Skip to content

<

Saint-Airy

A cache by Darwin55 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 10/18/2021
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
2 out of 5

Size: Size:   micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Saint-Airy Evêque de Verdun il est né vers 521 à Harville, dans le département de la meuse ; il est mort en 591 en Lorraine.

Il était le fils d'un fermier ordinaire prés de Verdun né dans le champ de blé ou travaillait sa mère. Le roi Thierry 1er, qui y chassait, demanda que le nouveau-né soit placé sur le baptistère, il s'appelait Champêtre en fraiçais Ari. Thierry a ensuite dirigé l'éducation de son filleul, et il a monté des compétences exceptionnelles dans les sciences humaines et religieuses. A l'âge de trante ans, Airy a vu qu'il était dans un état d'église. Nommé prêtre par le neuvième évêque de Verdun (529-554), saint Désiré de Verdun (Desideratus), il est devenu évêque après sa mort à l'âge de 34 ans. 

Il se distingue par son enthousiasme à aider les pauvres et à éduquer les gens. Saint Airy fut loué par Venance Fortuna (Carmina, III, XIII) et Gregor de Tour (Histoire des Francs, VII, 44), et fut le roi Siegbert d'Australie (561-575) et son fils et successeur Childebert II ( 570 -596)

Il est décédé le 1er décembre 591 et a été enterré dans l'église Saint-Martin qu'il a construit et qui porte son nom. Ses reste son reflétés dans le lieu de repos de la cathédrale de Verdun, où sont encore conservés les objets lui appartenant du siècle dernier : Une cuillére en bois, un marche orné de clous en ivoire et deux couteaux aux marches en ivoire, sculpture en ivoire. Labbaye de Saint Airy à Verdun a été construite sur son tombeau en 1037. Hugues de Flaviny a écrit une Vita Agerici, que l'on retrouve dans la Patrologie Latine de l'Abbé Miigne, CLIV, Colonel 126-131. On raconte que Saint Airy fonda la Maison-Dieu Saint-Sauveur, la première maison d'accueil de Verdun. Les premières traces de l'histoire remontent à 1093

Cette mosaïque installée depuis 1970 sur le quai qui porte le nom du dixième évêque de Verdun. Lumineuse et colorée, elle représente le saint verdunois revêtu des attributs épiscopaux : crosse et mitre. Un cep de vigne est dissiné à sa gauche tandis que de sa main droite d'une crosse est principalement le bâton pastoral d'un évêque. C'est aussi celui d'un abbé, en tant que chef et général de son Ordre (ou d'une abbesse, par exemple l'Abbesse de Fontevraud] jusqu'en 1792). L'extrémité supérieure d'une crosse épiscopale, dans l'Église latine, est recourbée en volute. Cette volute, plus ou moins volumineuse, peut-être enrichie de divers motifs sculptés ayant une signification pastorale ou théologique. La crosse est l'insigne, par excellence, de la mission de pasteur qu'exercent les évêques, et certains abbés, auprès du peuple chrétien qui leur est confié par le pape. La plus ancienne mention connue du bâton pastoral remonte à Isidore de Séville au VIIe siècle. 

Vous pouvez observer sur le mur qui se trouve derrière vous une mosaïque le représenter. 

Une pince à épiler peut être nécessaire ! 

Additional Hints (No hints available.)