Skip to content

<

Géologie Tarnaise #3 - Albi la Tricolore!

A cache by Jean-Paul CL Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 03/03/2020
Difficulty:
1 out of 5
Terrain:
1 out of 5

Size: Size:   other (other)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Available in english - scroll down or click here :


Version Française


EarthCache – Géologie Tarnaise #3

Le Tarn est un département à la frontière entre deux grands ensembles, d’un côté, au nord et à l’est le massif central, et de l’autre à l’ouest le bassin aquitain, plus jeune d’un point de vue géologique.  Je vous propose de découvrir un panorama synthétique de certains aspects de la géologie locale en trois earthcaches qui vous ferons voyager virtuellement dans différentes contrées caractéristiques du Tarn. Cette découverte se fera au travers de la découverte de la cathédrale Sainte-Cécile, plus grand édifice religieux de brique au monde, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO au titre de « La cité Episcopale d’Albi ». Si la ville est surnommée Albi la rouge pour l’emploi de la brique, à l’instar de sa voisine Toulouse la ville rose, ces trois leçons se concentreront plutôt sur d’autres pierres locales, que l’on retrouve autour ou dans la cathédrale. Nous verrons que  certaines sont aussi rouges que la brique, mais qu’il y a  d’autres teintes aussi, amplifiant le contraste avec la couleur dominante !

Cette dernière étape vous fera découvrir la face cachée de la ville rouge à l’intérieur de la cathédrale, où la polychromie règne. Bleu, blanc, rouge : Trois couleurs, trois pierres, trois lieux… Il n’y a pas de doutes, Albi est bien française laugh.
 

Leçon n°3 – Albi la Tricolore !  
 

3a/ Les « marbres » de la montagne noire : Albi la rouge !

Allons maintenant à l’extrême sud du Tarn vers la Montagne Noire. Cette région est réputée pour ses « marbres » rouges. On citera notamment le « marbre » du Languedoc et le « marbre » griotte, tous deux datant du Dévonien (entre -367 et -390 millions d’années). Toutefois, l’emploi des guillemets n’est pas anodin, car d’un point de vue géologique strict, il s’agit de calcaires marbriers. En effet, l’appellation de marbre implique une roche entièrement métamorphisée, ce qui n’est pas le cas ici. Le terme de « marbre » en construction est générique et désigne tout type de pierre dure pouvant être polie, d’où cette dénomination trompeuse.

Le « marbre » rouge du Languedoc : Exploitée dans le sud de la Montagne noire (Caunes-Minervois), cette pierre est connue depuis l’antiquité mais c’est Louis XIV qui le rendit mondialement célèbre où elle fut notamment employé au Grand-Trianon de Versailles. Cette pierre, issue du socle Hercynien, se caractérise par sa couleur rouge sang (calcaire riche en fer) ainsi que de nombreux ramages blancs (Variété Incarnat) ou gris-bleuté (Variété Turquin). Ces marbrures s’appellent des stromatactis : il s’agit de zones remplies de calcite (CaCO3) recristallisée, qui correspondraient soit au remplissage d’anciennes cavités d’éponges, soit au résultat d’une activité bactérienne au sein de la boue carbonatée d’origine.

Le « marbre » griotte : Il s’agit d’un calcaire marbrier amygdalaire, composé de nodules carbonatés entourés de films plus sombres contenant des silicates. Le nom de ce « marbre » est inspiré de ses nodules faisant penser à des noyaux de cerises griottes, aspect renforcé par sa couleur la plus répandue : rouge bordeaux à brun comme celui de Félines-Minervois (Aude) ou Coumiac (Hérault). Aussi, le « marbre » griotte de la montagne Noire est particulièrement fossilifère et on peut y trouver fréquemment des macro-fossiles de Goniatites pouvant faire jusqu’à plus de 10cm de diamètre.

3b/ Le calcaire de Cordes et … d’Albi la blanche !

Les roches calcaires sont des roches sédimentaires. Elles sont composées majoritairement de carbonate de calcium, mélangé à d’autres matières additionnelles : argile, magnésie, silice etc..., qui influent sur leur couleur. Leur teinte varie du blanc quand le calcaire est pur, au jaunâtre quand il renferme des sels de fer. De même, il devient plus ou moins gris selon la quantité de silice qu’il contient et sa dureté en est renforcée.

Remontons à présent au nord-ouest du département, dans la région du plateau de Cordes-sur-Ciel.

Le calcaire du plateau Cordais s’est formé durant la période Oligocène (-30Ma). A ce moment la région était occupée par un lac, où les sédiments se sont accumulés. Leur cimentation a alors donné naissance à d’épaisses couches de Calcaire lacustre.

La plus grande partie du plateau cordais offre un calcaire très blanc qui rejoint vers le nord les pierres blanches du Quercy. Le calcaire de Cordes est à grain fin et à la particularité de durcir à l’air. C’est donc une pierre très prisée pour l’architecture et les artistes car elle est aussi tendre que la craie lors de son extraction et sa sculpture, permettant de réaliser des statues ou des décors finement ciselés.

Retournons momentanément à Albi : elle est surnommée la ville rouge, mais paradoxalement, l’origine de son nom est issu du latin « alba », littéralement « blanche », Néanmoins le blanc est bien présent aussi puisque son nom provient des falaises calcaires entourant la ville. C'est un calcaire marneux blanc, dur, à cassure, poudreuse. Il est chronologiquement un peu plus ancien que celui de Cordes mais s’est formé durant la même période. Sa richesse argileuse et sa fragilité (peu de résistance au gel) en font un mauvais candidat pour la pierre de construction, d'autant plus que ses bancs ont une hauteur limitée (10 à 30 mètres). Ce calcaire est alors exploité principalement pour la chaux hydraulique et le ciment à Renteils et sur la butte de Lavalène.

3c/ Petit supplément bonus : Albi la bleue !

Trois couleurs avaient été évoquées, finissons donc avec la troisième couleur qui va nous amener beaucoup plus loin, hors des frontières du Tarn…

Une des caractéristiques immanquables de l’intérieur la cathédrale sont ses voutes peintes. En effet, les couleurs vives et la richesse des détails créent un contraste saisissant avec l’apparence extérieure du vaisseau, massive et austère.  Cette vivacité est en grande partie liée à l’utilisation de l'azurite, pigment bleu issu du broyage du minéral portant le même nom. La pierre azurite est un composé à base de carbonate de cuivre oxydé (Cu/CO3/OH). Ce minéral ne vient pas du Tarn mais d’un gisement de cuivre situé à Chessy-les-Mines, dans le Rhône. Il s’agit d’une faille séparant deux couches d'âges différents. Sa formation résulte de l'altération du gisement primaire riche en cuivre (origine volcanique) et aussi de réactions au contact de niveaux carbonatés adjacents des sédiments du Trias plus récents.


Questions et Photo pour valider la EarthCache

Rendez-vous à présent à l’intérieur de la cathédrale : ATTENTION AUX HORAIRES ! renseignez-vous au préalable et respectez le lieu. A noter aussi que les visites sont interdites pendant les moments de culte. Une fois dans la cathédrale, répondez à ces questions en vous aidant du descriptif et/ou d’éléments à observer sur place.

Question 1 : Admirez d’abord le jubé de la cathédrale : il s’agit d’une clôture séparant le chœur (nommé aussi chapitre des chanoines) du reste des fidèles en périphérie. Décrivez la pierre, et notamment sa texture et couleur. En vous aidant du descriptif, déduisez la roche employée, son âge et sa provenance. Donnez la caractéristique qui justifie son emploi pour le jubé.

Question 2 : Recherchez dans la cathédrale un élément uniquement constitué de « marbre » rouge : nommez cet élément. Observez de près l’apparence de ce « marbre » et déduisez son appellation en vous aidant du descriptif.

Question 3 : Approchez-vous de la chaire à prêcher (en entrant, de suite à gauche) : peut-on observer du marbre du Languedoc dessus ? Si oui, donnez sa position sur la chaire.

Question 4 : Levez les yeux vers le plafond et admirez. Quelle est la couleur dominante de la voute ? A quel minéral doit-on cette couleur et quel est l’élément métallique associé ?

La Photo : Prenez une photo incluant votre pseudo Geocaching sur le support de votre choix (papier, doigt, ardoise…) à l’intérieur de la cathédrale. Si vous le souhaitez, vous pouvez poser sur la photo, mais cela n’est pas obligatoire, seul l’apparition du pseudo est requise. Attention aussi à ce que votre photo ne dévoile pas d’éléments de réponses aux questions.

Loguez cette cache "Found it" et envoyez-moi vos propositions de réponses soit via mon profil (e-mail), soit via la messagerie Geocaching (Message Center). Je vous contacterai en cas de problème. La photo peut être soit jointe au log found it, soit envoyée en pièce jointe du message des réponses si vous ne souhaitez pas la diffuser sur votre log. Attention, tout log ne respectant pas les conditions de validation de cette earthcache sera supprimé.



English Version


EarthCache – The Tarnese Geology #3

The Tarn is a county on the border between two large areas, on one side, to the north and east the Massif Central, and on the other to the west the Aquitaine basin, which is younger from a geological point of view.  I propose to you to discover a synthetic panorama of certain aspects of the local geology through three earthcaches which will make you travel virtually in different characteristic regions of the Tarn. This discovery will be made through the visit of Sainte-Cécile cathedral, the largest religious brick building in the world, classified as a UNESCO world heritage site under the title of "The Episcopal city of Albi". If the city is nicknamed Albi the Red for the use of brick, like Toulouse the Pink City, these three lessons will rather focus on other local stones, which can be found around or in the cathedral. We will see that some are as red as the brick, but that there are other shades as well, amplifying the contrast of the dominant colour!

This last stage will make you discover the hidden face of the red city inside the cathedral, where polychromy reigns. Blue, white, red : Three colors, three stones, three places... There is no doubt, Albi is French laugh.
 

Lesson 3 - Albi the Tricolor ! 
 

3a/ The "marbles" of Montagne Noire: Albi the Red !

Let's go now to the extreme south of the Tarn towards the Montagne Noire. This region is famous for its red "marbles". One will quote in particular the "marble" of Languedoc and the griotte "marble", both dating from the Devonian (between -367 and -390 million years). However, the use of quotation marks is not insignificant, because from a strict geological point of view, these are marble limestones. Indeed, the name marble implies a completely metamorphosed rock, which is not the case here. The term "marble" under construction is generic and refers to any type of hard stone that can be polished, hence the misleading name.

Languedoc Red "marble": Exploited in the south of the Montagne Noire (Caunes-Minervois), this stone has been known since antiquity, but it was Louis XIV who made it world famous, where it was used in particular at the Grand Trianon of Versailles. This stone, resulting from the Hercynian base, is characterized by its blood red color (limestone rich in iron) as well as many white (Incarnat variety) or grey-blue (Turquin variety) branches. These mottles are called stromatactis: they are areas filled with recrystallized calcite (CaCO3), which would correspond either to the filling of old sponge cavities or to the result of bacterial activity within the original carbonated mud.

Griotte "marble": This is a tonsil marble limestone composed of carbonate nodules surrounded by darker films containing silicates. The name of this "marble" is inspired by its nodules reminiscent of cherry pits (griotte in French), an aspect reinforced by its most common color: burgundy red to brown like that of Félines-Minervois (Aude) or Coumiac (Hérault). Also, the griotte "marble" of the Montagne Noire is particularly fossiliferous and one can frequently find macro-fossils of Goniatites which can be more than 10cm in diameter.

3b/ The limestone of Cordes and … Albi the White!

Limestone is sedimentary rock. They are mainly composed of calcium carbonate, mixed with other additional materials: clay, magnesia, silica etc..., which influence their color. Their hue varies from white when the limestone is pure, to yellowish when it contains iron salts. Similarly, it becomes more or less grey depending on the quantity of silica it contains and its hardness is increased.

Let us now go up to the north-west of the department, in the region of the Cordes-sur-Ciel plateau.

The limestone of the Cordes plateau was formed during the Oligocene period (-30Ma). At that time the region was occupied by a lake, where sediments accumulated. Their cementation then gave rise to thick layers of lacustrine limestone.

Most of the Cordais plateau offers a very white limestone which joins towards the north the white stones of the Quercy. The Cordes limestone is fine-grained and has the particularity of hardening in air. It is thus a stone very appreciated for the architecture and the artists because it is as soft as chalk during its extraction and its sculpture, making it possible to carry out statues or decorations finely engraved.

Let us return momentarily to Albi: it is nicknamed the red city, but paradoxically, the origin of its name comes from the Latin "alba", literally "white". Nevertheless the white is also present since its name comes from the limestone cliffs surrounding the city. It is a white marly limestone, hard, broken, and powdery. It is chronologically a little older than Cordes but formed during the same period. Its clayey richness and its fragility (little resistance to frost) make it a bad candidate for building stone, especially since its benches have a limited height (10 to 30 meters). This limestone is rather exploited mainly for hydraulic lime and cement at Renteils and on the butte of Lavalène.

3c/ Little extra bonus: Albi the blue!

Three colors had been evoked, so let's finish with the third color which will take us much further, beyond the borders of the Tarn...

One of the unmistakable features of the cathedral's interior is its painted vaults. Indeed, the bright colors and the richness of detail create a striking contrast with the massive and austere exterior appearance of the vessel.  This vividness is largely due to the use of azurite, a blue pigment derived from the grinding of the mineral bearing the same name. The azurite stone is a compound based on oxidized copper carbonate (Cu/CO3/OH). This mineral does not come from the Tarn but from a copper deposit located in Chessy-les-Mines, in the Rhône County. It is a fault separating two layers of different ages. Its formation results from the alteration of the primary copper-rich deposit (volcanic origin) and also from reactions on contact with adjacent carbonate levels in more recent Triassic sediments.


Questions to validate this Earthcache 

Now go inside the cathedral: BE CAREFUL AT THE OPENING HOURS! Inform yourself beforehand and respect the place. Please also note that visits are forbidden during times of religious service. Once inside the cathedral, answer these questions with the help of the description and/or elements to be observed on site.

Question 1: First of all, admire the rood screen of the cathedral: this is a fence separating the choir (also called the chapter of canons) from the rest of the faithful on the periphery. Describe the stone, especially its texture and color. Using the description, deduce the rock employed, then its age and origin. Give the characteristic that justifies its use for the rood screen.

Question 2: Look for an element in the cathedral that consists solely of red "marble": name this element. Look closely at the appearance of this "marble" and deduce its variety from the description.

Question 3: Approach the pulpit to be preached (as you enter, immediately to the left): can you see Languedoc marble on it? If so, give its position on the pulpit.

Question 4:  Look up at the ceiling and contemplate. What is the dominant color of the vault? To which mineral does this color belong and what is the associated metallic element?

The Photo: Take a photo including your pseudo Geocaching on the support of your choice (paper, finger, slate...) inside the cathedral. If you wish, you can pose on the photo, but this is not mandatory, only the appearance of the nickname is required. Be careful also that your photo does not reveal elements of answers to the questions.

Log this cache as "Found it" and send me your answers either via my Geocaching profile (e-mail) or via Geocaching Message Center. I will contact you in case of problems. The picture can be either attached to the Found it log or sent as an attachment to the answer message if you don't want to post it on your log. Every log that does not meet the validation requirements will be deleted.



Sources :

 

  • Wikipedia : calcaire, métmorphisme, azurite, géologie du Tarn, cathédrale Ste-Cecile :  https://www.wikipedia.org/
  • « La sculpture flamboyante en Rouergue, Languedoc » Jacques Baudoin – 2003
  • Couleurs et Matériaux du Tarn – CAUE du Tarn
  • « Pierres et Marbres de Toulouse » - B. Peybernes et M-J Fondecave-Wallez (2008).
  • Atlas des Paysages Tarnais, 2004
  • ASNAT.fr : Les Gisements de Vertébrés Fossiles du Tarn - L'Oligocène
  • Base de donnée BGRM (Cartes géologiques et identification des sols): http://infoterre.brgm.fr/
  • https://planet-terre.ens-lyon.fr/article/mine-cuivre-Chessy.xml

Additional Hints (Decrypt)

Dhrfgvba 2 : Rager rageér rg Whoé / orgjrra ragel naq ebbq fperra

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.