma passion !" Une voix lui répondit : "Viens, ma chère fiancée, les portes du ciel sont ouvertes devant toi. Et à ceux qui célébreront pieusement ton martyre je promets le secours qu’ils demanderont !" La tête de la martyre Catherine fut coupée et du lait s'écoula au lieu du sang. Les anges recueillirent sa dépouille et l'emmenèrent et l'ensevelirent 20 jours après sur le Mont Sinaï. Une huile guérissant les faibles s'écoulerait de ses os.

 

Le culte de Sainte-Catherine

Le culte de Sainte-Catherine était très populaire au Moyen Âge. Elle faisait partie des "voix" qu'entendait Jeanne d'Arc. Elle est généralement représentée avec la roue évoquant son martyr ou avec un glaive qui rappelle sa décapitation. Elle est entre autres la protectrice des philosophes, des meuniers, des tourneurs, des fileuses, des barbiers, des nourrices, des théologiens et des jeunes filles etc..

 

La fête des catherinettes

Le 25 novembre de chaque année étant consacré à la sainte patronne des filles célibataires, les filles n'étant pas mariées marquaient l'évènement.

Au Moyen Âge, les jeunes filles qui cherchaient un mari déposaient des rubans et des fleurs à Sainte-Catherine. Elles piquaient une aiguille dans sa coiffe, en faisant le vœu de se marier.

Par la suite, les filles à marier étaient reconnaissables grâce à un chapeau jaune et vert, indiquant aux prétendants qu'elles étaient libres (le vert symbolise l'espoir et le jaune la famille).

Au XVIe siècle, la coiffe de la statue de la sainte était changée tous les 25 novembre. Ce sont les jeunes femmes célibataires entre 25 et 35 ans qui étaient chargées de cette tâche. On dit qu'elle "coiffait Sainte-Catherine", expression encore utilisée aujourd'hui pour dire d'une femme qu'elle n'est pas mariée.

Célébration de la Saint-Catherine en France

Aujourd'hui le terme catherinette désigne une femme encore célibataire à 25 ans. Il s'agit aussi de la fête des chapeliers qui montrent le 25 novembre des collections de chapeaux originaux.

Cette fête est assez perdue actuellement, la notion de catherinette étant devenue un peu désuète. Néanmoins elle reste assez fêtée dans le nord et l'est de la France : des bals, des foires et des concours de la plus belle coiffe sont organisés (la plus célèbre étant la foire de Vesoul).

 

Source : iCalendrier.fr

 

Merci de repositionner cette cache comme vous l'avez trouvée

 

Additional Hints (Decrypt)

Qr yn zêzr pbhyrhe dhr pryyr éibdhér qnaf yn ehr nggranagr

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



 

Find...

71 Logged Visits

Found it 65     Didn't find it 2     Write note 3     Publish Listing 1     

View Logbook | View the Image Gallery of 2 images

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.