Skip to content

LGC #3 : Rue du Château (le retour) Multi-Cache

Hidden : 03/18/2024
Difficulty:
2.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size:   micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Cette multi va vous faire découvrir quelques aspects de l'histoire de La Garenne-Colombes à travers une ballade rue du Château et alentours.


Au VIIe siècle, Dagobert Ier concède ce lieu de chasse boisé à l'abbaye de Saint-Denis. Au XIIe siècle, La Garenne n'est encore qu'un bois très giboyeux qui ne comporte aucune habitation autre que « La Tournelle », demeure du fermier. Au XVe siècle, les abbés font construire une maison de campagne pour les saisons de chasse et en font une garenne fermée.

En 1684, La Garenne passe aux mains des Dames de Saint-Cyr, créées par Madame de Maintenon, puis au marquis de Tanlay, qui l’obtient contre une ferme à Cormeilles dans le Vésinet en 1707. Par la suite, La Garenne appartiendra à une chanteuse d’opéra, à un futur ministre de Louis XVI, un prince de Monaco.

Le château des Dames de Saint-Cyr vers 1690

En 1790, le territoire de La Garenne devient territoire de Paris (département) et revient en 1791 au marquis de Tanlay, descendant de l’ancien propriétaire des lieux. La Garenne change à nouveau de propriétaire en 1801 puis le baron Jean-Nicolas Corvisart, premier médecin de l’empereur Napoléon Ier fait l'acquisition du château des Tournelles en 1806.


Point de départ :


Je vous propose de suivre les pas de Jean-Nicolas Corvisart, médecin de l'Empereur Napoléon Ier.

"Corvisart a acheté une terre de 34 arpents 8 perches, soit une quinzaine d’hectares, sur le chemin qui mène de Bezons à Courbevoie. Son domaine, qu’il ne cessera d’arrondir et d’embellir, comprend le château des Tournelles, soit une folie à faux péristyle, des communs, des jardins et un immense parc planté de chênes, de bouleaux, de sapins et d’acacias."

Le château de Corvisart vers 1810

Le point de départ se situe à proximité du 9 bis rue de la ferme et du 9 rue Rhin et Danube (anciennement rue du Château).

Cette maison est inscrite à l'Inventaire général du patrimoine culturel : "Maison vraisemblablement du 18e siècle, située à l'emplacement de l'ancien château des Tournelles construit pour Corvisart, médecin de l'empereur, peut-être par l'architecte Clavareau. Pourrait être un reste des communs. Elle a été coupée en deux au début du 20e siècle. Escalier de la fin 18e début 19e siècle dans la partie actuellement 9 avenue Rhin et Danube".

Reste des communs ?

Aux coordonnées du point de départ, à proximité de la maison, cherchez le poteau avec une étiquette. Notez les chiffres A, B, C, D, E, F qui suivent les lettres "COU".

Puis rendez-vous au point suivant N 48° 54.(A)(C+D+E)(B) E 002° 14.(B+F)(F-A)(E+F)


Etape 1 : Une belle plante


Vous êtes arrivé devant un portail au dessus duquel une plante grimpante a pris ses aises avec le temps. A la belle saison, la rue du Château pourrait-elle vous donner une image fidèle de la vie dans une banlieue chic avec ses belles maisons confortables ? Peut-être, mais pas seulement. On est trop loin de l'Eagle State, mais vous y croiserez peut-être certains personnages...

Quel est le nom de cette plante ?
G = Addition de la valeur des lettres du nom trouvé.
H = G/C-F
I = G*A-B*F

A partir de coordonnées de l'étape 1, ajoutez H à la latitude et I à la longitude.


Etape 2 : Pat Hand


Au Poker, le terme « Pat Hand » désigne une main faite. C'est à dire que le joueur n’attend plus aucune carte pour compléter un tirage. Il a en main, ou veut faire croire à ses adversaires, qu'il ne peut avoir mieux par un tirage supplémentaire.

Il s'agit ici du nom de la forteresse volante abattue par la DCA allemande le 15 septembre 1943 au dessus de La Garenne-Colombes :

"Le 15 septembre 1943, le général Eaker, chef d'Etat-Major de la 8e Air Force, lance trois vagues de forteresse volantes B-17 sur les sites d'armement occupés de l'Ouest parisien. Outre Hispano-Suiza à Bois-Colombes, les cibles principales sont les usines Caudron-Renault à Billancourt, et Berliet-Delage, CAMS, SKF à La Garenne. Pour la première fois, ces bombardiers sont escortés par des chasseurs P-47 Thunderbolt.
Malgré ce renfort, la terrible "Flak" (DCA allemande) fait des ravages. La forteresse "5-Slot" du lieutenant Reed 339 BS du 96e BG est abattue peu avant Paris par un chasseur allemand. Un second bombardier A/C 437-339 BS du lieutenant J-V Richardson du 96e BG est également touché et s'écrase près de la gare d'Achères.
Enfin, la forteresse 42-30607 "Pat Hand" du 96e BG du premier lieutenant Kenneth E. Murphy, touchée à l'aile droite par un obus au-dessus de la proche banlieue ouest, juste après avoir lâché son chargement de bombes, s'embrase immédiatement. Elle plonge, telle une torche géante, vers le sol, et explose avant de s'écraser à La Garenne."

Les débris de Pat Hand

Vous êtes libre de vous recueillir à la mémoire des 11 membres d'équipage et de l'ensemble des victimes de cette période sombre, avant de trouver sur la plaque commémorative le numéro de l'escadron auquel appartenait le bombardier.

J = numéro de l'escadron
K = (J-F)/D-B
L = J*D+F

A partir de coordonnées du point de départ, ajoutez K à la latitude et L à la longitude pour trouver la cache finale.


Merci d'être le plus discret possible sur le spot final.

Additional Hints (Decrypt)

Qnaf yr purpxre.

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)