Skip to Content

<

Histoire d'eau

A cache by zigzagueur Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 04/24/2018
Difficulty:
2.5 out of 5
Terrain:
1 out of 5

Size: Size: other (other)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


HISTOIRE D'EAU 

La Côte d'Albâtre doit son nom aux 140 kilomètres de falaises crayeuses comprises entre l'estuaire de la Seine et celui de la Somme (de Sainte Adresse au Tréport). La hauteur des falaises avoisine souvent une centaine de mètres. 

"La falaise est dangereuse, n'approchez pas du bord" peut-on lire. 
Un arrêté municipal interdit même de s'approcher du bord de la falaise en haut, et aussi du bas de la falaise à moins de 100 mètres.

Y a t-il une explication géologique à cela ? 

1) Il semble que oui : Ce secteur littoral est sujet à de fréquents éboulements, pelliculaires ou massifs. Ces éboulements sont dus à la fragilisation de la falaise par l'érosion.

Cette érosion rapide de la falaise est conditionnée par la conjonction de plusieurs agents.
D’abord, l'érosion est facilitée par le fait que la falaise est une structure hétérogène : diaclases (Fracture dans une roche sans que les parties disjointes ne s’éloignent ou ne se décalent l’une de l’autre) , stratification (les matériaux sont disposés par couches superposées), poches de dissolution. L'infiltration des eaux dans les diaclases produit leur élargissement et l'accumulation localisée d'argile rouge à silex qui peut ruisseler à la surface de la falaise.
De plus à ce phénomène de dissolution karstique s'ajoute celui de la gélifraction de la craie (qui conduit à la fragmentation de la roche provoqué par les cycles de gel et de dégel de l'eau en surface) et la corrosion chimique des embruns : dissolution et haloclastie (Les solutions salines pénètrent dans la roche via les fissures, les diaclases et surtout le réseau de pores. Lorsqu'il y a évaporation de cette eau, les sels cristallisent. Les cristaux de sels exercent alors une pression importante sur les parois des pores pouvant entraîner une rupture des cloisons rocheuses ou la désolidarisation des assemblages minéraux.)
Enfin la base de la falaise et le platier subissent plusieurs agents qui érodent la falaise : l'action dissolvante de l'eau de mer, les perforations de certains animaux, le choc des vagues qui produit une surpression et une aspiration dans les diaclases et un mitraillage avec les galets.
La destruction de la falaise se fait par effritement lent ou écroulement massif. Et d’un autre côté l'accumulation des débris au pied de la falaise permet de la protéger momentanément. (Source : https://www.u-picardie.fr/beauchamp/bds/inter-2.htm)

Le panneau situé devant vous, vous présente deux types d'érosion de la falaise, complétez alors le dessin ci-dessous par le bon type d'érosion.


2) Au deuxième waypoint, c'est à dire à la table d'orientation, en observant la falaise, vous pouvez observer comment l'homme essaie de lutter contre l'effondrement de la falaise du au 1er type d'érosion, indiquez de quoi il s'agit.

3) De la table d'orientation, vous pouvez voir en face, la falaise de Mers sur Mer. Entre les deux falaises, vous pouvez observer une valleuse : la valleuse est une dépression du terrain permettant l'accès à la mer. Sur le reste de la côte, cet accès est empêché par la hauteur des falaises crayeuses. (Wikipedia)
On distingue :

  • les valleuses vives : dépressions naturelles. On a accès directement à la mer sans aucun aménagement. 
  • les valleuses mortes : l'accès au rivage nécessite alors un aménagement humain (escalier…) ; on n'a pas accès au rivage sans cet aménagement car la vallée est en hauteur par rapport au niveau de la mer.
  • les valleuses perchées : simples dépressions du terrain mais ne permettant pas l'accès au rivage.

Il y a 16 millions d'années avec le début de la formation des Alpes, la craie a définitivement émergé de la mer où elle s'est formée. Depuis 2 millions d'année elle s'est soulevée de 150 mètres environ. Sur le tracé des plus grandes fissures, l'eau a deblayé plus facilement qu'ailleurs, une craie fragilisée et plus sensible à la dissolution et a ainsi initié le creusement des valleuses. La vitesse de creusement de ces vallons est proportionnelle à la quantité d'eau qui s'y concentre. Plus la valleuse s'élargit, plus elle collecte de ruisellements sur la dépression qui l'entoure et l'alimente. 
Et maintenant quelques questions liées à l'observation :
La valleuse en face de vous est-elle vive, morte ou perchées ?

Une photo depuis la table d'orientation sera fort appréciée avec le log. 

"Loguez cette cache "Found it" et envoyez-moi vos propositions de réponses soit via mon profil, soit via la messagerie geocaching.com (Message Center), et je vous contacterai en cas de problème."


English Version

HISTORY OF WATER


The Alabaster Coast owes its name to the 140 kilometers of chalky cliffs between the estuary of the Seine and that of the Somme (from Sainte Adresse to Tréport). The height of the cliffs is often around one hundred meters.

"The cliff is dangerous, do not approach the edge" can you read.
A by-law prohibits even approaching the edge of the cliff above, and also from the bottom of the cliff to less than 100 meters.

Is there a geological explanation for this?

1) It seems so: This coastal area is subject to frequent landslides, pellicular or massive. These landslides are due to the weakening of the cliff by erosion.

This rapid erosion of the cliff is conditioned by the conjunction of several agents.
First, erosion is facilitated by the fact that the cliff is a heterogeneous structure: diaclases (Fracture in a rock without the disjunct parts moving away or shifting from each other), stratification ( the materials are arranged in superimposed layers), dissolution pockets. The infiltration of water in the diaclases produces their widening and the localized accumulation of flint-red clay that can run off the surface of the cliff. In addition to this phenomenon of karstic dissolution is added that of the gelification of chalk (which leads to the fragmentation of the rock caused by the cycles of freezing and thawing of the surface water) and corrosion. Spray chemistry: dissolution and haloclasticity (Saline solutions penetrate the rock through cracks, joints and above all the pore network.) When this water is evaporated, the salts crystallize and the salt crystals exert pressure. significant pore walls that may rupture the rock walls or separate the mineral assemblages.)
Finally the base of the cliff and the platier undergo several agents that erode the cliff: the dissolving action of sea water, the perforations of some animals, the shock of the waves which produces an overpressure and a suction in the joints and a strafing with the pebbles.
The destruction of the cliff is done by slow crumbling or massive collapse. And on the other hand the accumulation of debris at the foot of the cliff allows to protect momentarily. (Source: https://www.u-picardie.fr/beauchamp/bds/inter-2.htm)

The panel in front of you, presents two types of erosion of the cliff, then complete the drawing below by the good type of erosion.

2) At the second waypoint, that is to say at the orientation table, by observing the cliff, you can observe how the man tries to fight against the collapse of the cliff of the 1st type of erosion, indicate what is it?

>
>

3) From the orientation table, you can see in front, the cliff of Mers sur Mer. Between the two cliffs, you can see a "valleuse" : the "valleuse" is a depression of the ground allowing access to the sea. the rest of the coast, this access is prevented by the height of the chalky cliffs. (Wikipedia)
We distinguish :

the "valleuses" alives : natural depressions
the dead "valleuses": access to the shore then requires human development (stairs ...);
the perched "valleuses" : simple depressions of the ground but not allowing access to the shore.
16 million years ago with the beginning of the formation of the Alps, the chalk definitely emerged from the sea where it was formed. Since 2 million years it has risen about 150 meters. On the course of the largest cracks, the water has cleared more easily than elsewhere, a weakened chalk and more sensitive to the dissolution and thus initiated the digging of the "valleuses". The speed of digging these valleys is proportional to the amount of water that is concentrated there. The more the valleuse expands, the more she collects jolts on the depression that surrounds and feeds it.
And now some questions related to observation:
Is the "valleuse" in front of you alive, dead or perched?

A photo from the orientation table will be appreciated with the log.

"Log this cache" Found it "and send me your suggested answers either through my profile or via the messaging geocaching.com (Message Center), and I will contact you in case of problems."

Additional Hints (Decrypt)

Yr shavphynver rfg tenghvg cbhe qrfpraqer bofreire yn snynvfr q'ra onf.

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



 

Find...

78 Logged Visits

Found it 76     Write note 1     Publish Listing 1     

View Logbook | View the Image Gallery of 64 images

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.