Skip to content

<

CD 77 # Sourdun

A cache by Gringo 77 et Nounie Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 02/20/2020
Difficulty:
2 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size:   small (small)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


CD 77 # Sourdun

Les communes du 77

                                                                       

Merci de copier cette partie de listing (ainsi que le descriptif du département) sur vos créations :

Série collaborative de caches posées dans chacune des communes de Seine et Marne.

Afin que chacun puisse poser librement sans qu’il y ait un projet déjà existant, merci de vous inscrire sur le tableau suivant :

Voici le lien vers le fichier de réservation : Tableau de réservation

-----------------------------------------

Toponymie

Surdulium (1165) ; Surdolium (1196) ; Sourdeuil, Sordueil (vers 1225) ; Sordeul (1263) ; Sordu (1265) ; Seurdeul, Sordeuil (1265) ; Sordeil, Seurdeil (1273) ; Sourdueill (1274) ; Soudeil (1276) ; Sourdeill (1277) ; Sourdu (1293) ; Sordun (xiiie siècle) ; Sourdul (1339) ; Sordum (1371) ; Sourdin lez Provins (1632) ; ; Sordun en 1801.

  • Le préfixe -sor (aujourd'hui: -sour) peut provenir d'un mot ou d'un théonyme gaulois ou gallo-romain, il serait imprudent de retenir le composé celtique duno désignant une forteresse ou un lieu fortifié, ou le terme prélatin dunum désignant une hauteur.

Michel Brandière propose le préfixe sord ou sor incluant l’idée d'une source en particulier de l’eau en général. Ce préfixe très ancien, c’est-à-dire celtique ou même pré-celtique. Pourquoi ne pas rattacher cette hypothèse avec le lieu-dit, au sud de Sourdun : «  La Fontaine aux malades » qui indique une source aux valeurs curatives, aujourd’hui disparue.

Paul Lebel avance la notion de « sec », donc de source intermittente ou de ruisseau temporaire, citant Sorbais dans l’Aisne, Sourbais en 1333, Sorbais en 1335, Sorbey dans la Meuse.

Histoire

Le sol et la toponymie de la commune gardent l'empreinte des "ferrières", mines d'où, à l'époque gallo romaine, le minerai de fer est extraint. Les traces d'une importante exploitation de minerai, subsistent au lieu-dits "La Croix de Fer", dans la grande forêt à laquelle Sourdun a donné son nom. Situé à moins d'une heure à pied d'une heure à pied de la ville haute de PRovins, le bourg en subit très fortement l'influence, particulièrement au temps des foires de champagne. Les comtes de Champagne l'incorporent alors dans le "Vilois". Cette banlieue rurale de Provins compte neuf subdivisions, ou mairies, dont Sourdun est la principale. L'abbaye Saint-Jacques de Provins y fonde un de ses Prieurés-Cures, marquant ainsi, au niveau local, son rayonnement spirituel et intellectuel et son emprise économique et sociel. Parallèlement un couvent de "Bons Hommes" s'installe, pour peu de temps , sur de Tourvoye. Ces Ces moines dépendent de l'ordre de Grandmont, originaire du Limousin, Durant la guerre de Cent Ans, les ducs de Bourgogne acquièrent leurs terres et transforment les bâtiments monastiques en gîte d'étape. Vers la fin du XVeme siècle, le fief passe dans la famille de Montbron. Sourdun bénéficie de d'un atouts majeurs : sa situation sur la route reliant Paris à Bâle.

Culture et patrimoine

Lieux et monuments

  • L'église Saint-Martin, XIIe siècle, XIIIe siècle et XVIe siècle classée au titre des monuments historiques en 1971.
  • La mairie (ancien prieuré XVIe et XVIIe siècles) classée en 1971.
  • Le château de l'Ormurion.
  • La chapelle Saint-Hubert sur la route de Provins.
  • La forêt de Sourdun.

Personnalités liées à la commune

  • Émile Eugène Belin (1853-1937), général de division, né à Sourdun.
  • Francine de Selve (1920-2002), écrivain, ancienne propriétaire de l'Ormurion.
  • Gérard Hamel (1945), homme politique, né à Sourdun.

 

 

 

 

La cache 

cherché sous le bardage une petit boite magnétique dans l'angle, tout au début 

 

--------------------------------------------------------------------------

 

La Seine-et-Marne est un département français de la région Île-de-France. Il tire son nom du fleuve Seine et de la rivière Marne. L'Insee et la Poste lui attribuent le code 77. Sa population en 2011 selon l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) est de 1 338 427 habitants. Ses habitants sont les Seine-et-Marnais(es).

Le département a été créé à la Révolution française, le 4 mars 1790 en application de la loi du 22 décembre 1789, à partir d'une partie des provinces d'Île-de-France et de Champagne et d'une micro-partie de l'Orléanais.

Le département de Seine-et-Marne fait partie de la région Île-de-France, dont il constitue la moitié orientale. Sa superficie représente à elle seule 50 % de celle de la région.
Il s'agit du département français comptant le plus de « voisins » (départements limitrophes), depuis la partition de la Seine-et-Oise : 10 (devant le Maine-et-Loire qui en compte 8). Les dix départements ayant des limites communes avec la Seine-et-Marne sont : le Val-d'Oise, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne et l'Essonne à l'ouest, le Loiret et l'Yonne au sud, l'Aube et la Marne à l'est, l'Aisne et l'Oise au nord.

Le département s'étend sur plusieurs régions naturelles, notamment la Brie et le Gâtinais. Le point culminant du département est la butte Saint-Georges (215 m). Le point le plus bas du département est à Seine-Port avec 35 m.

Le département possède de nombreux sites touristiques dont les principaux sont :

·         Cathédrale de Meaux

·         Château de Fontainebleau

·         Château de Vaux-le-Vicomte

·         Château de Champs-sur-Marne

·         Cité médiévale de Provins

·         Commanderie des Templiers à Coulommiers

·         Moret-sur-Loing, ville médiévale et de la Renaissance

·         Chelles, son musée archéologique Alfred Bonno, les églises Sainte-Croix et Saint-Georges et les vestiges de l'abbaye de l'époque mérovingienne

·         Château de Ferrières-en-Brie

·         Château-Landon, capitale historique des comtes du Gâtinais

·         Château-fort de Blandy-les-Tours - xiiie siècle, refortifié au xive siècle, classé monument historique en 1889

·         Cryptes de Jouarre

·         Halle du xvie siècle d'Égreville

·         Le village de Barbizon

·         Forêt de Fontainebleau

·         Site archéologique de Châteaubleau

·         Brie-Comte-Robert et son château

·         Parc des Félins à Lumigny-Nesles-Ormeaux

·         Ozoir-la-Ferrière : Ferme Pereire (second empire)

·         La Ferté-Gaucher : Vélorail du Val du Haut Morin

·         Disneyland Paris

·         Melun

·         Nemours

·         Ruines de l'abbaye royale du Lys (Dammarie-lès-Lys)

Additional Hints (Decrypt)

zntaégvdhr cyhf q'vasb qnaf yr qrfpevcgvs

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.