Skip to content

<

Célébrités de Montbéliard

A cache by speleo_phil Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 11/13/2019
Difficulty:
4.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size:   other (other)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Personnages illustres du Pays de Montbéliard

Cette mystery est un parcours dans les rues de Montbéliard, pour vous faire découvrir plusieurs lieux en relation avec des personnages illustres. Par leur maison natale, une statue, une plaque commémorative ou autre. Jouez le jeu du circuit, pas forcement dans l'ordre de la description, pour relever des indices N1 à N16 utiles au calcul des coordonnées de la finale.

 

1) Charles Léopold Laurillard

Né le 21 janvier 1783 à Montbéliard, rue des Granges, décédé le 27 janvier 1853, à Paris, au 57 rue Cuvier. Il fut le dessinateur et secrétaire particulier de Georges Cuvier dans le domaine de la Zoologie. Il fut surtout son ami et son compagnon dans tous ses déplacements en Europe, pendant 30 ans.

Notez le chiffre le plus grand N1 du numéro de sa maison natale où est fixée une plaque commémorative dans cette rue renommée.

 

2) Jean Léopold Nicolas Frédéric Cuvier, dit Georges Cuvier,

Georges Cuvier

Né le 23 août 1769 à Montbéliard, au 22 rue sur l'Eau et mort le 13 mai 1832 à Paris. Célèbre paléontologue, dont les travaux font aujourd'hui encore autorité en la matière, passe ses quinze premières années dans sa ville natale puis fait des études administratives et naturalistes en Allemagne. Il est précepteur pendant un temps puis intègre le Muséum d'Histoire Naturelle de Paris en 1795. Commence alors une prestigieuse carrière. L'oeuvre du plus célèbre des scientifiques de Montbéliard est à découvrir au musée du château des Ducs de Wurtemberg, dans la galerie d'histoire naturelle qui porte son nom, le Muséum Cuvier.

Relevez le nombre N2 se trouvant sur la plaque ronde métallique au pied de sa maison natale.

 

3) Jules-Émile Zingg

Né le 25 août 1882 à Montbéliard, Faubourg de Besançon actuellement, mort le 4 mai 1942 à Paris, est un peintre décorateur et graveur français. Il étudie à l'école des Beaux-arts de Besançon puis à Paris. On peut voir à l'Hôtel de ville de Montbéliard, à l'entrée du théâtre où il a réalisé en 1939 une importante fresque, allégorie du Pays de Montbéliard.

Quel est le numéro N3 de sa maison natale ?

 

4) Francis Lopez

Né le 1916 à Montbéliard, rue de Belfort, décédé en 1995 à Paris. Fils d'un basque espagnol ayant fui le pays en guerre. Sa mère, devenue veuve alors que l'enfant n'est âgé que de 5 ans, retourne à Pau. Jeune homme, il se rend à Paris pour faire "médecine" et pratique, le soir, le piano en amateur dans les cabarets du Quartier Latin. Il compose ses premières chansons pour une fête de Noël en 1939. "La belle de Cadix" le rendra célèbre en même temps qu'un jeune chanteur à ses débuts (Luis Mariano).

Quel est le numéro N4 de sa maison natale ?

 

5) Jean Walter

Né le 10 mai 1883 à Montbéliard, et mort le 10 juin 1957 à Dordives (Loiret), est un architecte et industriel français. L'immeuble dit le « Lion de Peugeot », considéré comme son chef-d'œuvre de jeunesse en 1909. Il conçoit, pour les industriels régionaux, la cité des Longines à Valentigney et une cité à Beaucourt. Il travaille par la suite à Paris et s'illustre dans la réalisation de grands hôpitaux.

Immeuble le « Lion de Peugeot » : sur combien de pierres N5 sont gravé les références de l'architecte ?

 

6) Jules Viette

Né le 6 mai 1843 à Blamont (Doubs), mort le 15 février 1894 à Paris, est un journaliste et homme politique français. Très investi dans l'éducation, il fondera l'Ecole des industries laitières de Mamirolle, l'Institut national agronomique et à Montbéliard l'Ecole pratique de l'industrie (actuel Lycée des Huisselets). Jules Viette, attaché à son terroir, est également l'un des premiers promoteurs de la race bovine "Montbéliarde", née en cette fin de XIXè siècle. Devant le lycée, trône son buste, Jules semble regarder le lampadaire situé à une dizaine de mètres !

Des nombres verticaux sont visibles sur le poteau, calculez la somme N6 des chiffres.

 

7) Antoine Lumière

Né en 1840 à Ormoy (70), décédé en 1911 à Paris. Photographe, peintre et homme d'affaires. Le 7ème art doit beaucoup à ses enfants Louis et Auguste qui ont grandi en partie dans sa boutique, installée au 33 rue Clémenceau actuellement. Il est en quelque sorte le grand-père du cinéma.

Relevez le chiffre de gauche N7 gravés sur la plaque RV, placée en bas à droite de la porte de la maison.

 

8) Pierre-Frédéric Dorian

Né le 24 janvier 1814 à Montbéliard et mort le 14 avril 1873 à Paris, est un maître de forges et homme politique français. Ministre des travaux publics. A côté des Halles, une place porte son nom. Armand Bloch avait réalisé un buste en bronze qui trônait sur cette place.

En quelle année N8 ce buste fut-il été enlevé et fondu ?

 

9) Pierre Philippe Denfert-Rocherereau

Né en 1823 dans les Deux-Sèvres. Ce sont ses travaux de fortification ainsi que la défense héroïque livrée lors du siège de Belfort par les prussiens en 1870-71 qui l'ont rendu célèbre à travers toute la France. Il meurt à Versailles en 1878, il repose au cimetière de Montbéliard aux côtés de son épouse Pauline Surleau-Goguel. Une stèle moderne crée par Maurice Bloch Junior, à proximité de la pierre à poissons, remplace la statue de bronze à son effigie détruite (fondue, elle aussi) par les allemands lors de la seconde guerre mondiale.

En quelle année N9 cette stèle a-t-elle été une première fois inaugurée (ce fut un 9 janvier) ?

 

10) Charles Louis Contejean

Né le 15 septembre 1824 à Montbéliard, sa famille habite la maison qui est à l’angle de la rue de la Sous-Préfecture (anciennement rue de l’Aiguillon) et la rue du Pont du Moulin, du côté de l’ancien hôpital. Touche-à-tout, il développe des passions pour l'herborisation (il est notamment l'auteur d'un "herbier des plantes du Pays de Montbéliard" de grande qualité), la climatologie, la vulcanologie, l'archéologie, la paléontologie. il entreprend des voyages et retranscrit soigneusement ses souvenirs et ses impressions sur des carnets (réédités en 2008). Il réalise aussi un glossaire du patois du Pays de Montbéliard. Le 13 février 1907, Charles Louis Contejean décède au domicile de sa fille à Paris. Il est inhumé le dimanche 17 février à Montbéliard. En 1992, sa tombe où se trouvaient ses parents et son épouse, faute d’entretien depuis de nombreuses années, a été détruite et la concession réattribuée…

Quelle le numéro N10 de sa maison natale ?

 

11) Jean Dagnaux

Né le 28 novembre 1891 à Montbéliard, rue du Château, et mort au combat dans la nuit du 17 au 18 mai 1940 à la Vallée-au-Blé (Aisne), est un as français de l'aviation, surnommé « l'as à la jambe de bois ».

Quel le numéro N11 de sa maison natale ?

 

12) Jean De Lattre de Tassigny

Né ne 1889, en Vendée dans la même ville que Clémenceau. Saint-cyrien de 1909 à 1911, promu lieutenant-colonel en 1932, il est nommé général d'armée pa le général de gaulle en 1943. Après on débarquement en Provence en août 1944, il entame la route de la Libération en remontant la vallée du Rhône. Il séjourne 3 mois dans cet hôtel bien connu rue de Belfort, le temps de préparer les campagnes victorieuses d'Alsace et d'Allemagne. Une plaque commémorative est posée sur cet hotel. Au sol, une autre plaque rectangulaire est visible. 

Notez le nombre N12 visible sur cette plaque de fonte.

 

13) Charles Frédéric Surleau

pas de portrait !

Né en 1841 à Digoin (71), décédé en 1932 à Montbéliard.

Il fait ses études secondaires à Montbéliard. Après ses études d'ingénieur à l'Ecole des Arts et Manufactures à Paris, de retour dans la cité, il est chargé de la conception de nombreux bâtiments publics : la synagogue de Montbéliard, le temple de Fesches-le-Chatel, l'école des Fossés, etc. La construction du nouvel hôpital de la ville en 1895 est une oeuvre importante dans sa carrière d'architecte. L'ancienne rue des Graviers porte aujourd'hui son nom.

Quel est le jour N13 de l'inauguration de la synagoque ?

 

14) Henri Mouhot

Né le 25 mai 1826 à Montbéliard, mort le 10 novembre 1861 à Louang Prabang (Laos) de la fièvre jaune. La famille Mouhot était au moment de la naissance d'Henri alors installée au 247 avenue de la gare (aujourd'hui le 6 de la rue du Château). Explorateur, naturaliste, photographe, la lecture de récits d'exploration le pousse à entreprendre un projet d'expédition en Extrême-Orient en 1858. Il retrouvera la cité abandonnée d'Ankor. Une rue de Montbéliard porte son nom (ancien chemin des vignes). Regardez la plaque de la rue Mouhot,  fixée sur le lampadaire côté rue de Belfort.

Calculer la somme N14 des chiffres placés verticalement sous cette plaque.

 

15) Heinrich Schickhardt

Né le 5 février 1558 à Herrenberg et mort le 14 janvier 1635 à Stuttgart. Architecte, ingénieur, cartographe, urbaniste, sous le mécénat de Frédéric de Wurtemberg, il déploie tous ses talents. Plusieurs de ses réalisations sont encore visibles à Montbéliard : le Temple Saint-Martin, le Collège universitaire, la Maison du Bailli ...

Notez l'année N15 gravée sur le fronton de la porte sud du Temple Saint-Martin.

 

16) Georges Louis Duvernoy

Né le 6 août 1777 à Montbéliard et mort le 1er mars 1855 à Paris. Médecin et zoologiste.

Collaborateur de Georges Cuvier, il se donna beaucoup de peine pour accéder aux mêmes responsabilités, dans les mêmes institutions que son mentor. A ce jour, pas de rue, ni de place à Montbéliard pour marquer le passage de ce scientifique !

En quelle année N16 obtient-il le titre de docteur avec une thèse sur l’hystérie.

 

Et les femmes célèbres ?

Les femmes du Pays de Montbéliard sont-elles de nature discrète et effacée ? Nombre d'entre elles méritent pourtant que l'on rappelle leurs destins : Henriette de Wurtemberg (1387-1444), Sophie-Dorothée de Wurtemberg (1759-1828), mais surtout Fanny Durbach (1822-19895) : préceptrice du compositeur Piotr Illich Tchaikovsky, et bien d'autres encore ... ce sera le sujet d'une prochaine mystery !

La cache finale se trouve en N 47° NORD E 6° EST

NORD = minutes et millièmes = (N8 x N1) + (N9 x N7) + N15 - N2 + N5

   EST = minutes et millièmes = (N16 x N14) + N12 x (N3 + N11 + N4) + N13 x (N10 - N5) + N11

Google Maps et l'Office du Tourisme peuvent vous aider.

Les caches D4,5 T1,5 sont les plus rares des DT mystery, donc cette cache, est faite pour vos challenges matrice DT81 !

Bonne visite.

Additional Hints (Decrypt)

[Dans le checker]

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.