Skip to content

<

[ dbs ] Histoire & Patrimoine - Le quartier HOCHE

A cache by teamdbs85 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 03/23/2017
Difficulty:
2.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size:   micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


[dbs] – Histoire et patrimoine: Le Quartier HOCHE

                    

 

LA CONSTRUCTION DU QUARTIER HOCHE

 

La présence de militaires à Luçon résulte de la volonté du conseil municipal qui, en 1907, attire l'attention du gouvernement sur le préjudice subi par la ville suite à la loi de séparation des églises et de l'état ayant entraîné notamment la fermeture du grand séminaire.

En 1908, la ville s'engage à verser à l'état la somme de 1 million cinq cent mille francs pour concourir aux dépenses de construction d'un quartier pour accueillir un régiment complet de cavalerie.

Le président du conseil, Georges CLEMENCEAU, et le conseil municipal décident en 1909 de bâtir en lieu et place du grand séminaire une caserne de cavalerie.

Les travaux de démolition et de construction débutent le 9 avril 1910 pour se terminer en 1913. De l'ancien séminaire ne sera conservée que l'ancienne chapelle.

La gendarmerie mobile est présente depuis 1927 à Luçon, date de la création du peloton de garde républicaine mobile à cheval n° 61 qui s'installe le 1er septembre 1927 au quartier Hoche, suivi le 20 mai 1928 par la création du peloton n° 63.

Les gendarmes s'implantent dans l'ancien quartier occupé par le 1er régiment de dragons arrivé en Vendée en avril 1914 en provenance de Joigny, quelques mois avant son engagement dans le premier conflit mondial.

 

CRÉATION DE LA GENDARMERIE MOBILE

 

La loi du 22 juillet 1921, portant augmentation des effectifs de la gendarmerie, prévoit dans ses dispositions essentielles la création de formations mobiles ayant pour vocation d'assurer le maintien de l'ordre, confié jusqu'alors à la troupe.

A l'origine et jusqu'au début de l'année 1927, quarante quatre pelotons sont créés. Ces formations mobiles, qui font partie intégrantes des Légions de Gendarmerie, sont dénommées « Pelotons mobiles de Gendarmerie ». Elles sont installées prioritairement dans les casernes existantes. Placées sous l'autorité des chefs d'escadron commandant les compagnies départementales et des chefs de Légion, ces unités ont pour mission d'assurer le maintien de l'ordre sur un point quelconque du territoire, de renforcer le service ordinaire et extraordinaire des brigades départementales et de constituer des écoles d'instruction pour les nouveaux admis; enfin accessoirement d'assurer les services d'honneur.

Par décret du 10 septembre 1926, la Gendarmerie mobile prend l'appellation de «Garde républicaine mobile » tout en restant provisoirement dans le cadre des légions de gendarmerie. La loi du 13 juillet 1927 prévoit l'augmentation considérable de cette troupe dont les effectifs doivent être portés progressivement à 15000 hommes. Le 16 juillet suivant donne à la Garde républicaine mobile son autonomie et prévoit la création de 3 Légions.

La mission de la garde républicaine mobile définie par l'article 46 de la loi du 13 juillet 1927 qui prévoit notamment l'augmentation des effectifs à 15000 hommes, est d'assurer « le maintien de l'ordre; en outre en temps de paix, participer au service de la préparation militaire, au service de garnison et à l'instruction des troupes. En temps de guerre, participer à l'encadrement des formations mobilisées ».

 

Elle conservera l'appellation de garde républicaine jusqu'à ce que, par décret du 20 septembre 1954, elle change de nouveau de nom pour devenir la gendarmerie mobile .

 

L'escadron de LUCON prend l'appellation d'escadron 3/3 de gendarmerie mobile, puis 3/10 en 1967.

L'escadron prend sa numérotation actuelle 32/3 en 1991 lors de la création des légions de gendarmerie mobile.

 

Le Quartier Hoche aujourd'hui.

 

 


La cache ne se trouve pas aux coordonnées indiquées,

pour les trouver, vous devrez résoudre l'énigme ci-dessous en effectuant quelques recherches.


 

N46°27,ABC W001°09,DEF


 


  1. Entre 1969 et 1991 chaque escadron est identifié par un numéro d'unité comportant 2 chiffres, quel était le numéro de l'escadron de VANNES, soient AB.

  2. Le quartier Hoche se trouve dans l'avenue portant le nom du 28ème président américain, soit C le nombre de lettre de ce nom.

  3. La gendarmerie avait depuis 1797 comme emblème de l'institution militaire une représentation de la grenade ( ou grenade bois de cerf). Soit D le nombre de flammes de cette grenade.

  4. La médaille de la gendarmerie nationale est une décoration miltaire créée le 5 septembre 1949, Elle constituait jusqu'en 2004 la distinction suprême pour les militaires de la Gendarmerie et n'était attribuée qu'avec une très grande réserve puisque près de la moitié des récipiendaires avait reçu la décoration à titre posthum. Soit E le nombre de couleurs présent sur le ruban.

  5. Sur le drapeau de la gendarmerie nationale, soit F le nombre de lettre du premier mot y figurant.


 

 

Soyez discret dans vos recherches pour la pérennité de la cache.

N'oubliez pas de prévoir un stylo et de bien remettre en place la cache pour les suivants.

Pour un « found it », il ne suffit pas de voir la cache, il faut remplir le logbook!

 

Bon géocaching!

 

 

Additional Hints (Decrypt)

Qnaf yr purpxrhe

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.