Skip to content

<

La Crypte Lemencum

A cache by Helced Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 03/17/2021
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
2 out of 5

Size: Size:   micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


CRYPTE DE LEMENC

 

L'importance historique de l'église Saint-Pierre de Lémenc est notamment liée à sa crypte, qui constitue l'un des vestiges « parmi les plus anciens de la chrétienté de Savoie et qui constitue toujours une énigme pour les archéologues »

 

Telle qu'elle subsiste de nos jours, la crypte est longue de 25 mètres et peut se décomposer en trois parties : l’entrée de la crypte, la crypte intermédiaire et la crypte gothique.

L'entrée de la crypte, accessible depuis la nef par deux escaliers latéraux, possède en son centre une rotonde de six colonnes dont l'usage et l’époque de  construction ne sont pas connus. Il pourrait s'agir d'un baptistère de l'époque carolingienne, soit du IXe siècle, mais un certain nombre d'observations contredisent cette hypothèse (par exemple l'absence de canalisation d'eau). Il est donc aussi avancé l'hypothèse d'un reliquaire monumental datant de la construction de l’église au XIe siècle, où le centre de la cuve qui aurait servi au baptème dans l’hypothèse précédente serait donc utilisée pour disposer les reliques, avec un oculus permettant aux fidèles d'apercevoir les reliques. Mais là encore, aucune connaissance de vénération de reliques d'un quelconque saint à cette époque ne permet d'étayer cette hypothèse.

La crypte intermédiaire (ou médiane) comporte trois nefs romanes voûtées en berceau permettant de relier la rotonde à l'abside polygonale que constitue la crypte gothique. Ces trois nefs parallèles mal raccordées à la rotonde amènent également à s'interroger sur leur usage et époque, différents précisément selon l'usage pouvant être fait de la rotonde : constituer un « sas liturgique d'accès » en présence d'un baptistère selon Raymond Oursel, ou un « augmentum » en présence d'un reliquaire selon certains archéologuesB  La crypte intermédiaire a également révélé des peintures murales de la Renaissance réalisées par le peintre et maître verrier Jean Baudichon en 1510, et possède également quatre sibylles et des banderoles ornées d'inscriptionsA

 


 

Si la crypte intermédiaire peut avoir existé dès le XIe siècle pour servir de soubassement à l'église romane des Bénédictins d'Ainay, la crypte gothique est pour sa part plus récente puisqu'elle résulte de la période de reconstruction de l'église, entre 1490 et 1513T Dans cette abside subsiste une « mise au tombeau » (Saint-Sépulcre) faite de calcaire polychrome datant de la fin du XVe siècle, apportée de l'ancienne église des Antonins (disparue au milieu du XIXe siècle)M

 Bien que mutilée durant la Révolution française, les personnages restent néanmoins reconnaissables, parmi lesquels le Christ, Joseph d'Arimathie et Nicodème sont plus grands que les autresA En raison de leur caractère historique, la crypte de Lémenc ainsi que le sépulcre (mise au tombeau) font tous deux l’objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis l'année 1900


 

Pour trouver la cache, entrer la solution dans Certitude 

 


Vous pouvez valider votre solution d'énigme avec certitude.

Additional Hints (No hints available.)