Skip to content

<

27 août 1944 Massacre de Chalautre la petite

A cache by Gringo 77 et Nounie Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 08/06/2017
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
2 out of 5

Size: Size:   small (small)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Massacre de Chalautre la petite

 

Monument commémorant la tragédie du 27 août 1944.

 

Un peu d'histoire....

27 août 1944... La bataille de Provins est lancée à 9h30. Après une journée de bombardements et de combats féroces et intenses entre l'occupant et les troupes alliées pour la prise de la ville, voici que Provins est libéré ! 

On assiste au défilé incessant des soldats et blindés américains dans Provins. Drapeaux français et américains sont joyeusement accrochés aux fenêtres de la mairie Comme dans de nombreuses villes et villages de France, c'est un sentiment de libération des chaînes de l'oppresseur qui se fait ressentir.

Cependant, qui pouvait penser qu'il n'en était pas fini de l'honneur de la guerre, des morts et des massacres ? Qui se doutait qu'à quelques kilomètres de là, dans le soleil couchant, le village voisin serait le temoin de la barbarie de l'armée allemande en déroute ?

Le 27 août 1944, vers 18h30, une patrouille de reconnaissance américaine progressant entre Soisy et Chalautre fait trois prisonniers appartenant à la 9e batterie du 148e régiment d’artillerie. Un des prisonniers, un sergent, parvient à s’échapper et retourne à Chalautre prévenir son officier. Les habitants pensent maintenant être libérés pour de bon et partent accueillir les Américains en cortège. Soudainement les Allemands surgissent pour reprendre le contrôle. Cachés aux coins de l’église, ils tirent en direction de la foule, chacun courre alors se refugier à domicile. L’Oberleutnant Kurz, commandant la batterie stationnée à Chalautre ayant appris la prise de soldats allemands par les troupes alliées ne souhaitepas en rester là et veut reprendre le contrôle de la petite bourgade. Dans un cri de rage il réclame qu'on prenne en otage vingt-deux hommes.

Les soldats allemands vont de porte en porte, de ferme en ferme, de maison en maison pour choisir leurs otages. Il faut allez vite. Les troupes de la Wehrmacht sont en déroute et les américains vont bientôt arriver. Des hommes de seize à soixante cinq ans sont choisis par lessoldats allemands. Les femme regroupées sur la grand'place pleurent à genoux. Le curé du village dit une prière tandis que le cortège des martyrs prends la route de Sourdun dans le soir, sous les yeux des enfants regardant une dernière fois partir leurs pères, frères, oncles....

Le convoi des vingt-deux Chalautriers, marchant en rangs serrés,  continue sa progression dans le crépuscule. Apreès une longue marche, les otages arrivent sur un plateau que cartains nomment le "Plateau fatal".

Dans la nuit ils sont alignés le long d'un champ de maïs. Les Bourreaux chargent leur fusil et dans le silence de cette nuit d'été, le bruit sourd de la rafale des exécuteurs résonne dans la plaine. Les homme s'effondrent. Des cris de douleur se font entendre. Les soldats allemands achèvent ceux qui semblent encore être vivants.

Mais il leur faut fuir au plus vite. Les américains sont à leurs trousses et il faut battre en retraite.

Parmi les otages, sept hommes réussissent à se sauver dans les maïs. Un d'entre eux se dirige vers le village en passant par des bosquets.

Arrivé à Chalautre-la-Petite il est entouré par des habitants. Il raconte ce qui s'est passé. Aux mots de ce térrible récit on aprête rapidement une charrette et un cheval pour aller chercher les corps des hommes tombés sous les feux ennemis. Craignant toujours une présence allemande dans les champs, forêts et bosquets, on décide d'enrouler des chiffons aux sabots du cheval et autour des roues de la charette pour ne pas faire de bruit dans la nuit.

Arrivés sur la plaine, on charge les corps des défunts sur la charette. Dux hommes sont seulement blessés et seront soignés. On compte alors les morts. Les Chalautriers morts en martyrs sont au nombre de treize.

De retour au village, les habitants pleurent leurs morts. Une cérémonie d'obsèques des victimes a lieu au cimetière de Chalautre-la-Petite où certains d'entre eux seront inhumés.

 

La plaque apposée sur un monument commémoratif porte la phrase suivante : « Passant garde pieusement leur souvenir, ils ont été fusillés sans jugement en ce lieu par les allemands en déroute le dimanche 27 aout 1944 à 21h, jour de la libération de leur village ». Un odonyme (rue du 27-Août-1944) rappelle également cet événement.

La cache ce trouve dans un des arbustres, à la droite du monument

Additional Hints (Decrypt)

qnaf yr qrfpevcgvs

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.