Skip to Content

<

Le lac des Settons: Le barrage

A cache by lanegourmet Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 01/03/2012
Difficulty:
2 out of 5
Terrain:
2 out of 5

Size: Size: micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

Le lac des Settons: Le Barrage

Le lac des Settons, d’une superficie de 360 hectares est situé dans la Nièvre, à 600m d’altitude, au sein du Parc Naturel régional du Morvan. Son barrage de granit retient jusqu’à 20 millions de mètres cubes d’eau.
La cache se situe sur la rive gauche du lac, à une centaine de mètres de l’extrémité de la digue.


Le topo de cette cache est axé sur le barrage et sur la vocation d’origine du réservoir des Settons. Il est complémentaire du topo de la cache « Le lac des Settons: point de vue ».
Le barrage du lac des Settons:
Ce lac été réalisé en barrant la vallée de la Cure, un affluent de l'Yonne. Il était à l’origine destiné à la régulation du débit de l'Yonne, et donc de la Seine, et devait permettre d'opérer des lâchers d'eau pour faciliter le flottage du bois sur la Cure.
(Le flottage industriel du bois date du XVI ème siècle. A cette époque Paris nécessitait des quantités importantes de bois de chauffe.  Les forêts avoisinantes étaient alors surexploitées et le domaine royal étant réservé à la chasse, ce sont les forêts du Morvan qui allaient fournir la capitale, et ceci pendant près de quatre siècles!)
Le barrage haut de 20m et long en crête de 270m fut construit entre 1854 et 1861. Il retient (au plus haut du lac) 20 millions de mètres cubes d'eau. La profondeur maximum du lac est d'une vingtaine de mètres vers le barrage, et de 6 mètres en moyenne.
Le barrage est de type "poids". Le barrage "poids" est ainsi nommé par le fait que sa propre masse suffit à résister à la pression exercée par l'eau. Les blocs de granit qui le constituent proviennent de la région et ont été transportés par des chars à bœufs. A l'époque de sa construction c'était l'un des plus imposant barrage de ce type en Europe.


digue côté aval

 

Vers le centre de la digue se trouve la salle des machines qui servent à manœuvrer les vannes qui règlent le débit dans la Cure.

 

La salle des machines


L’exact milieu du barrage est marqué par une croix de granit, en face de celle ci on trouve la plaque de l‘inauguration qui a eu lieu le 13 mai 1858 soit 3 ans avant la fin complète des travaux.
Dans l’axe du barrage, sur la rive droite, en hauteur, se trouve la maison des gardes du lac, construite en 1855. Réhabillitée, elle est devenue la « maison des Grands Lacs du Morvan ».
Au pied du barrage se trouve une petite maison à l’origine destinée à abriter les agents chargés de la surveillance des travaux. Elle a ensuite servi de 1928 à 1987 d’école de village et abrite maintenant le musée des écoles de hameau. Juste en face, sur l’autre rive, une discrète petite construction sert aujourd’hui de bureau et de local technique aux agents chargés de la surveillance du barrage (un agent permanent lui est affecté). Les vannes sont réglées manuellement pour ajuster le débit. En forte période de pluie, avec une hauteur élevée au niveau du barrage, il faut libérer de l’eau, le débit dans la Cure peut être de l’ordre de 5 mètres cubes seconde.
Le volume d'eau du lac varie dans l'année d'environ 40%.
- De novembre à juin, les eaux sont stockées afin d'éviter les crues de l'Yonne, et donc de la Seine.
- Entre juillet et octobre elles sont libérées.
Le lac est au plus haut en mars / avril (environ 20 millions de mètres cube).
Il est au plus bas vers le mois de novembre (12 millions de mètres cube).

Qu’en a t’il été de la vocation première du lac des Settons ?

Les premières études de réservoir aux Settons datent de Louis XVI  mais elles n’aboutirent pas. Après plusieurs tentatives, il a fallu attendre 1854 sous l’impulsion du député de la Nièvre André Dupin pour que le projet prenne forme.
En 1825, près 125000 stères de bois sont transportées par la Cure. Mais à la même époque, des routes se construisent dans le Morvan, dont plusieurs convergent vers le canal du Nivernais. Une quantité importante de bois est du coup soustraite du flottage sur la Cure pour être transportée directement par route dans les ports du canal du Nivernais.
En 1860, alors que le barrage des Settons n’est pas encore totalement finalisé, le bois flotté sur la Cure n’est déjà plus que de 72000 stères.
En 1890, trente ans plus tard,  la quantité de bois transitant par la Cure est descendue à 26500 stères!
Naturellement, le prix de revient du transport sur la Cure suit une courbe inverse: en 1825 il est de 0f91 au stère tandis qu’en 1890, il a pratiquement doublé: 1f81 au stère !
Comble d’infortune, en 1899, suite à des suspicions de fissures sur le barrage, des travaux d'envergure sont entrepris. La digue est alors doublée côté amont par un mur de maçonnerie. Ces travaux s'achèvent en 1904. L'activité de flottage est alors sur la fin: d'autres moyens de transport,  d'autres types de combustibles: le charbon puis le gaz,  précipitent son déclin.
Le réservoir des Settons n'aura donc été que  bien peu utilisé pour sa vocation première!

Par contre il a brillamment réussi sa reconversion car dès les années 1900 il devient une destination touristique!

 

Mais c'est une autre histoire...

La cache:
Elle se trouve dans l'axe du barrage, à une centaine de mètres de l'extrémité de la digue côté rive gauche, diamètre d'une micro type photo et longueur d'une small, pas de crayon.
Bonne découverte!

Additional Hints (No hints available.)



Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.