Skip to content

<

🅻🅴 🅻🅰🆅🅾🅸🆁 🅳🅴 🆂🅰🅸🅽🆃🅴-🅷🅴🆁🅼🅸🅽🅴

A cache by Libellule85 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 01/08/2018
Difficulty:
3.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size:   micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


🅻🅴 🅻🅰🆅🅾🅸🆁 🅳🅴 🆂🅰🅸🅽🆃🅴-🅷🅴🆁🅼🅸🅽🅴

Cette cache est une mystery.
La cache ne se trouve pas aux coordonnées indiquées .
Pour trouver les bonnes coordonnées, il faut résoudre l'énigme ci-dessous et vérifier dans le checker.

N46°33.(A-19)(B-20)(C-9)
W001°03.(D+56)(E-29)

 

Un lavoir est un bassin alimenté en eau, généralement d'origine naturelle qui a pour vocation première de permettre de rincer le linge après l'avoir lavé.

Dans la plupart des bourgs il y avait un grand  lavoir communal, souvent couvert. Il était souvent public, gratuit ou payant, mais pouvait être privé, attaché à une seule maison ou ferme et pouvait être mis à la disposition de voisins moyennant une redevance.

La fréquentation des lavoirs était exclusivement féminine. Les femmes pouvaient y emmener leurs enfants quand elles n'avaient personne pour les surveiller, car la plupart n'allait pas travailler à l'extérieur. Elles élevaient leurs enfants.

Certaines femmes allaient au lavoir à titre personnel tandis que d'autres y exerçaient les métiers de lavandières, laveuses ou blanchisseuses. Ces lieux étaient utilisés aussi par les maîtresses de maison, par les servantes ou par les épouses des hôteliers, coiffeurs, bouchers et autres. Elles partaient dès le matin en sabots de bois. Ce métier était dur, surtout l'hiver.  Lorsque le froid était intense,  les lavandières  devaient quelquefois casser la glace des lavoirs avant de travailler .

Contrairement à une représentation très répandue, les lavandières n'y allaient pas pour laver le linge, mais pour l'y rincer. Autrefois, pour la lessive, l’eau qui venait du puits était froide. On la faisait chauffer dans un grand chaudron. Cette lessive se faisait en général dans une dépendance.

Comme le lavage ne consommait que quelques seaux d'eau, il pouvait avoir lieu dans les habitations ou les buanderies où le linge s'accumulait avant la "grande lessive". On décrassait d'abord le blanc avec du savon et une brosse, on le mettait à bouillir avec de la lessive dans le chaudron. Le rinçage nécessitait de grandes quantités d'eau claire, uniquement disponible dans les cours d'eau ou dans une source captée.

Le passage au lavoir était en effet la dernière étape avant le séchage. Elles arrivaient avec leur brouette chargée de linge, leur garde-genoux et leur battoir.

L'activité de nettoyage du linge était physiquement très difficile et le fait de la pratiquer de façon collective la rendait plus supportable: les femmes pouvaient discuter entre elles.

Les lavoirs avaient une importante fonction sociale. Ils constituaient en effet un des rares lieux où les femmes pouvaient se réunir et discuter. C’était un lieu où il était facile d’apprendre -avec commentaires à l’appui- les dernières nouvelles! A l’époque, Facebook et Insta n'existaient pas! La radio était inconnue, ni bien sûr la télévision et la presse était peu lue.  On se distrayait ainsi tout en savonnant, battant ou rinçant le linge. En accomplissant ce dur labeur, il fallait bien se détendre. La joie régnait!

Les  lavandières avaient la réputation de ne pas laver seulement leur linge, mais aussi le "linge sale des autres" et les cancans allaient bon train. Tout le monde y passait. La calomnie et la médisance frappaient les familles en même temps que les coups de battoirs s’abattaient sur le linge !

Le travail accompli, on roulait la brouette à linge, dégoulinante d’eau, au domicile de chacune.

En  France le lave-linge a été mis au point et diffusé dans sa version populaire par un vendéen de la Roche-sur-Yon, Jean  Esswein, à partir des années 1950. Les premières machines à laver le linge sont apparues dans les villages vendéens vers les années 1955-60.

La corvée du lavage manuel prit alors fin vers les années 1965. Mais pour les cancans, c'est moins sûr!!!

 

Autrefois , la commune de Sainte-Hermine était dotée de 8 lavoirs.

- "Le Troquet", muni d’une légère charpente, recouverte de tuiles, alimenté par une excellente source située sous l’immeuble de la mairie.
- près de la Ramée
- à proximité du château en profitant de l’eau de la Smagne. La partie cimentée de ce lavoir subsiste toujours.
- à Choreau
- à la Bodinière
- à l’Ouchambine
- au Magny
- près du Pont de Richambaud, sur la rivière "La Smagne". Une lavandière fut tragiquement tuée par le petit train départemental en traversant la voie ferrée avec sa brouette.

Le lavoir que vous allez découvrir est l'un des 8 lavoirs de Sainte Hermine.

Il a été rénové de 2010 à 2013 lors de 3 "chantiers jeunes" organisés par la communauté de communes de  Sainte-Hermine pour lui rendre son aspect d'autrefois.

Pour plus d'informations :

https://www.youtube.com/watch?v=xMYQyFOMn64
https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/fontenay-le-comte-85200/restaure-le-lavoir-de-gachagnon-ete-inaugure-947467
https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/fontenay-le-comte-85200/un-bilan-positif-pour-le-lavoir-de-gachagnon-1188661
https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/fontenay-le-comte-85200/lavoir-de-gachagnon-la-derniere-etape-1245708
https://www.sainte-hermine.fr/Souvenir_a23.html

 

Connaissez-vous les intégrammes ?

Les intégrammes, ou logigrammes, sont un type de casse-tête logique. On donne un certain nombres d'indices, desquels il faut déduire l'intégralité des relations entre tous les éléments.

Pour trouver plus d'informations, ou savoir comment faire, vous pouvez vous reporter à : http://www.jeuxlogiques.fr/integramme/guide/index


Voici l'énigme :
C'est l'heure de la lessive!
5 lavandières vont au lavoir de Sainte-Hermine. 
Que lavent-elles  ?
Combien de temps ont-elles passé au lavoir ?


Etape 1 : Prendre connaissance des indices

 

Etape 2: Compléter la grille par des O ou des X

 

 

Etape 3: Récapituler les réponses trouvées

 

 

Etape 4: Trouver les coordonnées à l'aide des réponses obtenues
Chaque ligne A,B,C,D,E correspond à un nombre .
Pour le trouver vous devrez additionner le nombre de  lettres du prénom + le nombre de lettres du vêtement + le nombre d'heures + le nombre correspondant à chaque première lettre de la couleur.

 

Etape 5: Résoudre
N46°33,(A-19)(B-20)(C-9)
W001°03,(D+56)(E-29) 

A vos neurones ! Bonne chance

Le but est que la mystery soit résolue en s'amusant!
Ne restez pas sur un échec . 
En cas de besoin, contactez-moi pour obtenir un indice ou une piste...

 

 



A savoir :
Le géocaching n'est qu'un jeu!
Prenez un stylo ou tampon pour valider votre log car seul le log sur le papier est valide.
Restez discret afin que la cache puisse durer et replacez la boite exactement où vous l'avez trouvée.
Ne laissez pas vos déchets et n'abimez pas la nature autour de vous.
Ne prenez pas de risques inutiles.

Additional Hints (Decrypt)

Qnaf yr purpxre cbhe yr fcbvyre rg yrf vasbezngvbaf pbzcyézragnverf

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)