Skip to Content

<

1-St Symp.-Médiéval

A cache by Jacquet38 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 05/09/2017
Difficulty:
2 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size: micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:



Saint Symphorien d’Ozon se trouvait sur la voie antique reliant Lyon à Vienne, au niveau de la VIIIème borne romaine. Pendant longtemps, le transit des voyageurs par la rive gauche s’est effectué par cette voie devenue plus tard route royale avec l’avènement de la poste au XVème siècle, puis route impériale après la révolution et la prise de pouvoir de Napoléon. Elle prit plus tard le nom de Nationale 7 jusqu’à son déclassement en 2006. Saint Symphorien était à mi-chemin entre Lyon et Vienne, position idéale pour relayer les chevaux, manger ou dormir à l’auberge. Ainsi, ce transit a permis à la ville de se développer, certains lyonnais choisissant même d’y établir leur résidence secondaire avec de beaux parcs.

Les écrits citent Saint Symphorien pour la 1ère fois en VIème siècle dans l’ouvrage « Histoire des Francs » de Grégoire de Tours sous le nom d’Octavum (en lien avec la 8ème borne…). Puis le village, quelques siècles plus tard, prend le nom de Saint-Symphorien en se mettant sous la protection d’un des saints les plus populaires de l’époque, qui  avait fondé un prieuré non loin à Ternay, au Xème siècle.

Raynaud de Saint-Symphorien en fut le premier Seigneur (armes à gauche du blason).  En 1257, la famille de Savoie s’y installe (armes à droite du blason) et construit un château sur les hauteurs. La ville médiévale va  avoir un développement rapide grâce à l’octroi d’une charte de franchises. Une muraille de 2 kms de long enserre la ville. Le développement s’accroit en 1274 avec l’octroi de foires annuelles, la présence de banquiers lombards, d’un atelier monétaire. Les bâtiments se construisent autour de la voie antique, sur la rive gauche de l’Ozon.

Plus tard, Saint Symphorien sera rattachée au Dauphiné (dauphin en bas à droite du blason).

A travers cette multi, nous allons découvrir quelques vestiges bien conservés de cette époque médiévale, mais aussi d’autres surprises plus récentes insérées au détour des ruelles. Les informations se trouvent soit sur des panneaux d’information, soit en observant depuis les points de référence cités.

Pour résoudre cette multi, se garer en P0 puis se rendre aux coordonnées de la page de présentation de la cache (point R1).


L’église Saint-Pierre date du XIIème siècle et appartenait à l’abbaye d’Ainay (Lyon), qui possédait aussi non loin le prieuré St Martin aujourd’hui disparu.

A = 2 derniers chiffres de l’année où la présence de cette église est attestée ?

En longeant le mur sud de l’église, rejoindre le point R2 devant le parvis de l’église. Au passage, vous passerez devant une inscription latine incrustée dans le mur d’une chapelle, trace de la présence d’un ancien cimetière autour de l’église. L’inscription signifie : « Vous qui par ici passés, priez pour les ………………… »

B = nombre de lettres du mot manquant (au pluriel)
Conseil : il vaut mieux chercher la réponse sur le panneau explicatif...

La façade de l’église a été refaite en 1866 par Antonin Louvier, architecte départemental, le même qui avait conçu la préfecture du Rhône et dont la famille était originaire de St Symp.

La rue qui passe devant la façade de l’église suit le tracé de la voie antique. A l’époque médiévale, elle était bien plus étroite.

C = année à partir de laquelle le reculement des façades a commencé ? (détruisant plusieurs maisons médiévales)

Se diriger vers l’Ozon puis tourner à droite pour rejoindre le point R3. Une plaque rappelle qu’ici un musicien célèbre vint revoir à la fin de sa vie son premier et dernier amour.

D = nombre de lettres du nom de ce musicien ?

Traverser le pont sur l’Ozon et se rendre au point R4. Vous découvrirez un escalier à la lyonnaise, réplique plus petite de l’escalier des Voraces de la Croix-Rousse. Il fut construit pour la famille Cussinet, des bourgeois lyonnais. Remarquer le calcaire à gryphées qui est employé et que l’on retrouve souvent dans le vieux Lyon.

E = n° du siècle de sa construction ?


Gagner le point R5 situé sur la rue Saint Georges. Vous y apercevrez en hauteur sur la gauche la Maison de Maître qui accueillait au XVIIIème siècle un atelier d’impression sur étoffes, avec 20 tables d’impression et 60 ouvriers. On trouvait ici aussi un moulinage destiné à confectionner le fil de soie (torsions) grâce à un mécanisme mû par la force de l’eau.

F = nombre d’oeil de bœufs au dernier étage ?


Enfin, rejoindre le point R6 qui se trouve dans la ruelle médiévale des Henry, avec un passage sous voute pittoresque. Il est intéressant de le comparer à une gravure de l’époque. Les bâtiments ont bien changé, mais on retrouve les grandes lignes et ….on imagine le reste.

G = nombre de poutres sous le passage, y compris la grosse

La cache se trouve en N45°38,A-F | E4°51,(C+B-D)/F-E+G+3

Rappel : la multiplication et division sont prioritaires sur l’addition et la soustraction

Pas de stylo dans la cache.

Additional Hints (Decrypt)

Qnaf yr purpxre

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



 

Find...

30 Logged Visits

Found it 26     Didn't find it 1     Write note 2     Publish Listing 1     

View Logbook | View the Image Gallery of 14 images

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.