Skip to Content

<

[#075 CEL] Chapelle-Guillaume

A cache by Johnny28 et Capat Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 04/23/2017
Difficulty:
3.5 out of 5
Terrain:
2 out of 5

Size: Size: micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Les communes d'Eure-et-Loir [CEL]

Cette cache fait partie de la série "401 communes en Eure-et-Loir [CEL]".

Il s'agit d'une idée assez simple : vous faire découvrir toutes les communes que compte notre département.

Pour relever ce défi, un groupe de géocacheurs s'est créé afin d'organiser au mieux la pose des caches. Ces dernières peuvent être de différents types et de différentes tailles.

Nom des habitants : Castelguillaumois, Castelguillaumoise

Population : 195 (recensement de 2014)

Superficie : 1986 hectares

Densité : 9,8 hab./km²

Un peu d’histoire :

Le village de Chapelle-Guillaume appartient au canton de Brou et à l'arrondissement de Nogent le Rotrou et est l’une des 16  Communes de la Communauté de communes du Perche-Gouët dont les origines remontent au VIe siècle. Il se situe à une altitude comprise entre 184 et 251 mètres.

La commune est constituée d'un tiers de forêts privées, on y trouve aussi un espace important de tourbières. La principale rivière est l'Yerre qui prend sa source dans la forêt de Montmirail, sur le territoire de la commune. Elle alimente les étangs de Saut-au-Lièvre, du Moulin-Neuf et entre sur la Bazoche-Gouët au-dessus de la ferme du Vieux-Moulin, après un parcours de 5 km. Elle reçoit, sur sa rive droite, la Bécanne, sur sa rive gauche, la Carlière. Elle se jette dans le Loir à Saint-Hilaire-sur-Yerre.

Le bourg ne se compose que d'une seule rue. À l'entrée la mairie et l'école, de construction récente, puis sur un tertre à droite, on voit le château. Sur la gauche un peu plus loin, derrière l'église, à 50 mètres de la rue, se trouve un ancien prieuré, qui deviendra la demeure du jardinier du château.

La commune compte plus de 70 hameaux ou lieux dits. Le plus souvent ce sont des fermes isolées.

Toponymie :

Issue d’un défrichement dans la forêt de Montmirail, la paroisse de Lazelle prend le nom latin de Chapelle Guillaume avant 1071 ; Guillaume est le nom du père d’Hugues, seigneur de Brethel, département de l’Orne, donateur de l’église aux moines de Marmoutier, commune de Tours.

Capella Guillelm, 1071-1080 (Cartularium Dunense, charte 37, p. 34) ;
Apud Capellam Guillelmi, 1077-1084 (Cartularium Dunense, charte 27,p. 28) ;
Chapelle Guillaume, 1740 (Bibliothèque Municipale d’Orléans, Ms 995, fol.40) ;
La Chapelle Guillaume, XVIIIe siècle (Carte deCassini) ;
Hière, nivôse an 2 (Délibération du Conseil Général de la Commune, application du décret du 16 octobre 1793 = 25 vendémiaire an 2). Hière est le nom de la rivière, Yerre, qui traverse la commune.

La commune a surtout eu une activité rurale. Désormais, elle héberge 2 entreprises (scierie et fabrication de piscines) qui emploient environ 30 personnes, l'activité tertiaire faisant travailler encore environ 15 personnes. Par sa position dans le Parc régional du Perche et les activités de loisirs environnant, la commune est également devenue un site hébergeant des résidences secondaires et des gîtes.

L'église Notre-Dame :

On ne peut fixer de manière précise la date de sa construction. Les énormes piliers faits de grison qui soutiennent les murs au midi, la forme ogivale de la voûte et surtout celle de la fenêtre percée au midi font penser au XIIIe siècle. Certains auteurs pensent que l'église originelle date du XIe siècle. On en trouve trace vers 1070, lorsque le seigneur de Brethel la donna aux moines de Marmoutier, près de Tours.
À la façade qui donne sur la place, était adossé autrefois un chapiteau qui a été enlevé lors de la restauration de l'église, vers la fin du XIXe siècle. Parmi les pièces de bois dont il était composé, la plupart ont servi à la construction de la nouvelle tribune élevée au-dessus de la porte d'entrée.
À l'intérieur, la voûte et les murs sont restaurés depuis peu - 1900 -. La première est maintenant en bardeau recouvert d'ornementation en peinture, dont les couleurs bien agencées produisent un bon effet. Ce travail est l'œuvre d'un ouvrier du pays et d'un des anciens curés. Trois fenêtres éclairent la nef ; les deux percées au nord depuis peu ne méritent aucune attention ; la troisième au midi, de forme ogivale, ressemble à celles que l'on rencontre dans les églises du XIIIe siècle. Elle se compose de trois baies, avec ornementation et moulures dans la partie supérieure.

Le chœur plus petit et plus bas que la nef, semble être d'une autre époque. Il est séparé de celle-ci par un arc de voûte, légèrement incliné au nord. Les murs sont entourés de boiseries sans valeur. Trois petites fenêtres romanes devaient l'éclairer autrefois, aujourd'hui deux de ces fenêtres sont agrandies et ont perdu le plein cintre pour prendre la forme gothique. La troisième a été bouchée et se trouve cachée par un tableau suspendu derrière l'autel et représentant l'Annonciation.

Une statue de saint Julien orne la façade au-dessus de le porte d'entrée. À l'intérieur, on peut admirer deux statues : l'une représentant sainte Barbe, devant protéger contre la foudre et les incendies, l'autre représentant saint Roch, protecteur des animaux.
Le 6 nivôse an XII (28 décembre 1803), une tempête abattit le clocher sur l'église, dont il ne subsista que les murs. L'église fut réparée mais elle dut attendre 1827 pour avoir à nouveau un clocher.

Le château :

En face de l'église, dissimulé derrière une haie haute, se dresse le château qui a été construit en 1736, par le Seigneur de Commargon, chevalier de Pré.

Ce château privé a été acquis par le Vicomte De Reviers de Mauny. Au fil des ans, cette famile a marqué de son empreinte la commune. Certains Vicomtes et membres de la famille deviendront Maire (Jean-François De Reviers De Mauny : de 1812 à 1815, et de 1821 à 1830, Richard Marie Alfred De Reviers De Mauny : de 1919 à 1920, Alain De Reviers De Mauny : de 1965 à 1995

Le château est toujours propriété de la famille. 

Le Prieuré :

Derrière l'église, à cinquante mètres de la rue, se trouve un ancien prieuré, qui a été lademeure du jardinier du château au début du XXè siècle.

D'après les documents publiés par Samuel Menjot d'Elbenne sur les sires de Braitel au Maine, du Xe au XIIIe siècle, la fondation de ce prieuré remontrait au XIe siècle.

C’est aujourd’hui un gîte.

Anectode :

En 1870 le village de Chapelle-Guillaume situé sur une zone de passage de 25000 fantassins prussiens entre Montmirail et la Bazoche-Gouet fut pillé, et les hameaux de La Palouterie, de La Pectière et de La Lizière furent entièrement dévastés

Sources :
Wikipédia
Cercle de recherches généalogiques du Perche-Gouet
Site de l’OT de Brou
Site de la communauté de communes

Additional Hints (Decrypt)

N y'bzoer pnysrhgeér...
[merci de rester discret et de bien remettre la cache en place]

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.