Skip to content

<

Puy de Dôme

A cache by gwen.fox Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 01/13/2017
Difficulty:
2 out of 5
Terrain:
2 out of 5

Size: Size:   other (other)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Sur les "earthcaches", il n'y a ni boîte, ni logbook. Pour valider votre Earthcache il vous suffit de vous rendre sur place et de répondre aux questions posées. Vous pouvez loguer en "Found it" sans attendre mais vous devez me faire parvenir vos réponses en même temps en me contactant soit par mail dans mon profil, soit via la messagerie geocaching.com (Message Center), et je vous contacterai en cas de problème. Les logs enregistrés sans réponses seront supprimés.

On " Earthcaches " , there is no box , no logbook . To validate your Earthcache you just have to go out there and answer the questions . You can log "Found it" without waiting but you must send me your answers at the same time by contacting me either by email in my profile or via geocaching.com messaging (Message Center ), and I will contact you in case of problems. Registered logs without answered will be deleted


Le puy de Dôme

Le puy de Dôme est un volcan en sommeil de la chaîne des Puys, dans le Massif central. La chaîne des Puys est devenue un site classé en 2000. Le puy de Dôme fait quant à lui parti du réseau des grands sites de France et a reçu, début 2008, le label "Grand site de France".

Le volcanisme dans la chaîne des Puys a commencé il y a environ 40 millions d'années. Il résulte de l'extension Est-Ouest des plaques tectoniques au cours de la période de l'Oligocène (33 - 23 millions d'années avant JC).

La chaîne des Puys est une vitrine du volcanisme, plusieurs types de volcans y cohabitant:

  • le type strombolien, le plus fréquent dans la chaîne : le cône est formé par l'accumulation des scories éjectées (appelées « pouzzolane » dans la région), au sommet se forme un cratère. Des coulées de lave sont émises, formant ce que l'on appelle des « cheires ». La lave étant généralement assez fluide, ces coulées peuvent être très longues. Certaines, en barrant le lit d'une rivière, peuvent former des lacs, comme le lac d'Aydat.

  • le type peléen se forme par l'extrusion progressive d'une lave très visqueuse, s'accumulant en forme de dôme. Le dôme peut exploser brutalement libérant des gaz: les nuées ardentes qui partent à l'horizontale à très grande vitesse, détruisant tout sur leur passage. Aucun cratère n'est visible, il n'y a pratiquement pas de coulée de lave, celle-ci étant trop visqueuse. Le puy de Dôme est le sommet le plus connu de ce type, mais il y en a plusieurs autres: le Grand-Sarcouy, le puy de Clierzou, le petit Suchet etc...

  • les maars qui sont des dépressions, généralement formant aujourd'hui un lac, résultant du percement du plateau sous l'effet d'une éruption phréato-magmatique (rencontre du magma et d'eau) : par exemple, le gour de Tazenat. Un certain nombre de maars anciens ont été totalement comblés par les sédiments, au point de ne plus être visibles dans le paysage. C'est le cas du maar de Jaude, localisé sous le centre de Clermont-Ferrand.

Un peu d'étymologie :
Puy dérive du latin « podium », qui signifie colline, lieu surélevé ou encore soubassement. Le mot Puy désigne donc une hauteur, que sa nature géologique soit volcanique ou non.
Dôme, qui qualifie le puy le plus célèbre de France, vient de la divinité gauloise Dumias, l’équivalent du Mercure romain, et n’est nullement lié à son type de structure. Le sommet du Puy de Dôme abrite les ruines d’un grand temple gallo-romain, édifié au cours des deux premiers siècles de notre ère.

Contrairement à un dôme classique avec un sommet plat et des pentes raides, le géant des Dômes est constitué de deux dômes accolés. Son éruption débute, il y a environ 11 000 ans, par l'extrusion d'un magma visqueux, riche en silice, de composition trachytique (roche éruptive, à structure microlithique se présentant en gros cristaux, dans une pâte grise et rugueuse ), qui s'érige jusqu'à l'altitude de 1410 à 1430 m environ. Au cours de son édification, il prend la place d'un cône de scories qui existait à cet emplacement. On ne connaît de lui que les coulées de trachybasalte qui arrivent jusqu'au maar d'Enval, au sud de la gare de départ du train.

Ce premier dôme vient s'enchâsser entre deux autres cônes de scories : le Puy Lacroix (au Sud) et le petit Puy de Dôme (au Nord). Le cumulo-dôme ( dôme ou coupole d'extrusion, formé par accumulation d'une lave visqueuse au-dessus de la bouche éruptive d'un volcan ) en formation présente des pentes hérissées d'aiguilles de matériaux plus rigides qui percent sa surface, et il connaît de nombreux éboulements au cours de sa croissance, à l'origine de nuées ardentes de type Mérapi (nuées ardentes sans coulée pyroclastique mais ne formant qu'un nuage pyroclastique, du nom du volcan indonésien Gunung Merapi). Ces dernières laissent une gaine de matériaux bréchiques autour du volcan. Après une période estimée à quelques dizaines d'années, le dôme initial est en partie détruit au cours d'une explosion qui arrache son flanc oriental et laisse des dépôts de nuées ardentes à l’Est. Cette destruction est suivie de l'extrusion d'un second cumulo-dôme, qui vient occuper l'espace laissé disponible.

Lui aussi est entouré d’une gaine pyroclastique formée par les nuées ardentes. Ce dôme montre des basses pentes moins abruptes de par la présence des dépôts de nuées. À son sommet se dressent des excroissances en aiguilles, un peu comme à la Montagne Pelée ou au Mont St Helens en 2005. Ces aiguilles s’écrouleront par la suite. Leur existence a été déduite par la présence de grands panneaux de lave massive lisse sur les flancs de ce dôme. L’événement suivant dans le secteur est l'éruption du Kilian au sud de l'édifice, il y a environ 9 400 ans. Cette éruption majeure du Kilian laisse une dépression de 40 m de profondeur au sud du col de Ceyssat, recouvre la région de cendres trachytiques et détruit les forêts de pins recouvrant alors le Puy du Dôme.

 


 

 

Pour loguer la Earthcache répondez aux questions suivantes:
1. Décrivez les trois phases de la formation du Puy de Dôme.
2. Comment se nomme les sols très particuliers des régions volcaniques ? (waypoint 1)
3. Observer les pierres aux alentours du sommet, de quelle couleur sont-elles, pouvez vous en déduire la nature.
4. Quelle expérience importante a été menée au Puy de Dôme en 1648.
5. Nommez un autre volcan d'Europe, est-il actif ou dormant ?

 

N'hésitez pas à ajouter des photos à vos log

 


English

The puy de Dômes

The Puy-de-Dôme is a dormant volcano of the Chaîne des Puys, in Massif Central. The Chaîne des Puys became a conservation area in 2000. The Puy de Dôme is part of the network of major sites in France and received, at the beginning of 2008, the label "Grand site de France".

Volcanism in the Chaîne des Puys started about 40 million years ago . It resulted from E-W extension of the tectonic plates, during the Oligocene period (33 – 23 million years ago BC)

The chaîne des Puys is a showcase of the volcanism, several types of volcanoes living there:

  • The strombolian type, the most frequent in the chain: the cone is formed by the accumulation of ejected scorias (called "pozzolana" in the region), in the summit forms a crater. Lava flows are emitted, forming what we call "cheires". The lava being generally rather fluid, these castings can be very long. Some, by blocking the bed of a river, can form lakes, as lake of Aydat.

  • The peléen type forms by the progressive extrusion of a very viscous lava, accumulating in the shape of dome. The dome can explode brutally releasing gases: the glowing clouds which leave in horizontal at very high speed, destroying everything on their passage. No crater is visible, there is practically no lava flow, this one being too viscous. Puy-de-Dôme is the summit the most known for this type, but there is several others: Grand-Sarcouy, puy of Clierzou, le petit Suchet etc....

  • The maars which are depressions, generally forming a lake today, resulting from the drilling of the plateau under the influence of a phréato-magmatic eruption (meeting of the magma and the water): for example, the gour of Tazenat. A number of old maars was totally filled by sediments, in the point furthermore not to be visible in the landscape. It is the case of the maar of Jaude, located under the center of Clermont-Ferrand.  

A little bit of etymology:
Puy derives from the Latin "podium", which means hill, heightened place or still base. The word Puy indicates a height, that its geologic nature is volcanic or not.
Dome, which qualifies the most famous volcanic hill of France, comes from the Gallic divinity Dumias, the equivalent of the Roman divinity Mercury, and is bound by no means to his type of structure. The summit of Puy de Dôme shelters the ruins of a big Gallo-Roman temple, built during two first ones centuries of our era.

Contrary to a classic dome with a flat summit and stiff slopes, the giant of Domes is constituted by two attached domes. Its eruption begins, approximately 11 000 years ago, with the extrusion of a viscous magma, rich in silica, of trachytique (eruptive rock, in microlithique structure appearing roughly crystals, in a grey and rough dough) composition, which sets up itself until the height from 1410 till 1430 m approximately. During its construction, it takes the place of a cone of scorias which existed in this location. We know of him only the castings of trachybasalte which arrive up to the maar from Enval, in the South of the station of departure of the train.

This first dome comes to fit between two other cones of scorias: the Puy Lacroix (in the South) and small Puy de Dôme (in the North). The cumulo-dome (Dome or dome of extrusion, formed by accumulation of a viscous lava over the eruptive mouth of a volcano) in training presents bristly slopes of needles of stiffer materials which drill his surface, and it knows numerous collapses during its growth, at the origin of type Mérapi's glowing clouds (Glowing clouds without casting pyroclastique but forming only a cloud pyroclastique, of the name of the Indonesian volcano Gunung Merapi). The latter leave a sheath of brecciated materials around the volcano. After a period estimated at a few decades, the initial dome is part destroyed during an explosion which tears away his oriental side and leaves deposits of glowing clouds in the East. This destruction is followed by the extrusion of the second cumulo-dome, who comes to occupy the space left available.

He too is surrounded with a girdle pyroclastique formed by glowing clouds. This dome shows low less abrupt slopes due to the presence of the deposits of thick clouds. In his summit raise themselves exgrowths in needles, little as in Mount Pelée or in the Mount St Helens in 2005. These needles will collapse afterward. Their existence was deducted by the presence of big panels of smooth massive lava on the sides of this dome. The event following in the sector is the eruption of Kilian in the South of the building, there was about 9400 years old. This major eruption of Kilian leaves a depression of 40 m of depth with the South of the col of Ceyssat, recovers the region of ashes trachytiques and destroys the forests of pines recovering then the Puy de Dôme.
 

 

 

To log the Earthcache please answer the following questions:
1. Describe three phases of the formation of the Puy de Dôme.
2. How is called the very particular grounds of the volcanic regions? (Waypoint 1)
3. Observe the stones near the summit, of which color are they, can you deduct the nature from it.
4. Which important experience was conducted at the Puy de Dôme in 1648.
5. Name another volcano of Europe, is it active or sleeping?

 

Do not hesitate to add photos to your log

 

Additional Hints (No hints available.)