Skip to Content

<

Question pour un Champion : Ligériens Célèbres #6

A cache by LT42F Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 05/09/2018
Difficulty:
2 out of 5
Terrain:
2 out of 5

Size: Size: small (small)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Le département de la Loire regorge de Ligériens célèbres. En raison de son ancienneté, le savoir-faire stéphanois fut souvent au XIXe siècle le creuset de nombreuses inventions, certaines éphémères, d'autres ouvrant par contre des perspectives immenses, avec des répercussions nationales et internationales.

 

Par cette cache nous voudrions rendre hommage à ces hommes et femmes.

 

 

Cette cache vous propose une recherche sur un ligérien, né le 13 Floréal An VIII à Rive-de-Gier et mort le à Saint-Martin-la-Plaine.

C’est un industriel et inventeur français.

 

Avant de s'établir à Rive-de-Gier au cours du XVIIIe siècle, ces ancêtres laboureurs ou voyturiers vivaient à Saint-Romain-en-Jarez dans le hameau qui porte encore leur nom. Son grand-père, venu travailler dans les mines, y meurt "étouffé dans une carrière de charbon". Son père Jean-Marie, était "crocheteur" au canal de Rive-de-Gier à Givors, il meurt épuisé par son travail à 38 ans, laissant une veuve, Jeanne Valuy et leurs quatre enfants, trois garçons et une fille.

 

Il quitte alors l'école des Frères de Rive-de-Gier et, le 15 août 1810, il devient aide rouleur de bennes dans le puits de Montjoint. Il gagne alors 1 franc par jour et est embauché par M. Fleurdelix, un des plus importants exploitants de charbon du secteur. Son frère aîné, Jean-Baptiste est, lui, marqueur aux mines au Puits Saint-Mathieu au bas Reclus, aujourd'hui situé sur la commune de Lorette ; il compte les bennes à la sortie et en estime la contenance. Il tient parfois le rôle très risqué du canonnier ou pénitent : il devait s'avancer le premier dans la galerie pour détecter le grisou avant l'arrivée des mineurs. Très vite il s'est distingué pour son habileté dans le montage des machines à vapeurs destinées à l'assèchement des galeries. Promu mécanicien chef à seize ans, il assiste les ingénieurs anglais venus installer de nouvelles machines. En 1820, il apporte lui-même des modifications aux machines et se fait connaître aux alentours.

 

En 1825, son talent pour la mécanique lui permet une embauche à la Compagnie des Forges et Aciéries de Terrenoire, où il travaille pour les ateliers de fonderie de La Voulte-sur-Rhône jusqu'en 1831.

Acteur de la Révolution industrielle , vers 1836 il revient à Rive-de-Gier, attiré par les activités liées à la mise en service de la ligne de chemin de fer Saint-Étienne à Lyon. Il y rencontre Louise Delay, mère de 4 enfants et veuve depuis 1830 de Pierre Baldeyrou, fabricant d'enclumes et outillages alors associé à Laurent Lacombe. Après à la dissolution de la société en 1834, Louise Delay achète avec lui le 16 novembre 1836 un emplacement à Egarande de la contenue d'environ 2 348 m2 à Camille Bethenod propriétaire du Château de Montbressieux situé aujourd'hui sur la commune de Saint-Joseph.

De ces ateliers situés près de la nouvelle voie ferrée vont sortir les locomotives-tender appelées Le Gier, L'union, Le Furens et dont il construisit 9 exemplaires entre 1843 et 1853. il s' intéressa au problème rencontré par Marc Seguin et la Compagnie du chemin de fer de Saint-Étienne à Lyon, pour la remonte du chemin de fer entre Rive-de-Gier et Saint-Étienne. Sur cette portion de la ligne on était obligé d'utiliser les chevaux pour tirer les wagons car les locomotives étaient trop faibles. il construisit en 1839 une locomotive spéciale dont le tender était réuni à la machine par un tuyau à genouillère. la vapeur agissant à la fois sur les roues de la locomotive et sur celle du tender, celui-ci devenait une seconde machine motrice

 

Il se distingua aussi dans des fonctions politiques

  • Député à l'Assemblée nationale constituante (Seconde République)
  • Maire de Rive-de-Gier par deux fois.

 

Il recevra les distinctions

  • Chevalier de la Légion d'honneur
  • Officier de la Légion d'honneur

 

Question : Qui suis-je ?

De là vous pourrez alors répondre à ces questions :

  • Nom prenom voudront C
  • Je suis né le xA/xx/xJxx
  • Je suis mort le Ix/xx/xBMx
  • Député en xxGH
  • Maire une première fois en xxxL puis ensuite en xxKx
  • Chevalier de la Légion d'honneur en xDxx
  • Officier de la Légion d'honneur en xEFx

 

 

FINAL :

N45°A(B-A).(C+(D*E*F))+([GH]*2)-10

E004°IJ.K(L-M)(F+A)

 

 

On espérant que la série vous plaise et que vous prenez autant de plaisir que nous à chercher nos ligériens qui ont marqués le passé.

Bonne ballade...

Additional Hints (Decrypt)

pnyphy : Nggragvba ar cnf zhygvcyvre ybefdh’vy a’l n cnf yr fvtar !!fhe cynpr : p'rfg n fba cvrq dh'ba yr ibvg yr zvrhk l cnenvg

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



 

Find...

11 Logged Visits

Found it 9     Write note 1     Publish Listing 1     

View Logbook | View the Image Gallery of 3 images

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.