Skip to content

<

Annecy occupée 9 - La commanderie

A cache by sobersong Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 02/07/2018
Difficulty:
2 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size:   micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Je vous propose une série de caches sur le thème de
"Annecy pendant la 2ème guerre mondiale"

Elle est composée de 11 nouvelles caches, et 2 anciennes qui viennent naturellement intégrer la série ("Qui me parle" et de "15 Août 1943" de furet74).
Vous trouverez la liste en suivant ce lien.
 
Pas de série avec bonus, juste des "tradis" et quelques "multis" très simples ayant pour but de "forcer" à s'approcher de quelques monuments de mémoire.
 
Bonnes recherches

 

La commanderie

 

Ce bâtiment se trouvait en lieu et place de l'actuel ensemble des marquisats. Il fut le siège de la milice pendant la guerre.

Mais d'où viennent ces noms de "commanderie" et de "marquisats" ?

L'histoire de ce lieu commence au XVIème siècle quand Jacques de Genève plus connus sous le nom de marquis de Saint-Sorlin décida d'édifier dans son apanage savoyard une belle demeure sur les bords du lacs. L'endroit devint donc un marquisat (en référence à son titre de noblesse).

Son fils cadet Henri 1er de Savoie-Nemours hérita des titres de son père et des biens de son père. Le second Marquis de Saint-Sorlin fut le premier bienfaiteur de François de Sales lorsqu'il créa la société Florimontane, première société savante de Savoie (et toujours en activité). A sa mort il n'a pas de descendant sur place et le domaine est délaissé et tombe peu a peu en ruine.

Le domaine fut racheté en 1770 et changea plusieurs fois de propriétaire jusqu'à ce que Jean-Eugène Lachenal (futur président de l'académie Florimontane) en hérite. Il édifia sa demeure sur les ruines du Marquisat de Saint-Sorlin.

Entre 1824 et 1843 Eugène Lachenal agrandit son domaine en acquérant les terrains mitoyens jusqu'à créer un domaine de 13 hectares.

Peinture de Coppier - 1892

Le nom Marquisat est resté.

Reste à savoir d'où vient ce nom de commanderie?

Eugène Lachenal fut un des grands artisans de l'Annexion de la Savoie à la France le 14 juin 1860. Son action on ne peut plus efficace pour le rattachement lui valut d'être nommé Commandeur de la légion d'honneur par Napoléon III le 30 Aout 1860.

Cette haute distinction marque l'origine de l'appellation "Commanderie du Marquisat". 

Eugène Lachenal transmet ensuite le domaine à son fils Arthur. A son décès, son épouse Sophie Agnelet n'ayant pas de descendance le transmet à son neveu Frédéric Laeuffer. Ce nom était pas bien connu à l’époque sur Annecy, car il était le petit-fils du directeur général de la Manufacture
 
C’est à cette époque que Frédéric et Odette son épouse, embellirent et redécorèrent la demeure en agrandissant la véranda et en construisant la tour.
 
La guerre de 39-45 a rompu le charme des années de bonheur patiemment élaborées par les familles Lachenal puis Laeuffer.
 

LA COMMANDERIE PENDANT LA GEURRE

  

La milice :

La Milice française, souvent appelée simplement la Milice, était une organisation politique et paramilitaire française créée le 30 janvier 1943 par le régime de Vichy pour lutter contre la Résistance, qualifiée à de terroriste. 
Supplétifs de la Gestapo et des autres forces allemandes, les miliciens participèrent aussi à la traque des Juifs, des réfractaires au STO et de tous les déviants dénoncés par le régime de Vichy et les collaborateurs parisiens. C'était aussi la police politique et une force de maintien de l’ordre.
Comme les nazis, les miliciens usaient couramment de délation, de torture, de rafles, d'exécutions sommaires et arbitraires, voire de massacres.
 

La Commanderie les Marquisats a été réquisitionnée par le préfet le 26 février 1943 pour établir le PC départemental de la milice.

Le bâtiment hormis la partie "administration" était aussi aménagé en prison dans les caves et les greniers. De nombreux résistants furent détenus dans ces lieux.

Revenant sur les lieux après la libération Frédéric et Odette Laeuffer ont trouvé des monceaux de draps maculés de sang .
De nombreux résistants furent sur torturés, voire massacrés par les Miliciens dans le sous-sol de leur demeure.

Ils ne revinrent plus jamais sur les lieux.

On distingue le logo de la Milice sur la façade de la commanderie.

On trouve une plaque en  mauvais état qui rappelle le triste passé de ce lieu visible au WP1

APRES LA GUERRE

A partir du début des années 1960, la Ville d’Annecy engage une politique d’acquisitions de terrains situés en bordure du lac pour la construction d’équipements dans les domaines culturel, social et de loisirs. Le projet de construction de l’ensemble des Marquisats s’inscrit dans ce contexte.

Un site d’exception pour la culture et le sport
En 1962, la ville acquiert une propriété privée pour installer sur le site la Maison des jeunes et de la culture des Marquisats, un foyer de jeunes travailleurs, un centre international de séjour et un gymnase.

Une architecture brute et fluide
En 1962, André Wogensky puis plus tard Louis Miquel débutent la construction d'un ensemble complet. Disciples de l’architecte Le Corbusier, ils privilégient le béton brut de décoffrage et la transparence. A l’intérieur, grâce à une rampe ouverte sur le reste du bâtiment, les usagers et visiteurs bénéficient en permanence d’une vision sur l’ensemble des activités en cours.

Une vocation culturelle
La Maison des jeunes et de la culture ferme en 1993.Aujourd'hui, l’ensemble reste consacré aux expressions artistiques avec une école d’art et le Brise Glace, une salle de concert et des studios de répétition consacrés aux musiques actuelles. Le bâtiment qui l'abrite a été conçu par Henri Montulé et Jean-Jacques Salomon.

Additional Hints (Decrypt)

Yrf geèf tenaqf ar cnffrebag cnf

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.